The Mighty Blog

Spécial 2000ème article

Article très spécial ! En effet, vous êtes sur le point de lire le deux millième article que nous publions sur le site. Déjà deux-mille articles ! Nous sommes fiers de nous et du chemin parcouru depuis septembre 2013 grâce à vous. Pour fêter cela, nous avons décidé de faire une sélection des aventures qui nous ont marqué depuis la naissance du site.

Le choix de Fitzlionheart

L'Abominable Charles Christopher

aboimnable

Lounak Studio • Par Karl Kerschl • 2016

Ok, mon choix parmi mes articles est plutôt simple vu ma productivité sur le site mais, sachez que même si j'avais écrit 1000 des 2000 articles publiés jusque-là, j'aurais choisi L'Abominable Charles Christopher.
Parce qu'il sort de l'ordinaire. Parce que vous n'aurez jamais lu quelque chose de si complet et si prenant.

Le Dernier Arpenteur des Sables

couv

Cambourakis • Par Jay Hosler • 2015

Franchement, comment une couverture comme celle là pourrait ne pas donner envie. Il y a tout : les prémices d'une aventure incroyable dans des décors naturels superbes et un insecte avec une casquette qui prend des notes.
Sérieusement, ça vaut un coup d’œil à la critique, non ?

Le choix de Kevin

Injection vol.1

injection-vol1-cover2

Image Comics • Par Warren Ellis, Declan Shavely & Jordie Bellaire • 2015

Parmi les comics que j'ai critiqué, Injection a de suite été une évidence. Dans ce premier tome, Warren Ellis et ses compères Declan Shavely et Jordie Bellaire posent les bases de l'histoire, en partant d'un pitch bien barré : les héros ont lâché une IA vivante sur le réseau mondial. On va alors suivre les conséquences de cette action, notamment le rapport qu'a l'équipe avec l'IA. C'est plus accessible que certains des derniers travaux d'Ellis, c'est très beau et assez cool à suivre, avec un côté britannique assumé !

Huck #6

huck-6-cover

Image Comics • Par Mark Millar & Rafael Albuquerque • 2016

Là aussi, peu de doutes. Mark Millar est en super forme en ce moment et lâche ici une histoire mignonne mais assez violente quand même. C'est le numéro de conclusion, où Huck prend réellement conscience de ses capacités et Millar finit l'histoire parfaitement. De plus, Rafael Albuquerque a été génial du début à la fin, s'adaptant bien à la narration "cinéma" de Mark Millar. Bref, c'est un bon condensé des qualités de Huck.

Le choix de Maitsuya

Sunstone vol.2

SunstoneT2

Panini Comics • Par Stjepan Sejic • 2016

J'ai vécu assez peu de coup de cœur de cette ampleur pour une série. Le dessin d'abord, puis les thèmes originaux, la façon délicieuse dont ils sont traités et, bien sûr, les bonus de l'auteur qui le rendent si attachant et drôle. On a envie de suivre Stjepan Sejic sur tous ses projets tant il sait nous expliquer à quel point il les aime. Sunstone, dont vous pouvez lire les critiques du tome un et du tome deux ici, est son bébé, son plus précieux projet, celui qu'il bichonne dans son temps libre sous la forme d'un webcomic. J'ai été la plus heureuse des fans lorsque j'ai eu l'accord de l'équipe pour m'occuper de cette critique, une bataille à mort aurait été possible si je n'avais pas été la seule à vouloir l'écrire et laissez-moi vous dire que j'aurai tout donné !

Mirror #2

Mirror_02-1


Image Comics • Par Emma Rios & Hwei Lim • 2016

Aaah, Mirror. Mon histoire avec cette série m'a poussé à sortir de mes habitudes, à mettre en doute mes propres goûts. Car si vous lisez ma critique du premier numéro, vous constaterez que ça n'a pas vraiment été le coup de foudre. Lu au hasard de ma manie de tenter tous les numéros un du monde, Mirror m'avait semblé joli mais bizarre, original mais incompréhensible, avec tout de même l'intuition que, peut-être, tout ça pouvait donner quelque chose. Et ce fut le cas. Chaque numéro depuis le second aura intensifié le coup de cœur. Plusieurs mois plus tard, les numéros 2 à 5 de Mirror ont chaque fois squatté mes sélections hebdomadaires et la série se termine en me laissant orpheline et avec l'envie de continuer à la relire en boucle, pour être sûre qu'aucun détail ne m'aura échappé. Car Mirror est dense, complexe et pas facile à aborder mais, à qui saura y consacrer du temps, elle aura mille merveilles à offrir.

Le choix de Noisybear

Dark Night: A True Batman Story

dark-night-ogn-cover

DC Comics / Vertigo • Par Paul Dini & Eduardo Risso • 2016

Lorsque j'ai commencé à lire des comics, j'y ai trouvé quelque chose que les gens qui m'entouraient n'arrivaient pas à m'apporter : de la magie et de l'espoir. Malheureusement, c'est lorsque nous sommes au plus mal que nous nous rendons compte de tout cela. Mais, pour y arriver, il faut faire un travail sur soi-même parce que la douleur - physique comme morale - peut nous faire dévier et nous faire croire que tout ce que nous aimons est en réalité vain. C'est tout ce chemin de pensée que nous dessine Paul Dini le long de ce Graphic Novel merveilleusement illustré par Eduardo Risso. C'est une histoire qui lui est personnelle et, pourtant, je me suis complètement retrouvé dedans. Et même, sans ça, le scénariste est un génie dans l'écriture, il véhicule ses idées, ses doutes, ses regrets et ses joies avec aisance. Dark Night: A True Batman Story fait rire et pleurer, c'est un véritable chef d’œuvre.

Black Science #16

Black-Science-016-Cover

Image Comics • Par Rick Remender & Matteo Scalera • 2016

Alors que je commençais l'épisode dans le RER, je pensais que j'allais lire une (très) bonne histoire mais j'ai lu mieux que ça. Ma réaction au fur et à mesure que j'avançais dans la lecture se ressentait. Je vibrais littéralement, trépignais d'impatience de lire la suite, l'excitation était palpable à tel point que la personne assise à mes côtés me regardait étrangement. Non, monsieur, je n'étais pas sous l'effet de la drogue ou de l'alcool, j'étais complètement absorbé par cette histoire et, surtout, ce final incroyable. Il a fallu que je me retiennes pour ne pas crier à Grant, héros de la série : "NON ! FAIS PAS CA !!!". C'est dire ô combien l'épisode m'a captivé. Le résultat de cette lecture est simple : je déteste Rebecca de tout mon cœur. Je sais, ce ne sont que des personnages posés sur papier mais Remender a vraiment réussi à nous les rendre presque vivants.

Le choix de Toine Reynolds

Secret Wars #9

Secret_Wars_Vol_1_9

Marvel Comics • Par Jonathan Hickman & Esad Ribic • 2016

J'ai promis 12 fois que je n'en parlerai plus, mais l'occasion était trop belle. Même avec du recul, même en l'ayant relu en VF, cette maxi-série est tellement grandiose qu'elle se devait d'être là. La conclusion d'une épopée étalée sur de longues années, l'apothéose des Quatre Fantastiques, et la conclusion la plus humaine que j'ai lue. Rien que pour la scène finale de Reed, Susan, et leurs enfants, j'en ai des frissons.

The Walking Dead #100

walking dead 100

Image Comics • Par Robert Kirkman, Charlie Adlard & Tony Moore • 2003 - 2016

C'est dur de passer après Secret Wars, j'ai failli mettre la série S.H.I.E.L.D. de Kieron Gillen ou les Ultimates de Al Ewing, mais je rends finalement hommage au titre qui m'a littéralement fait passer des nuits blanches. Oubliez la série TV chiante, et achetez l'intégrale de The Walking Dead. Vous finirez les yeux rouges à 4h du matin, à vous demander si vous allez dormir ou si ça ne sert plus à rien. Robert Kirkman est un génie quand il veut, et il signe ici ce qui est probablement un des meilleurs comics sans super-héros.