The Mighty Blog

French Comics : l'âge moderne

Pendant 4 mois, Indie Rocks se met aux couleurs françaises et vous parle des French Comics, leurs origines, leurs auteurs et leurs labels. En guise d'introduction, on vous explique ce que sont ces bédés françaises hybrides.

Partie 4 sur 4 : L'âge moderne.

Au début des années 2000, on voit un mouvement émergé. Les auteurs français, belges et américains viennent à se mélanger et à offrir des BD inédites. Les Humanoïdes Associés sortent en 2004 Je Suis Légion écrit par un jeune talent français Fabien Nury (W.E.S.T.) et dessiné par la star des studios Wildstorm (DC Comics) John Cassaday (Planetary). Ensembles, ils font 3 tomes de la BD. L'éditeur fait de même avec la BD érotique Songes avec le scénariste français Denis-Pierre Filippi accompagné par le couple Terry et Rachel Dodson. Plus tard, l'éditeur invite Travis Charest (Wild C.A.T.s) a dessiné une partie d'un album Les Armes des Méta-Barons, un spin-off de la célèbre série Alejandro Jodorowsky.

je-suis-légion

En 2006, Soleil tente la même chose avec Kookaburra K dessiné par Humberto Ramos, célèbre dessinateur outre-manche pour ses travaux sur Spider-Man et Impulse. Même si c'est co-écrit par le scénariste belge Cisse cela s'apparente bien plus aux histoires telles qu'on peut les lire dans les BD américaines. Peut-être est-ce du au co-scénariste James Hicks dont je n'ai trouvé aucune information ? En tout cas, la BD est sortie également sur le territoire américain édité par Marvel Comics. L'écrivain mystérieux est également l'auteur de Ashes illustré par Francisco Herrera, dessinateur de comics qu'on a ou voir à la Paris Comics Expo et qui a travaillé sur des séries comme Venom ou Soulfire.

kookaburra001

Dans ces échanges franco-américains, nous avons eu le droit à un one-shot Wolverine complètement réalisé chez nous. Wolverine: Saudade est sorti chez Panini en 2006. L'épisode est écrit par Jean-David Morvan (Hyper l’hippo, Horde...) et illustré par le talentueux Philippe Buchet (Sillage, Nomad...) et sort d'abord en France avant d'arriver sur le marché américain. Une jolie initiative qui n'a malheureusement pas été renouvelée.

wolverine-saudade

Ces dernières années, et vous l'avez certainement constaté, les comics ont la cote. En tout cas, ils se vendent plus en librairie qu'il y a quelques temps. Du coup, les éditeurs se sont penchés sur la question. Même si les BD américaines sont partagées principalement par Delcourt, Panini et Urban Comics, d'autres éditeurs ont pensé au potentiel du "french comics". Ainsi est apparu des labels estampillés "comics à la française" chez quelques éditeurs profitant de cette vague de créateurs autant inspirés par la culture européenne que par les BD américaines et, dans certains cas, par les mangas.

Ankama a créé en 2006 le Label 619. Il s'agit de l'exemple même du melting pop culturel évoqué ci-dessus. En effet, le but de l'éditeur n'est pas tant de créer des "comics à la française" mais plutôt de montrer cette "mondialisation" culturelle plus représentative de la génération actuelle. On retrouve ainsi des séries plus "urbaines" avec des parti graphique marqué. On retrouve ainsi des séries comme Mutafukaz de Run - qui gère également le label, Freaks'squeele de Florent Maudoux ou encore l'excellent Rockabilly Zombie Superstar de Nikopek et Lou. Enfin, l'éditeur sort régulièrement une anthologie nommée Doggybags rassemblant des histoires clairement inspirées par les pulp comics tout en y injectant des éléments plus modernes. Il s'agit de BD très graphiques - et néanmoins intéressantes - qui ressortent dans des coffrets plutôt classes, idéaux pour les offrir (ou vous les faire offrir) pour Noël. La maison d'éditions du Nord a également publié L'Intrépide, une BD de super-héros écrite par Marcus (célèbre animateur de la chaîne Game One en autres) et par Rémi Guérin et dessinée par Guillaume Lapeyre. Elle ne fait pas partie du catalogue de Label 619 pourtant elle est également un mélange de genre et le format est inspiré de ceux des "singles" américains.

doggybags

Akileos est un éditeur moins connu que Delcourt ou Panini qui, pourtant, propose quelques tueries (l'anthologie de Weird Science, Fear Agent, Queen & Country...). Dans son catalogue, nous trouvons également des "comics français". Il y a Billy Wild de Céka et Guillaume Griffon qui a travaillé chez les studios Disney et ça se ressent dans ce western rudement bien foutu. Griffon est également l'auteur de , un mélange de style avec du western, des zombies et même une inspiration très pulp comics.

Akileos propose également Chaos Team de Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat qui ressemble à un mélange entre Sgt Rock, Team 7 et Gears of War. Les deux auteurs nous ont aussi servi Block 109 une uchronie qui pourrait être un hommage aux œuvres de Joe Kubert. Et puis, il y a Anita Bomba Comics de Eric Gratien et Cromwell, une BD a petit prix (7€) avec une numérotation américaine.

anita-bomba

Enfin, Delcourt a décidé de lancer son propre label french comics qui s'appelle, la Comics Fabrik. L'éditeur français de The Walking Dead aime se présenter comme le nouveau Lug. En tout cas, il a le pouvoir et la visibilité dans les rayons BD des libraires ou de la FNAC. Avant de créer un label dédié aux créateurs francophones, Delcourt avait publié Masqué de Serge Lehman (Les Brigades Chimériques) et Stéphane Créty (Star Wars), album qui a connu un vif succès. L'histoire de cette BD présente un monde peuplé d'êtres avec des super-pouvoirs comme ceux de l'autre côté de l'Atlantique mais avec une approche très française dans la construction de l'histoire.

On ne sait pas si c'est le succès de Masqué qui a incité Delcourt à créer le label mais depuis Comis Fabrik est bien une grande préoccupation de l'éditeur qui n'hésite pas à mettre en avant ces BD. Vous avez certainement du voir des BD comme Le Cercle de Andoryss et Nesskain qui s'inspire des X-Men mais surtout de Heroes, Nightfall de Fred Forham ou plus récemment Bad Ass de Herrik Hanna et Bruno Bessadi. Deux tomes sont déjà parus de ce mélange entre Deadpool et Hitman. La série est également parue aux Etats-Unis publiée par Dynamite Press. Ce qui n'est pas rien ! Enfin, Fox-Boy de Laurent Lefeuvre vient de sortir sous ce label.

badass

Enfin, il est impossible de ne pas parler de Hero Corp, la série TV de Simon Astier (le frère du créateur de Kamelott). Annoncé comme une parodie de super-héros, Astier a rassemblé les fans du genre parce qu'il ne s'agissait pas d'un pastiche bête et méchant. En effet, le créateur a su conserver les codes du genre et créer une véritable histoire avec des menaces et des arcs narratifs complets. Au fil des épisodes, il a ainsi développé son univers. De plus, en guise d'ouverture et de fermeture d'épisode, mais aussi pour le générique, le créateur a demandé à Olivier Peru de réaliser des dessins de comics pour illustrer la série TV.

Depuis, Simon Astier a sorti deux BD sur le label Soleil French Comics (en fait, il s'agit de Soleil US Comics). Les comics Hero Corp sont dessinés par Marco Failla.

hero-corp

Ce dossier se termine et j'espère qu'il vous a donné autant de plaisir que j'en ai eu à le réaliser. Il ne se veut pas être exhaustif et je tiens à m'excuser auprès des labels, des éditeurs et des créateurs qui n'ont pas vu leur nom apparaître. N'hésitez pas à commenter les articles pour le faire savoir.

french-comics

Je souhaiterais remercier tous ces créateurs qui nous offrent toutes ces BD et qui continueront à faire vivre tous ces héros. Je tiens ainsi à remercier Aurélien Vives pour l'aide apporté à cette dernière partie. Egalement, je signale à nouveau que si vous êtes intéressés par les super-héros créés en France, Xavier Fournier, éditeur en chef de Comic Box, vient de sortir un livre à ce sujet, Super-Héros, une histoire française. C'est un bel objet qui aura sa place sous les sapins de Noël. Je ne tiens pas à remercier Alain Chevrel et les éditions ROA qui m'ont fait refaire 2 fois la seconde partie de ce dossier - mais c'est rudement drôle. D'ailleurs, je termine en vous proposant le patchwork des sorties de ce label que certains prétendent imaginaire.

roa