The Mighty Blog

Données d'analyses des ventes des comics aux U.S.

Comprendre les articles "Ventes Comics U.S."

Tous les mois, nous vous présentons les chiffres de vente des comics outre-Atlantique suivis d'une petite analyse du marché dans son ensemble.

Afin de mieux comprendre les données utilisées pour cette analyse, voici quelques explications pour comprendre d'où sont tirés les chiffres et ce qu'ils représentent.

Tout d'abord, il s'agit d'estimations de vente des comics durant la période annoncée par le titre de l'article. Ces estimations sont données par Diamonds Comic Distributors, Inc., le principal fournisseur de comics sur le direct market, c'est à dire qu'il distribue les comics aux comic shops et assimilés. Il peut donc y avoir des marges d'erreur mais cela indique une tendance fiable du marché américain.

De ces chiffres sont tirés des classements divisés en deux catégories. D'un côté, il y a un classement en fonction de la quantité vendue, tout simplement on additionne le nombre de comics sortis pendant la période vendu. De l'autre, il y a un classement en fonction des revenus engendrés. Là encore il s'agit d'estimation puisque les bénéfices engendrés par un éditeur dépend du pourcentage qu'il touche retranché à celui qu'il investit et ces chiffres varient en fonction de la maison d'édition. Ainsi pour faire simple, Diamonds prend le nombre de comics vendus et le multiplie par le prix de vente. Encore une fois, cela n'est qu'un ordre de grandeur.

Ces deux classements peuvent paraître redondants mais, il n'en est rien puisqu'un éditeur peut vendre moins de comics mais engendré plus de revenus notamment parce qu'il vend ses comics plus chers ou parce qu'il arrive à placer plus de titres dans le classement global.

Et, justement, dernier point, ces chiffres ne prennent en compte uniquement les 300 premiers comics vendus en single. Donc les Graphic Novels et les Trade Paperbacks ne sont pas considérés dans ces classements.

À noter que je ne diffuse pas de classement sur les albums parce que les chiffres ne montrent que des tendances assez vagues vu que certains livres sont distribués par d'autres moyens. En plus, avec la vente en ligne, les chiffres ne sont plus aussi fiables qu'avant.