The Mighty Blog

Les bonnes séries des 90's : DC Comics

Les années 90 dans les comics sont souvent décriées comme étant décérébrées, remplies de testostérones et avec des intrigues affligeantes. Eh bien, moi, j'ai aimé de nombreuses séries pendant ces années-là. Pis encore, il y avait même de petites pépites dont il serait dommage que vous passiez à côté parce qu'elles sont sorties à une époque rejetée en masse. Je me fais ainsi grand défenseur des 90's, et je continue avec DC Comics.

J'ai commencé à lire des comics de chez DC dans les années 90 lorsque Marvel Comics transformait Steve Rogers en loup-garou et qu'il inventait un nouvel X-Man toutes les semaines. DC offrait ainsi pas mal de titres divers et variés - sans compter son catalogue Vertigo. Ainsi, on pouvait avoir certains titres de mauvais goûts comme Guy Gardner Warrior (ci-dessus) ou des idées farfelues comme le Superman bleu ou Jean-Paul Valley qui prend la place de Bruce Wayne dans le costume de Batman. Mais, à côté de ça, il y avait de véritables perles. Voici un (petit) aperçu des meilleures séries de cette époque.

Impulse (vol.1) #1-27

Impulse-v1

DC Comics • Par Mark Waid & Humberto Ramos • 1995 - 1997
Bart Allen alias Impulse est né dans les pages de la série Flash alors écrite par Mak Waid. Cette version Teen et plus 90's a vite trouvé sa place dans le cœur du lectorat ainsi le héros eut sa propre série dessinée par la future star Humberto Ramos (Amazing Spider-Man...). Bart est le petit-fils de Barry Allen, le deuxième Flash [mort pendant Crisis On Infinite Earths - NdR] qui vit dans le 30ème Siècle. Il a été confié par sa grand-mère dans leur passé (notre présent) au 3ème Flash, Wally West qui lui-même a été le sidekick de Flash sous le nom de Kid Flash. C'est un peu compliqué, dit comme ça, mais lors de la lecture nous comprenons aisément les tenants et aboutissants de la série. Impulse, fraîchement arrivé à notre époque, se fera très vite des amis mais surtout des ennemis. Waid ne manquera pas d'ingéniosité pour renouveler sa série et on y a vu des invités remarquables comme l'excellent épisode avec Zatanna. Mais, la force de la série vient surtout de comment le jeune héros se tissera des liens très forts avec Max Mercury, le mentor de Flash.

Supergirl (vol.4) #1-80

Supergirl_001_Cover

DC Comics • Par Peter David, Gary Frank, Leonard Kirk, Terry Dodson, Greg Land, Ed Benes... • 1996 - 2002
Après la mort de la cousine de Superman dans Crisis On Infinite Earths, DC créa une nouvelle Supergirl qui répondait au nom de Matrix qui avait un corps protoplasmique. Lorsque Peter David lance en 1996 sa série Supergirl, il utilise Matrix pour créer une toute nouvelle Supergirl. C'est Linda Danvers qui portera ainsi le costume de super-héroïne. Même si la jeune fille porte le nom d'emprunt de Kara-El, la précédente super-héroïne, il s'agit d'une toute nouvelle entité. C'est alors qu'elle sortait avec un mec plutôt louche du nom de Buzz, qu'elle fut sacrifier afin que ce dernier réveille un démon ancien. Matrix arrive et sauve la jeune fille mais ne fait pas que la soigner puisque les deux entités fusionnent ensemble et deviennent la nouvelle Supergirl. En 6 ans, Peter David a construit un véritable récit auto-suffisant qui amène Linda (et Matrix) à évoluer vers des horizons très différents des séries Superman ou Superboy de l'époque.

Starman (vol.2) #0-80

starman-cover-50

DC Comics • Par James Robinson & Tony Harris • 1994 - 2001
James Robinson décide de moderniser les aventures d'un personnage désuet du Golden Age : Starman. Cette nouvelle incarnation du héros est le fils de l'original et membre de la Justice Society of America. La force du récit de Robinson réside dans l'approche familiale du titre. Jack, le héros, était fasciné par son super-héros de père lorsqu'il était enfant. Mais, en grandissant, il s'est rebellé. Sauf que lorsque son frère et porteur du costume de Starman vient à être tué, il se doit de prendre la relève... à sa manière. La série se termine en fermant une boucle et on voit que Robinson a pensé à sa série dans sa globalité. En plus, c'est merveilleusement mis en images par Tony Harris.

Robin (vol.4) #0-100

Robin_Vol_4_1_alternate_cover_01

DC Comics • Par Chuck Dixon, Tom Grummett, Mike Wieringo, Staz Johnson... • 1993 - 2002
Le troisième Robin a sa propre série ! Tim Drake est un personnage qui hérite d'une lourde responsabilité et qui, à l'époque, est encore assez peu reconnu même s'il avait un fort capital sympathie de la part des lecteurs. Mais la série solo du personnage va le faire monter d'un cran et montrer qu'il n'est pas que le simple fan de Batman et de l'original Robin tel qu'on l'a connu au début de sa carrière. Très vite Chuck Dixon va créer un ton et surtout un supporting cast qui vont permettre de donner une véritable consistance au titre. Ainsi, une jeune Stephanie Brown fera des apparitions régulières sous le nom de Spoiler.

Legion of Super-Heroes (vol.4) #65-121

legion-of-super-hero

DC Comics • Par Tom Peyer, Tom McCraw, Lee Moder... • 1993 - 1999
Fin des années 80, Mark Waid relance un volume de Legion of Super-Heroes, l'équipe de jeunes super-héros du 30ème siècle. Avant de quitter la série, il laisse progressivement les rennes de la série à Tom Peyer qui va reprendre la série complètement à partir du numéro 72. Enfin, il sera accompagné par Tom McCraw qui est également le coloriste de la série et qui co-signe les scénarios depuis le début. À l'époque, plus les épisodes avançaient plus, on avançait dans les épisodes et plus on avait l'impression d'avoir entre les mains le digne héritier des X-Men de Claremont et Byrne et des Teen Titans de Wolfman et Perez. Au final, il manque peut-être une grande saga fédératrice pour l'emmener complètement à ce niveau. Peyer et McCraw arrivaient à gérer leur impressionnant casting et à laisser de la place à chacun d'entre eux. La série a été reprise par Dan Abnett et Andy Lanning et malgré la qualité non-négligeable du run, le titre perda un certain charme. Les signatures étaient plus la plus part signées Alan Davis, ce qui en faisait un très bon argument de ventes.