The Mighty Blog

Stripling Warrior, le premier super-héros gay mormon

Le mois dernier, le créateur de comics indépendants Brian Andersen et le dessinateur James Neish ont lancé une campagne Kickstarter pour financer son nouveau projet, Stripling Warrior, un comicbook dont le héros est gay et mormon.

stripling-warrior-cover

Stripling Warrior est l'histoire de Sam Shepard, un homme gay assumé et récemment marié, qui voit sa vie complètement changé pendant sa lune de miel lorsqu'un ange lui apparaît et lui demande de devenir la Main de Dieu sur Terre. Pourquoi a-t-il été choisi ? Comment sa sexualité influence son rôle de représentant de l'ordre divin ? Comment l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours va-t-elle réagir en se rendant compte qu'un homosexuel a été choisi par Dieu pour le représenter ? Autant de questions qui trouveront réponse dans la série qui vient d'être financée grâce à une campagne Kickstarter[1].

L'église mormon a le paradoxe de prôner la tolérance mais de ne pas accepter l'homosexualité. L'un des représentants de cette croyance est Orson Scott Card, écrivain de science-fiction notamment du très réputé La Stratégie Ender. Le romancier a fait de la lutte contre l'homosexualité son cheval de bataille. À tel point qu'en 2009, il a rejoint une association de lutte contre le mariage entre personnes du même sexe et il versait une partie de ses droits d'auteur à celle-ci. On pourrait également citer Stephanie Meyer, l'auteur de la saga Twilight, qui fait passer l'idéologie mormone à travers ses histoires de vampires. Et, justement, il s'agit plus pour Andersen de s'approcher du message de Meyer dans ses écrits que d'attaquer frontalement toute la théologie.

stripling-warrior-innerart-2

L'idée de Stripling Warrior vient d'une expérience en tant que missionnaire mormon que Andersen a eue au Guatemala, il y a vingt ans de ça. Vous l'aurez compris, le créateur du super-héros est mormon en plus d'être gay. Il avait envie de transposer la théologie mormone dans une histoire de super-héros tout en profitant pour parler de son expérience en tant qu'homosexuel au sein de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Bien entendu, il s'agit d'un acte politique de la part de Andersen,motivé par le fait d'avoir eu une fille et de se rendre compte ô combien la famille est importante. Voir et entendre des gens prétendre qu'une famille homoparentale est moins bien qu'une famille hétérosexuelle l'a fait réfléchir. D'autant plus qu'il partage les croyances religieuses de nombreuses personnes qui manifestent dans la rue contre le mariage entre personnes de même sexe, selon des lois naturelles qui n'ont jamais été fondées. Le but de l'auteur était de donner à un personnage homosexuel la parole de Dieu et de montrer qu'il peut très bien le représenter malgré sa sexualité.

Le premier épisode est en train de se terminer, Andersen promettant qu'il sera disponible fin juillet pour la Comic-Con de San Diego. Les huit premières pages sont disponibles sur le fameux site LGBTQ The Advocate. Enfin, le site Comics Alliance s'est entretenu avec Andersen à propos du processus créatif de la série.

stripling-warrior-innerart

Stripling Warrior a l'air d'être une série prometteuse autant dans le ton de la série, que dans l'approche créative et politique et que dans les dessins que je trouve assez chouette même si je ne partage pas la religion de l'auteur. Mais c'est aussi ça faire preuve de tolérance.

SWStriplingWarrior-copy

En prime, la vidéo de présentation (en anglais) du comicbook par son auteur, Brian Andersen.

Et l'une des récompense rigolote de la campagne Kickstarter, une paperdoll de Jase Lee, le mari de Sam Shepard, le Striping Warrior.

stripling-warrior-paperdoll

via Kickstarter.


[1] Site de financement participatif dont on vous parlait . [^]