AccueilCritique

It's Morphin' Time! : Mighty Morphin #11 et Power Rangers #11

Critiques et analyses des titres sur les Power Rangers sortis durant le mois de septembre 2021.
It's Morphin' Time! : Mighty Morphin #11 et Power Rangers #11
Art : Gerald Parel - Graphisme : Noisybear

Mise en garde

Cet article contient des spoilers pour celles et ceux qui suivent les séries en V.F. ou qui n'ont pas encore lu les épisodes en question.

Après un mois d'août de folie, les Rangers continuent sur leur lancé.

Si le titre Mighty Morphin' est une préparation à la bataille inévitable entre les Power Rangers et l'armée de Zartus, Power Rangers réserve une tonne de surprises.

Critique de Mighty Morphin #11

Couverture de Mighty Morphin #11
Mighty Morphin #11
De Ryan Parrott, Marco Renna, Walter Baiamonte et Ed Dukeshire
BOOM! Studios • 2021

Zartus et d'autres Eltariens sont arrivés sur Terre afin d'avertir Zordon et les Power Rangers à propos de la menace des Empyreals. Sauf que Zartus est intimement lié aux conditions de Zedd et de Zorton et il cache beaucoup de choses.

Une équipe de plus en plus divisée

C'est mon constat personnel depuis le lancement de la série : les Power Rangers ne sont plus autant unis qu'auparavant. Le découpage des épisodes le montre bien.

En effet, chaque moment de vie de nos héros et héroïnes montre bien que l'équipe n'est plus autant soudée au quotidien. Si Rocky, Adam et Aisha - les dernier.ère.s arrivé.e.s - se serrent les coudes, Kimberly se joue de plus en plus cavalière seule. Tommy, qui passait le plus clair de son temps avec Kimberly, n'apparaît seulement en costume devant Zordon, il s'isole et devient de plus en plus préoccupé par son devoir de Ranger.

Quant à Billy, lui, il essaie de se rapprocher à nouveau des autres mais le fait qu'il travaille avec sa mère est considéré comme une trahison par Zordon.

Une menace de plus en plus évidente

Ryan Parrott a dévoilé beaucoup de choses lors du précédent épisode : nous connaissons les origines de Zedd et nous savons que Zartus joue un double jeu. Le flash-back du début d'épisode montre même qu'il profite de l'accident qu'il a provoqué afin de retourner feu-Zortham contre Zordon.

Maintenant, l'histoire ne peut plus cacher le fait que nous, lecteurs et lectrices, nous savons que Zartus n'est pas clair. Du coup, Parrott met un coup d'accélérateur de ce côté-là afin d'arriver à la conclusion de cet épisode : les Rangers ne peuvent pas faire confiance aux Eltariens.

De plus, la mère de Billy lui apprend que le vaisseau avec lequel Zartus est arrivé est en réalité un vaisseau de guerre.

Illustration de Mighty Morphin #11
Image : Marco Renna, Walter Baiamonte et Ed Dukeshire (BOOM! Studios)

En plus, nous savons que la Sentry Force Four, une équipe avec des sortes de Rangers Eltariens, est très bien entrainée au combat, capable de vaincre n'importe qui.

Illustration de Mighty Morphin #11
Image : Marco Renna, Walter Baiamonte et Ed Dukeshire (BOOM! Studios)

Le combat à venir risque d'être compliqué.

Et notre Ranger Vert...

La situation ne s'améliore pas entre Kim et Matt, même si lui essaie de se rapprocher de son ex. À juste titre, Kim prend la décision de Matt de s'allier à la mère de Billy comme une trahison.

Illustration de Mighty Morphin #11
Image : Marco Renna, Walter Baiamonte et Ed Dukeshire (BOOM! Studios)

Bon, entre nous, Parrott désolidarise son équipe pour le moment, mais il est évident que lors de l'affrontement final contre Zartus, les Rangers vont tous être uni.e.s à nouveau et le Ranger Vert rejoindra les rangs.

Critique de Power Rangers #11

Couverture de Power Rangers #11
Power Rangers #11
De Ryan Parrott, Francesco Mortarino, Raul Angula et Ed Dukeshire
BOOM! Studios • 2021

Après la petite histoire focalisant sur Yale, on s'intéresse à nouveau aux Omega Rangers qui, grâce à l'aide de Drakkon, ont enfin trouvé l'Emissaire Jaune, mais ce que nos héros vont apprendre ne vont pas leur plaire.

Un Emissaire en moins

Ca y est, les Omega Rangers ont trouvé l'Emissaire Jaune mais iel s'enfuit en les voyant. Pourquoi ? C'est simple : leur venue signifie sa mort.

L'épisode laisse planer le doute un peu sur ce qui va causer réellement sa mort : est-ce que les Omega Rangers vont devoir faire un geste désespéré ? Est-ce que Drakkon va lui porter un coup fatal ?

Lorsque les Empyreals débarquent, il n'y a plus de doute possible : les Omega Rangers ont été suivi.e.s et la vie de l'Emissaire Jaune est en danger.

Malgré leurs efforts, les Omega Rangers ne parvient pas à lo sauver.

Mais, Ryan Parrott veut me rendre dingue !!

Comme si la rencontre entre les Omega Rangers et l'Emissaire Jaune n'était pas assez passionnante, ce qui se passe dans le vaisseau rend l'épisode incroyable.

Alors que Xi explique à Drakkon qu'elle avait peut-être tort de lui faire confiance, celui-ci commence à parler avec Saba, la fameuse dague du Ranger Blanc. Celle-ci semble lui dire que c'est le moment de passer à l'action et de se libérer.

Bon, eh bien, Lord Drakkon est de retour  et aussi puissant et dangereux qu'avant.

Illustration de Power Rangers #11
Image : Francesco Mortarino, Raul Angula et Ed Dukeshire (BOOM! Studios)

Cela arrive en plein milieu de l'épisode et le cliffhanger montré ci-dessus est encore plus dingue ! Ryan Parrott a tout bien fait pour rendre cet épisode incroyable.

Quel épisode !

Il y a peu je trouvais dommage qu'après l'énorme baffe qu'était l'arc Necessary Evil avec ses rebondissements bien placés et son rythme frénétique, que les séries actuelles soient plus lentes. Clairement, Ryan Parrott a temporisé afin d'arriver à étendre l'univers des Power Rangers tout en emmenant tranquillement à ce genre de moments.

Par exemple, s'il n'y avait pas eu autant d'aventures auparavant Xi n'aurait pas fait confiance à Drakkon de la sorte. Tout ce foreshadowing qui commence à révéler ce qu'il cachait fait monter l'intensivité de l'histoire. C'est vraiment très bon !

En plus, Francesco Mortarino semble de plus en plus à l'aise. En tout cas, il sait mettre en avant les moments marquants de l'histoire, ces pages sont magnifiques.