The Mighty Blog

Alex Ross, l'exposition !

Vous en avez peut-être vu l'affiche si vous prenez le métro parisien, le musée Mona Bismarck accueille jusqu'au 15 juin 2014 une exposition sur Alex Ross, génial dessinateur de Marvels et Kingdom Come pour ne citer que ses œuvres majeures. On y est allé, et on vous dit ce qu'on en pense !

Chaque lecteur de comics a forcément croisé au moins une fois une des peintures d'Alex Ross. Peintre de génie, héritier de Norman Rockwell, Ross n'est pas le dessinateur le plus productif et signe finalement peu de comics, mais c'est à chaque fois une claque. La galerie d'art de Mona Bismarck propose une exposition qui retrace la carrière du peintre, mais ce n'est malheureusement pas incroyable.

Si on trouve bien ses (très) grandes œuvres, on constate qu'il y en a déjà très peu présente dans la galerie. On fait le tour de l'exposition en vingt minutes (et encore, en passant du temps à lire les textes explicatifs), et il y a peu de surprises dans les œuvres affichées. C'est dommage, Ross n'a certes pas dessiné des milliers de pages mais il y avait moyen d'afficher de nombreuses pages de ses comics, et on n'en trouve que quelques-unes, et pas les plus exceptionnelles.

crisis
Autre problème, si on trouve des peintures originales (et la couverture de Crisis on Infinite Earths en vrai, ça claque), mais aussi beaucoup de lithographies. C'est dommage de ne pas avoir pu proposer plus de vraies planches, quand bien même les lithographies sont d'excellentes qualités. On trouvera par contre des croquis du jeune Alex Ross, ses premiers dessins et ses premiers comics, mais on ne découvre pas grand chose. Il y a des commentaires du dessinateur en dessous de certains tableaux qui sont relativement intéressants, mais assez petits et donc pas assez mis en valeur...

Dominée majoritairement par ses peintures chez DC (alors qu'il y a d'excellents travaux chez Marvel aussi), l'exposition n'est pas forcément indispensable. On est partagé entre la volonté de l'encourager pour avoir plus d'initiatives de ce genre en France, et le manque de contenu qui déçoit. Le prix du billet reste assez faible cependant (7€, ou 5€ en tarif réduit), et on la recommande quand même aux fans absolus d'Alex Ross. Le livre qu'Urban Comics a sorti sur l'auteur vaut paradoxalement plus le coup, en dépit de son prix élevé (même si pour un livre d'Art, ce n'est pas si cher...).