The Mighty Blog

Un panel à la Comic-Con de New-York

Notre chronique LGBT Heroes traite de l'homosexualité à travers le comics. Le nom peut être trompeur dans le sens où on ne parlera pas seulement de super-héros mais aussi de créateurs, artistes, éditeurs, ces héros du quotidien qui, grâce aux comics, ont fait quelque chose pour les LGBT et pour faire évoluer les mœurs. Ce mois-ci, on revient sur la dernière Comic-Con de New-York où se tenait un panel consacré aux personnages LGBT du Comic-dom.

 Le 10 octobre dernier, pendant la Comic-Con de New-York, se tenait un panel consacré aux personnages LGBT dans les comics. Ce mini-événement réunissait des acteurs importants qui ont su révolutionner les mœurs dans les comics ces dernières années : Dan Parent (Kevin Keller), Marjorie Liu (Astonishing X-Men), Dan Ketchum (Uncanny Avengers), Rich Bernatovech (Sentinels) et Greg Pak (Action Comics). Chacun d'entre eux sont revenus sur leur expérience lorsqu'ils sont venus à traiter de l'homosexualité dans un comics.

Dan Parent a donc parlé de la création de Kevin Keller, le personnage gay du comics (plutôt destiné à un jeune public) Archie et comment les groupes conservateurs sont montés au front pour faire disparaître le personnage. Comme le dit si bien Parent, même si Kevin est gay (et affirmé) les épisodes d'Archie où il apparaît ainsi que sa série solo gardent l'esprit originel de l'univers.

Marjorie Liu est revenue sur le mariage de Northstar qui a fait un grand bruit médiatique. Greg Pak lui a parlé de la relation controversée entre Hercules et Wolverine dans Extreme X-Men.

Le public leur demanda ce qu'ils pensaient de la décision de DC Comics d'annuler le mariage de Batwoman. Marjorie Liu décrit cette décision comme fainéante et facile, et qu'il était tout à fait possible d'écrire de bonnes histoires de super-héros avec un personnage central heureux en amour. Pak - qui travaille chez DC - a acquiescé en ajoutant que tant que cela est logique et dans la continuité de ce qui a été construit avant (et qui sera batti après), il n'y a aucune justification valable qui va dans le sens de cette décision éditoriale.

Il y a peu de chose à retenir de ce panel consacré aux LGBT, en tout cas pour ceux qui suivent l'actualité et l'évolution de l'homosexualité à travers les comics.  Bien sûr, il est important de revenir sur ces événements marquants. Mais, je tenais à parler de ce panel parce qu'il existe* et surtout à remercier ses organisateurs qui font avancer les mœurs à leur manière et à leur échelle et c'est ça des "LGBT Heroes".

via Newsrama

* un panel semblable existe consacré à la place de la femme dans l'industrie du comics dans plusieurs conventions américaines.