The Mighty Blog

Superman (Arcade - 1988)

Il y a un héros maudit par le jeu vidéo qui n'a jamais eu de jeu à la taille de sa notoriété. On parle de Superman. Cette deuxième adaptation vidéo-ludique est bien la preuve de difficulté à adapter le personnage. Retour dans les salles d'arcade en 1988.

La société Taito Corportion est connue pour ses nombreux jeux d'arcade. Forcément, on retient souvent les très bons jeux comme Space Invaders, R-Type ou Bubble Bobble, par exemple. Mais, lorsqu'ils sont partis pour faire des adaptations de personnages de comics, ils ont du se perdre en chemin.

Superman, sorti en 1988 en salles d'arcade, n'est pas un mauvais jeu. Mais c'est un extrêmement mauvais jeu Superman. Certes, d'autres personnes se seront essayés à vous adapter le célèbre super-héros en jeu vidéo et se seront bien plus vautrés que Taito. Mais, ici, le problème c'est que le jeu n'est pas pensé pour y accueillir Superman.

superman-taito

L'histoire ne dit pas si le studio en charge développait un jeu et si l'éditeur lui demanda d'y coller la licence Superman au dernier moment ou si le développement a été coupé court faute de moyen ou encore si le studio n'avait jamais entendu parler de Superman auparavant. Tout compte fait, peut-être est-ce les trois. Le fait est qu'il s'agit d'un jeu sympathique et que, justement, ce n'est pas suffisant pour faire démarquer le jeu de blockbusters comme Teenage Mutant Ninja Turtles de Konami sorti la même année en arcade. Et c'est peut-être parce que le studio en charge du jeu n'arrivait pas à faire un très bon jeu que Taito colla Superman au jeu.

Dans le jeu, Superman doit sauver le monde de l'attaque du terrible Empereur Zaas. Et, là,vous allez me demande : mais qui est donc l'Empereur Zaas ? En tout cas, il ne fait pas parti de la mythologie de Superman. Vu l'apparence du méchant, on aurait tendance à dire qu'il s'agit d'une sorte de Brainiac melangé au Docteur Gori - l'ennemi de Spectreman. En gros, c'est un ennemi inventé de toutes pièces pour le jeu. Ainsi devant cette terrible menace Clark Kent retire ses lunettes et sa chemise pour devenir Superman et s'envoler afin d'affronter les méchants envoyés par Zaas. Le tout sur la musique de John Williams tirée du film de Richard Donner.

superman taito

Le jeu est composé de 5 niveaux. Chaque niveau est composé de la sorte : une première partie avec un gameplay de brawler à savoir du combat avec défilement (ou scrolling) horizontal - comme dans le jeu Street of Rages. Le personnage ne peut pas se déplacer sur la profondeur mais il peut voler à quelques mètres du sol. Superman peut alors donner des coups de poing et des coups de pieds. Vu que les soldats de Zaas sont super résistants - même face à kryptonien exposé au rayon de notre soleil, Superman doit leur donner plusieurs coups pour les vaincre. La deuxième partie, Superman s'élève dans les airs et combat les soldats de Zaas toujours avec ses poings et ses pieds. Enfin la dernière partie voit Superman voler. Il doit utiliser son fameux "sonic blast" pour combattre les sbires volants de l'empereur. Enfin, pour conclure le niveau, il doit vaincre le boss final tout droit tiré de... R-Type. Seul le dernier niveau diffère puisque l'ordre est inversé et à la place de son "Sonic Blast", le héros tire utilise sa vision thermique comme arme.

Pour continuer dans cette logique : il est possible de jouer à deux au jeu. En effet, Superman peut être accompagné par... Superman ! Oui mais pas le même. Un Superman tout rouge vêtu. Pendant longtemps, les gens pensèrent que, malgré le S sur le torse, il pouvait s'agir de Captain Marvel (Shazam maintenant) ou Mon-El, le "grand frère de Superman". Mais il a fallu attendre Infinite Crisis pour savoir qu'en fait il s'agissait d'un Superman d'une Terre parallèle [1].

superman-infinite crisis

On découvrit quelques années plus tard que Taito avait prévu d'inclure Supergirl comme second personnage jouable. Pour des raisons inconnues (certainement de temps), c'est donc le double rouge de Superman qui s'est retrouvé dans le jeu.

Superman de Taito ne donne pas l'impression d'être réellement un jeu Superman malgré les "efforts". Ce qui n'empêche qu'il y a de très bonnes idées comme notamment la variation de scrolling de niveaux en niveaux. Par contre, le manque de rythme et de diversité des ennemis baisse gravement la qualité du jeu. Mais, étonnement, il s'agit de l'un des meilleurs jeux vidéo Superman.


[1] Bien qu'on ne sait pas si Phil Jimenez s'est réellement inspiré du jeu vidéo pour le design de cette version de Superman. [^]