The Mighty Blog

Les comics incontournables de 1998

Que lisait-on il y a 20 ans ?

L'année 2018 se termine tout doucement mais avant sa fin, nous allons faire un tour d'horizon de ce que les éditeurs de comics nous proposaient il y a quelques décennies de ça. Nous terminons ce voyage dans le passé avec l'année 1998.

Séries Régulières

Uncanny X-Men / X-Men

Marvel Comics • Par Steven T. Seagle, Joe Kelly, Chris Bachalo, Carlos Pacheco...

Cela fait 6 ans que Scott Lobdell et Fabian Nicieza tiennent les rennes de la destinée des X-Men chacun ayant mis en place des histoires ambitieuses avec de nombreux events qui se succédaient. Sauf que le lectorat commençait à se fatiguer de ses grands événements et voulait quelque chose de plus simple. Du coup, il fallait un peu de fraîcheur et un retour à la simplicité. Steven T. Seagle et Joe Kelly sont appelés pour prendre le relais et apportent ce que les fans attendaient. Les scénaristes rangent les histoires un peu longues en cours et proposent de nouveaux défis aux mutants et aux mutantes de Marvel. L'année se terminera avec un cross-over entre les deux titres qui mettent l'équipe face à un allié de longue date, Cerebro, coup de diapason des années à venir qui verront les deux séries quasiment indissociables.

Legion of Super-Heroes (Volume 4) / Legionnaires

DC Comics • Par Tom Peyer, Tom McCraw, Roger Stern, Lee Moder, Jason Armstrong...

Si Marvel a les X-Men, DC a la Legion des Super-Héros. Certes le succès commercial n'était pas le même mais Tom Peyer et Tom McCraw (ainsi que Roger Stern) ont su trouver une énergie qui faisait rivaliser les aventures des supers du XXXème siècle aux mutants et mutantes de la concurrence. Les deux séries étaient indépendantes mais complémentaires faisant profiter de la multitude de supers de la série. Bien évidemment, il y avait les stars comme Saturn Girl, Element Lad, Brainiac 5.1, M'Onel ou Cosmic Boy mais les scénaristes arrivaient toujours à ne pas se concentrer uniquement sur ces personnages.

Avengers (Volume 3)

Marvel Comics • Par Kurt Busiek & George Perez

Après un an d'absence de la continuité historique, les Avengers et les Fantastic Four reviennent proposant ainsi 4 nouveaux titres tous très réussis. Mais Kurt Busiek et George Perez arrivent à surpasser le reste en proposant le titre Avengers ultime, celui qui rassemble tous les supers ayant faits partie de l'équipe un jour. C'est un gros retour en force imposant le titre comme un incontournable et rivalisant de force avec le titre de la concurrence, JLA.

JLA

Marvel Comics • Par Grant Morrison, Mark Waid, Howard Porter...

Chez la concurrence, c'est l'équipe de Superman, Batman et Wonder Woman qui propose des aventures épiques avec une équipe qui doit faire face à des menaces aussi grandes que la notoriété des stars du titre. Grant Morrison tire sa révérence en début d'année mais laisse sa place à l'un des scénaristes vedettes de DC, Mark Waid qui va offrir des menaces moins grandioses que son prédécesseur mais tout aussi dangereuses.

StomWatch (Volume 2)

Image Comics • Par Warren Ellis & Bryan Hitch

Chez Image Comics, il y a aussi des équipes de supers qui vivent des aventures grandioses. C'est le cas de StormWatch, titre des studios Wildstorm qui marque à la fois le renouveau du label de Jim Lee mais aussi sa fin chez Image. Et ce n'est pas la seule raison qui a fait que le titre est devenu culte. L'histoire de Warren Ellis est fascinante, allant dans des directions inattendues et proposant des personnages très forts. Le couple Midnighter et Apollo devient des stars grâce à ce titre pendant que Jack Hawksmoor et Jenny Spark volent la vedette aux membres historiques de la série.

Spawn

Image Comics • Par Todd McFarlane, Brian Holguin, Greg Capullo &amp: Dwayne Turner

La véritable star de Image Comics est Spawn. Si vingt ans après, la série intéresse peu de lecteurs et de lectrices, en 1998, elle reste au sommet des charts. McFarlane commence un peu à tourner en rond mais il arrive à trouver quelques astuces pour relancer l'intérêt. Ce qui ne l'empêchera pas de retomber dans ses travers très rapidement. Mais la volonté de faire évoluer la licence est bien là avec la ferme intention de créer des petits retournements de situation renouvelant régulièrement l'intérêt.

Preacher

Vertigo • Par Garth Ennis & Steve Dillon

Autre star du moment : la série sulfureuse et culte de Ennis et Dillon publiée chez Vertigo. Les auteurs arrivent toujours à renouveler l'intérêt de leur série proposant des situations toujours aussi déjantées tout en faisant avancer leur intrigue. 1998 sonne également l'arrivée au milieu de parcours de la série, ce que nous ne savions pas encore à l'époque mais, rétrospectivement, c'est assez plaisant de voir le chemin parcouru jusque-là tout en sachant que ce n'était finalement que le début d'une histoire assez dingue.

Battle Chasers

Image Comics • Par Joe Madureia & Munier Sharrieff

L'un des événements marquants de cette année est l'arrivée d'un nouveau label chez Wildstorm Studios : Cliffhanger. Fondé autour des créations originales de Joe Madureira, Humberto Ramos et J. Scott Campbell, il restera un très bon souvenir chez le lectorat puisque les 3 premières séries sont fort agréables tout en proposant des univers assez différents de ceux des supers. Cependant, Battle Chasers est certainement la plus grosse réussite grâce à son univers qui semble tiré d'un J-RPG tout en utilisant certains archétypes de héros et de héroïnes des jeux de rôle à l'américaine. C'est assez dommage de voir que Battle Chasers a souffert de la volonté de Madureira d'en faire un jeu vidéo. Il aura gâché toute son énergie dans un projet qui n'aboutira jamais et qui ne lui laissait pas le temps de livrer ses épisodes en temps et en heure.

Daredevil (Volume 2)

Marvel Comics • Par Kevin Smith, Joe Quesada & Jimmy Palmiotti

Cette année 1998 a vraiment été surprenante. Elle a proposé de grands moments comme Heroes Return et sa série de titres, ainsi que la création du label Cliffhanger. Mais, elle a aussi refaçonné l'industrie des comics d'une manière inattendue avec le rachat de Wildstorm par DC Comics mais, aussi, l'appel de Marvel Comics à Event Comics afin de relancer certains titres sous la bannière Marvel Knights. Naissent de cette collaboration des titres cultes comme Inhumans de Paul Jenkins et Jae Lee et Black Panther de Christopher Priest et Mark Texeira. Mais, le fer de lance de cette vague de titres qui introduira le monde de l'indépendant chez les éditeurs mainstream est le Daredevil de Quesada et Palmiotti écrit par Smith. Encensé par la critique de l'époque, nous ne doutions pas un instant qu'il allait redéfinir Marvel dans son ensemble après son sauvetage de la crise financière.

Séries Limitées et Sagas Complètes

Superman For All Seasons

DC Comics • Par Jeph Loeb & Tim Sale

Sur un concept assez similaire à Batman: The Long Halloween, Jeph Loeb et Tim Sale emmènent Superman au fil des saisons revenant sur le passé du super-héros en se basant sur les origines Post-Crisis du personnage, celles lues dans Man of Steel de John Byrne. Finalement, le projet s'éloigne de celui de Batman dans le sens où Loeb préfère s'intéresser à l'essence du personnage plutôt que de raconter une histoire qui s'inscrit comme essentielle dans le canon. Il s'agit en gros des prémices de ce que le duo fera chez Marvel quelques années après. La chose que je trouve le plus intéressante dans cette mini-série en 4 parties est la partie graphique, Sale empruntant un style plus posé, plus aérien, influencé par les travaux de Norman Rockwell. C'est vraiment magnifique à voir.

Emerald Knights

DC Comics • Par Ron Marz, Kevin Dooley & Jeff Johnson

Emerald Knights est la première collaboration entre Kyle Rayner et Hal Jordan, sauf que ce dernier est une version du passé qui ne sait pas qu'il deviendra Parallax des années plus tard. C'est un peu le même concept que Generations sorti l'année dernière chez Marvel sauf que les chevaliers d’émeraude doivent faire à une vraie menace inter-galactique. La saga se déroule en toute logique dans la série régulière de Green Lantern, des épisodes 101 à 106.

DC One Million

DC Comics • Par divers

C'est le concept rigolo de l'année : tous les titres DC voyagent dans le temps passant directement au numéro 1 million venu tout droit du 853ème siècle. Bien évidemment, il y a une raison à tout cela, une mini-série en 4 parties écrite par Grant Morrison et dessinée par Val Semeiks qui emmène la JLA dans ce futur lointain où elle devra collaborer avec les supers de l'époque afin d'affronter Vandal Savage ainsi que Solaris, le soleil vivant. La saga principale est franchement réussie quand à la vision du futur de DC dans les séries régulières est en dent en scie, certains auteurs sont inspirés, d'autres moins. Mais, l'éditeur avait mis les moyens pour rendre la chose intéressante, c'est déjà ça.