The Mighty Blog

Un nouveau mot d'ordre : la diversité !

Depuis quelques temps, nous constatons que les éditeurs commencent à se bouger pour se mettre en phase avec notre époque. Voire mieux, se permettre de devenir un symbole de la diversité. De ce côté-là, DC Comics semblait un peu à la traîne. Mais cela change. Un bon pas en avant et, pourtant, j'arrive à grogner.

Nous nous parlions d'ouverture cette semaine avec la série Ms. Marvel. Un éditeur américain qui crée - et met en avant -  héroïne musulmane, c'est un risque couillu vu comme cette religion est mal vue - et peu connue - outre-Atlantique.

En plus, depuis plus d'un an, Marvel multiplie les séries solo de super-héroïne : Black Widow, Elektra, She-Hulk, Gamora, Silk, Spider-Woman, Spider-Gwen, Captain Marvel, X-Men, Angela: Asgard's Assassin, The Unbeatable Squirrel-Girl ou, encore, Ms. Marvel. Et puis, il y a The Mighty Avengers dans laquelle l'équipe est principalement afro-américaine. Et, cela est traité naturellement. En effet, jamais dans cette série, l'équipe est présentée comme communautariste. Et, c'est pour cela que c'est bien ! Nous voyons également dans Avengers et New Avengers que l'une des 4 équipes Avengers est dirigée par Roberto DaCosta, un personnage sud-américain et noir. Dans peu de temps, un personnage asiatique, White Fox, va rejoindre l'équipe. Il s'agit d'une super-héroïne créée pour le marché sud-coréen. À l'instar de Captain Britain conçu dans les publications anglaises, elle va intégrer l'univers canonique.

Marvel Comics enfonce le clou en lançant à l'occasion de Secret Wars, A-Force, une série Avengers constituée que des super-héroïnes de Marvel. La série est co-écrite par la scénariste de Ms. Marvel et celle de Angela: Asgard's Assassin, G. Willow Wilson et Marguerite Bennett.

aforce-1

Enfin, pour continuer dans les bonnes nouvelles, Marvel a créé le poste de Director of Content & Character Development pour promouvoir l’éditrice Sana Amanat (co-créatrice avec Wilson du personnage de Kamala Khan alias Ms. Marvel). C'est la première fois que l'éditeur met une femme à un poste de supervision de contenu. Elle aura pour mission de superviser le développement des personnages de séries à d'autres.

Côté DC Comics, ils viennent de faire une annonce importante dont on vous parlera plus en détails demain. De manière simplifiée, il y a de nombreuses nouvelles séries qui sont annoncées pour le mois de mai. Pas mal d'entre elles mettent en avant des femmes dont Starfire et Black Canary qui se voient avoir leur propre série solo. En plus, Starfire hérite d'un traitement qui ressemble plus à celui du dessin-animé Teen Titans plutôt que celui de la nymphomane qui faisait pleurer les petites filles fan du personnage (triste histoire vraie). Cyborg, personnage afro-américain, va avoir également sa propre série. En plus, une série Midnighter est annoncée. Je crois ne pas me tromper que dans les lignes principales des grands éditeurs, il s'agit du premier héros gay à avoir sa série solo.

MIDNIGHTER

Je ne ferai pas le listing des séries indépendantes qui mettent en avant des femmes. En revanche, on pourrait regretter chez Image, notamment, le manque de séries LGBT ou celles avec des personnages issus de minorités. En tout cas, elles ne sont pas forcément mises en avant.

Tout cela avance dans une direction agréable, celle qui amène les comics à s'approcher de la réalité du monde qu'ils sont censés reflétés. Mais, la voie empruntée me semble faire une belle façade et risque de s'écrouler faute de ventes. Il suffit de regarder la plus part des séries de super-héroïnes lancées par Marvel l'année dernière. Elles se sont arrêtées. Certes, la Maison des Idées ne désespère pas en relançant d'autres séries de super-héroïne.

Mais, là, où devrait se forcer les éditeurs ce sont sur les grandes séries. Il suffit de voir Justice League qui a un personnage noir et une seule femme. Aucun personnage gay ou lesbien sur la trentaine de personnages qui composent les Avengers. De plus, le côté forcé de certains titres ou d'autres initiatives sont presque gênantes. Je trouve triste qu'en 2015, on se réjouisse d'avoir une série Black Canary et qu'on applaudisse. Ça devrait être naturel et on devrait s'extasier que ça soit la série solo d'un personnage qu'on aime et pas qu'il s'agisse d'une femme. Tout simplement.

Marvel s'en sort mieux tout même en transformant sa trinité avec un Captain America afro-américain et Thor devenue une femme. Surtout qu'en lisant les titres solo des héros, ils arrivent à nous faire oublier cet aspect et ils sonnent déjà comme des héros classiques qui s'intègrent parfaitement à l'univers Marvel. Perso, je me suis tellement attaché aux deux en aussi peu de temps que je n'ai pas envie que cela change.

Par contre, nous pouvons déplorer le manque de personnage gay que l'éditeur arrive à intégrer "naturellement". Northstar et les nombreux mutants homosexuels sont plutôt en retrait et, malgré la présence du premier dans Amazing X-Men, il n'est pas autant mis en avant dans la série que Nightcrawler ou Colossus. Côté DC, la série Midnighter est une bonne chose mais je redoute qu'elle tombe dans le vice de la précédente (qui était publiée chez Wildstorm), à savoir que cela focalise sur le tempérament violent du personnage plutôt que sa nature. Sans Apollo, il y a ce risque d'occulter ce qui fait la particularité du héros. Je pense que le couple aurai sa place dans l'une des trois Justice League à venir.

De même, les Avengers pourraient intégrer un personnage homosexuel et le mettre sur le même piédestal que Captain America, Thor, Hulk ou Iron Man. Et pourquoi pas Ant-Man ? Après tout, la nouvelle série se vend bien et le personnage va avoir un film solo. De plus, cela pourrait sortir de certains clichés en montrant un personnage qui découvre sur le tard son homosexualité et qui doit faire face à sa famille. Bref, je divague. Mais vous voyez l'idée.

Les deux gros éditeurs se bougent pour la diversité et c'est très bien. Le public est réceptif et c'est encore mieux ! Mais, c'est lorsque tout semblera naturel que nous nous réjouirons. En somme, lorsque les comics seront à l'image de la vie où tous les gens de sexe, de croyance, de couleur de peau ou de sexualité différents puissent être réunis ensemble au sein d'un même univers et sur le même piédestal. J'y crois et j'ai l'impression que nous sommes bien bien partis pour que cela arrive bientôt.