The Mighty Blog

L'indispensable de Brian Michael Bendis sur les séries Avengers

Dix ans. Depuis fin août, cela fait dix ans que Brian Michael Bendis apporta une grosse révolution chez Marvel en reprenant la série Avengers. Il a fait de cette équipe de héros quelques peu délaissé par l'éditeur les nouvelles stars de la Maison des Idées. Pour fêter cet anniversaire, on vous propose une sélection des arcs indispensables signés par le scénariste.

Avengers Disassembled

avengers_disassembledMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis & David Finch • 2004-2005
Le nom de l'arc est assez évocateur lorsqu'il s'agit des Avengers qui on plutôt tendance à être "Assembled". Et dès le lancement de l'arc, Bendis annonce la couleur : il y a aura des morts. Scarlet Witch, alors surpuissante, se rappelle qu'elle a eu des enfants avec Vision et devient folle. Elle tue accidentellement Hawkeye, Vision et Ant-Man. À la fin, de manière symbolique, le scénariste détruit le manoir des Avengers et l'équipe se sépare. Mais, dans les comics, ce n'est jamais une fin en soit. Ici, il s'agit même d'un nouveau départ.

New Avengers: Breakout

New_Avengers_Vol_1Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & David Finch • 2005
Et le renouveau ne se fait pas attendre. Le mois d'après commence la série New Avengers. La grosse nouveauté c'est la formation de l'équipe. Exit les visages connus de l'équipe comme Thor, Scarlet Witch, Black Widow ou Wonder Man, ils sont remplacés par les superstars de la Maison des Idées à savoir Wolverine et Spider-Man. Ils suivent la formation créée par Captain America et Iron Man dans l'urgence. Bendis en profite pour faire venir des héros qu'il écrivait dans la série Alias : Luke Cage et Spider-Woman. Enfin, il hérite de Sentry, un héros que Marvel décide d'installer dans son univers. Enfin, Bendis se détache du côté presque militaire qu'on retrouvait dans les précédents runs ou dans la série Ultimate. C'est une ambiance plus urbaine avec une équipe qui fait face à une évasion de super-vilains de la prison The Raft.

House of M

hpuse of mMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Olivier Coipel • 2006
Aventure vendue comme le cross-over entre New Avengers et Astonishing X-Men (à l'époque écrit par Joss Whedon), il s'agissait plus d'une aventure des Avengers avec les X-Men dedans. Bendis utilise les conséquences de Disassembled et de la série New Excalibur pour fonder cette aventure où Scarlet Witch remodèle l'univers pour qu'il soit dominé par les mutants. Seul Wolverine se rappelle du monde d'avant (il s'agit de la base de l'intrigue du film X-Men Days Of Future Past) et, avec l'aide d'une enfant, Layla Miller, il va redonner la mémoire aux autres Avengers et X-Men. À la fin, Bendis fait 2 révolutions dans le monde mutant. D'abord, Scarlet Witch se rend compte que le problème de notre monde, ce n'est pas les hommes mais les mutants et en prononçant les mots "No more mutants" annihile les pouvoirs de quasi la totalité des mutants sur la planète. Ensuite, Wolverine se souvient de tout son passé.

New Avengers: Revolution

new_avengers_revolutionMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Leinil Francis Yu • 2007
Après Civil War, les Avengers sont divisés. On retrouve du côté de Iron Man, les Mighty Avengers avec une forme plus classique de super-héros. Côté New Avengers, une équipe plus urbaine et remplie de renégats qui doivent en plus faire avec la mort de Captain America. Luke Cage devient le chef de l'équipe et ici commence 2 trames : celle de The Hood et de son gang de vilains et les prémices de Secret Invasion avec la découverte qu'Elektra était en fait un Skrull depuis une durée indéterminée.

New Avengers: Illuminati

illuminatiMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis, Brian Reed & Jim cheung • 2006 - 2007
Dans New Avengers #7, Bendis nous révèle l'existence d'un crépuscule de super-héros qui s'est formé pour agir dans l'ombre : les Illuminati. Rassemblant de grandes figures du Marvel Universe et certains des plus grands salops (Iron Man, Namor et Professor X en tête de liste) parmi les super-héros. On découvre donc ici qu'ils agissent dans l'ombre et qu'ils sont responsables d'une invasion secrète de Skrulls et que l'un d'entre eux est compromis depuis des années.

Secret Invasion

Secret InvasionMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Leinil Francis Yu • 2008 - 2009
Justement, Secret Invasion est un événement qui commence très bien et, très vite, devient tout autre chose. Le problème réside dans le fait que les conséquences devaient être dans une série Spider-Woman qui ne vint que bien plus tard. Ensuite, la fin était quelque peu expédiée et trop légère vis-à-vis de l'ampleur de la menace. Mais, il y a de vraiment bonnes choses comme des héros face à des Skrulls qui ont volé leur identité mais qui ne connaissent pas leur vraie nature. En tout cas, le travail qui a mené à cet événement était très bien géré.

Dark Reign

Dark ReignMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis, Mike Deodato Jr & Leinil Francis Yu • 2009 - 2010
Norman Osborn a sauvé la Terre. Il prend ainsi la tête d'une équipe d'Avengers formée par d'anciens vilains qui étaient contraints de rejoindre une équipe de super-héros (Thunderbolts de Warren Ellis). On retrouve ainsi des versions négatives de Iron Man/Captain America avec Iron Patriot (Norman Osborn), Ms Marvel (ex-Moonstone), Venom, Hawkeye (Bullseye) ou encore Sentry. Face à eux deux équipes de Avengers (dont les Mighty écrits par Dan Slott) qui tentent de ramener le monde à la raison. Il y avait beaucoup de potentiel et Bendis amenait ses héros et non-héros sur des terrains inconnus.

Siege

SiegeMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Olivier Coipel • 2009 - 2010
On va faire simple : ce event vaut le coup principalement pour les dessins de Olivier Coipel à qui Bendis offre de nombreux moments épiques. Mais, si je le cite ici, c'est qu'il marque la fin d'une trame que le scénariste avant lancé depuis le début New Avengers à savoir l'état psychiatrique de Robert Reynolds alias Sentry. Tout le reste n'est qu'excuses. En tout cas, c'est bien amené puisque Bendis en profite pour renvoyer Norman Osborne de là où il vient et le scénariste ramène les héros à leur place de héros. D'ailleurs, les Avengers sauveurs de l'humanité comme on les connait maintenant ou dans les films ont véritablement commencé ici.

Avengers (vol. 4) #12.1

Avengers_Vol_4_12.1Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Bryan Hitch • 2011
Marvel annonce War of Ultron qui fait suite au premier arc de la 4ème série Avengers... sauf que l'éditeur change de plan après et repousse l'événement (qui n'en sera pas un) après Avengers vs X-Men. Ce numéro est l'introduction de ce qui va se passer, un moment clef où une Terre parallèle va se créer (mais on ne le saura que 2 ans plus tard).

Avengers vs X-Men

AvXMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis, Jason Aaron, Ed Brubaker, Jonathan Hickman, Matt Fraction, John Romita Jr, Adam Kubert & Olivier Coipel • 2012
C'est ici que la boucle ouverte avec Disassembled se referme pour ce qui est Avengers (et écartant celle qu'avait ouverte Schism côté X-Men). Scarlet Witch a refait surface avouant ses fautes passées et est prête au sacrifice pour prouver sa bonne foi. Pendant ce temps-là, les Avengers accèdent leur rôle de super-équipe défendant le bien de la Terre et sont prêts combattre les X-Men s'il le faut. 12 épisodes épiques qui souffrent d'une certaine faiblesse mais Bendis nous offre 3 épisodes incroyables forgeant à jamais l'univers Marvel.

End Times

endtimesMarvel Comics • Par Brian Michael Bendis, Mike Deodato Jr, Michael Avon Oeming & Brandon Peterson • 2012
Fin de l'ère Avengers par Bendis. Le scénariste termine toutes ses intrigues lancées depuis le début avec une certaine cohérence (et certaines facilités). Il ramène des héros qu'il a fait disparaître et fait place nette pour les scénaristes qui reprennent le relais. On termine les deux arcs, Avengers: End Times et New Avengers: End Times, avec une pointe de nostalgie.