The Mighty Blog

Legendary: A Marvel Deck Building, des super-héros sur un plateau

Ce mois-ci la chronique Comics Gaming ne s'intéresse pas au jeu vidéo mais au jeu de plateau. En effet, c'est une autre manière de jouée et qui nous permet de former notre équipe de super-héros afin de repousser le plan machiavélique d'un super-vilain.

legendary_deck_building_game

Le boardgaming attire de plus en plus d'adeptes. Cela permet de jouer à plusieurs dans une même pièce, ce que le jeu vidéo offre de moins en moins depuis quelques années. Vu le succès, forcément, on se retrouve ainsi avec des jeux reprenant des univers connus et aimés du public cible comme Gears Of War, StarCraft, Battlestar Galactica ou encore Game Of Thrones.

Ainsi, j'univers Marvel a été retranscrit dans le jeu de plateau Legendary: A Marvel Deck Building, un nom assez peu évocateur mais certainement dans le but d'ouvrir la licence "Legendary" à d'autres. En tout cas, le système de jeu est bel et bien centré autour de l'univers Marvel et, ce, de manière intelligente.

Comme son nom l'indique, il s'agit d'un "deck building". En schématisant, il faut créer son tas de cartes lors de la partie pour en avoir de plus en plus et ainsi essayer de gagner la partie, à savoir repousser une attaque sur New-York City.

Un super-vilain (ou Mastermind dans le jeu) attaque la ville. Le S.H.I.E.L.D. a besoin de l'aide d'un groupe de super-héros de fortune afin de repousser la menace. Il s'agit d'un jeu semi- collaboratif, dans le sens où les joueurs doivent coopérer pour ne pas perdre mais il est possible à l'un d'entre eux d'obtenir la victoire en cumulant des points de victoire.

legendary-magneto

Sur le plateau de jeu, on retrouve uniquement le setting : base des super-héros, celle du S.H.I.E.L.D., celle du super-vilain et la ville qui est ce que le héros doit protéger en priorité. En effet, à chaque tour, un ennemi attaque la ville, il progresse ainsi à chaque tour jusqu'à rejoindre le super-vilain et ainsi faire des dégâts. Pour éviter cela, il faut le vaincre avec ses cartes en main avant qu'il ne soit trop tard.

Les cartes en main sont au début des agents du S.H.I.E.L.D. qui permettent soit d'attaquer soit de recruter des super-héros parmi les 6 qui sont dans le QG. Chacun d'entre eux - représentés par une carte - a un pouvoir spécial, une famille et des points d'attaque ou de recrutement permettant de récupérer d'autres héros et avoir plus de force de frappe pour repousser l'ennemi.

Le joueur n'a que 6 cartes en main le reste est soit dans la défausse soit dans sa pioche. Il peut utiliser toutes ses cartes en main lors de son tour pour attaquer un ennemi, repousser l'attaque du super-vilain ou recruter de nouveaux super-héros. En fin de tour, il défausse ses cartes (même celles non-utilisées dans le tour) et en pioche 6 autres. Chaque fois que le joueur bat un ennemi, il gagne des points de victoire. Ce sont ces points qui détermineront qui est le vainqueur de la partie. Enfin, si les joueurs arrivent à la gagner.

legendary-the-marvel-deck-building-game-from-upper-deck-1p51p4q

En effet, là où l'affaire se complique, c'est que le super-vilain de la partie peut attaquer n'importe quand et qu'il fait (très) mal. Mais surtout s'il arrive au bout de son plan machiavélique - un nombre d'attaques déterminé par le nombre de joueurs - la partie s'arrête.

Comme tout bon jeu du genre, Legendary a une très bonne rejouabilité. En effet, à chaque début de partie, on tire au hasard le super-vilain entre Loki, Doctor Doom, Red Skull, Doctor Octopus et Magneto. Ce qui determine les ennemis qui attaqueront la ville. On peut même, si on le veut tirer au sort les autres ennemis que ceux associés au super-vilain. Enfin, on pioche au hasard les super-héros (dont le nombre dépend du nombre de joueurs) parmi des Avengers et des X-Men. Ainsi, on peut avoir une équipe constituée de Cyclops, Captain America, Spider-Man et Deadpool. Il y a également Gambit, Rogue, Thor ou encore Hulk.

Le point fort de Legendary est certainement le fait que les joueurs se battent constamment contre le système du jeu qui fait avancer les menaces et peut les multiplier si les joueurs ne coopèrent pas. Mais, le jeu n'est pas exempt de défauts. Notamment cette part de hasard sur l'attaque du super-vilain qui peut être très punitive à tel point qu'il m'est déjà arrivé de n'avoir pas eu le temps de construire un deck correct. Mais à partir du moment où on accepte ce système, le fun est au rendez-vous. Enfin si on comprend l'anglais puisque le jeu n'a pas été (encore ?) traduit.

Depuis sa sortie, il existe des extensions notamment une avec les Fantastic Four en super-héros jouables et Galactus en super-vilain. Il y a également l'extension Dark City. Rajoutant d'autres personnages comme Apocalypse, Professeur X, Blade, Ghost Rider, Kingpin ou encore Cable.

dark_city_extension

Je suis très content d'avoir obtenu ce jeu parce que le système de jeu est plaisant et je vous invite à y jouer et à me dire ce que vous en pensez. Il y a quand même un énorme problème c'est qu'après une partie c'est ultra pénible à ranger parce qu'il faut trier toutes les cartes une par une.