Science

Une autre planète cachée dans notre système solaire ?

Article publié le
par Armand Rodriguez

Découvertes il y a plusieurs décennies, les exoplanètes errantes restent aujourd’hui encore l’une des grandes énigmes de l’univers. Ces corps célestes dérivent sans orbiter autour d’une étoile et pourtant, avec le télescope spatial James Webb, plus de 500 ont été identifiées récemment.

Les astronomes estiment qu’il pourrait y avoir plusieurs milliards de planètes nomades rien que dans notre galaxie, et certains suggèrent même qu’elles seraient plus nombreuses que les planètes classiques qui orbitent autour d’une étoile.

L’intérêt suscité par les planètes orphelines

Ces astres intriguent les chercheurs pour plusieurs raisons. D’abord, leur nombre, car si ces planètes sont effectivement plus nombreuses que celles qui gravitent autour d’une étoile, la recherche de lieux propices au développement de la vie doit également les inclure.

Mais les scientifiques souhaitent aussi en apprendre davantage sur ces astres pour mieux comprendre comment se forment les systèmes planétaires : si elles sont le résultat du processus de formation stellaire, leur étude peut aider à élucider la façon dont des systèmes comme le nôtre ont vu le jour.

  1. La première hypothèse avance que ces planètes pourraient se former de la même manière qu’une étoile, à partir de l’effondrement gravitationnel d’un nuage moléculaire. Selon cette idée, ce serait la quantité de matière disponible qui empêcherait la planète de devenir une étoile.
  2. La seconde hypothèse propose que les planètes errantes se forment au sein d’un disque protoplanétaire comme les autres planètes classiques avant d’être expulsées hors de celui-ci. Selon cette idée, il est même possible que notre système solaire ait compté davantage de planètes dans ses premiers temps qu’il n’en compte aujourd’hui, certaines ayant été éjectées.

Dans les deux cas, ces planètes errantes peuvent interagir avec les étoiles ou les autres planètes qu’elles croisent lors de leur périple spatial. Si cette possibilité n’a pas encore été observée, les astronomes suggèrent que des planètes errantes pourraient être capturées au sein de systèmes planétaires rencontrés sur leur chemin.

La capture de planètes errantes par notre propre système solaire ?

Motivé par cette idée, un chercheur de l’Université de Princeton s’est demandé si notre système solaire avait pu capturer des planètes de ce type au cours de ses 4,5 milliards d’années d’existence. D’après plusieurs centaines de millions de simulations numériques réalisées, il apparaît que notre système solaire aurait effectivement pu capturer une ou plusieurs planètes errantes.

Selon les simulations, l’auteur indique qu’une ou plusieurs planètes rocheuses de masses supérieures à celle de Mars auraient pu être capturées par l’attraction gravitationnelle de notre Soleil et s’installer sur une orbite située entre 600 et 3 500 unités astronomiques du Soleil.

L’avenir de la recherche sur ces astres solitaires

Si l’existence de planètes errantes capturées dans notre système solaire demeure encore théorique, ces nouvelles études tendent à montrer que cette éventualité serait très probable. En attendant qu’une telle planète soit détectée au sein de notre système, l’auteur propose que les futures recherches se penchent sur les processus permettant à une planète errante d’être capturée au sein d’un système stellaire.

L’étude des planètes errantes :

  • Comprendre leur formation : Les chercheurs souhaitent élucider le mystère entourant la formation de ces astres pour mieux comprendre comment se forment les systèmes planétaires.
  • Enrichir notre connaissance : L’étude des planètes errantes pourrait nous amener à repenser notre compréhension de l’univers et nous permettre de saisir différentes facettes de son évolution.
  • Affiner nos estimations : La détection et l’identification de nouvelles planètes errantes serviraient également à affiner les estimations quant à leur nombre, leur taille et leur répartition dans l’univers.

En somme, les planètes errantes suscitent un intérêt croissant de la part des chercheurs qui souhaitent percer leurs secrets pour mieux comprendre l’origine et l’évolution des systèmes solaires. Ces astres solitaires pourraient également nous offrir de nouvelles perspectives sur la vie dans l’univers et leur étude impactera sans aucun doute notre perception de notre propre système.

Source de l’étude : https://iopscience.iop.org/article/10.3847/2041-8213/ad13eb

Ces articles pourraient aussi vous intéresser
A propos de l'auteur
Armand combine ses connaissances en Streaming avec une profonde compréhension de la culture Geek. Ses articles traitent des dernières tendances dans ces deux domaines, fournissant des analyses pointues et des prévisions éclairées. Armand a le don de démystifier des concepts complexes et de les rendre intéressants et pertinents pour ses lecteurs.
The Mighty Blog » Une autre planète cachée dans notre système solaire ?