The Mighty Blog

Happy Birthday 2000 AD

 En chiffre, 2000 AD c'est 1870 numéros, 53 hors-séries, 36 annuels et 37 ans d'existence. Eh oui, aujourd’hui, nous fêtons les 37 ans du magazine de science-fiction anglais qui a donné vie à Judge Dredd et qui fit découvrir au grand public des auteurs comme Grant Morrison, John Wagner, Garth Ennis ou encore Mark Millar.

En 1977, l'éditeur IPC Magazine commanda à Pat Mills un projet de comics de science-fiction pour surfer sur la vague de films de science-fiction qui arrivait. C'est ainsi, et avec l'aide de John Wagner, que né 2000 AD, une anthologie hebdomadaire de comics.

Les premières créations étaient Harlem Heroes écrits par Mills, Judge Dredd par Wagner et le dessinateur Carlos Esquerza ou encore Dan Dare et M.A.C.H. 1.

Au numéro 16, Par Mills quitte l'aventure en tant qu'éditeur et il est remplacé par Kelvin Gosnell - qui était l'éditeur de chez IPC Magazine qui eut l'idée originale du magazine. Durant les années qui suivirent de nouvelles créations vinrent remplir le magazine comme Future Shock créé par Steve Moore et qui révéla le dessinateur Kevin O'Neil (La Ligue des Gentlemen Extraordinaire). Wagner créa le célèbre Sam Slade alias Robo-Hunter.

Très rapidement, 2000 AD s'imposa comme LE magazine de comics. IPC tenta de lancer d'autres comme Starlord mais le succès ne fut pas renouveler. Des éditeurs indépendants tentèrent leur chance comme Warriors (où réapparu Marvelman). Mais seul 2000 AD perdura. Il récupéra certaines séries de Starlord et les auteurs des autres comme Alan Moore qui reprit Future Shock avant de lancer sa propre série Skizz.

Durant les années, les éditeurs changèrent mais le magazine a toujours prit le même chemin et n'a jamais fait de concession. Les histoires sont toujours barrées, sinuant entre le trash, le violent ou le surprenant.

2000AD-513

Le magazine était un véritable tremplin pour des auteurs mais aussi un dénicheur de talents. On y a découvert les premiers dessins de Brian Bolland (Batman: The Killing Joke), Dave Gibbons (Green Lantern, Watchmen), Glen Fabry (les couvertures de Preacher), Simon Bisley (Lobo) ou encore Kev Walker (Avengers Academy).

Niveau scénariste, le magazine révéla certains des plus talentueux écrivains que l'on connait maintenant. Peter Milligan (X-Static) y a écrit Future Shock. Grant Morrison (Batman, New X-Men) créa le premier vrai super-héros de 2000 AD, Zenith. Garth Ennis (Preacher) participa à de nombreuses créations comme Time Flies. Mark Millar (Kick-Ass, Ultimates) écrivait Maniac-5. On y découvrit plus récemment Al Ewing (Mighty Avengers, Loki Agent Of Asgard) ou encore Andy Diggle (Daredevil, Green Arrow Year One).

2000 AD est donc une véritable institution qui, en plus de nous avoir servi son lot de bonnes histoires et de personnage mythique comme Judge Dredd, inspira même le comics américain que ça soit pour la création de personnages (Lobo, Howard The Duck), de lignes éditoriales (Vertigo) mais aussi devint un véritable catalogue de créateurs dans lequel Marvel Comics et DC Comics aime aller piocher.

200AD_0247_15

Il est malheureusement difficile de trouver des œuvres issues du magazine en version française. Il faut espérer qu'un éditeur y pensera nous faire ce cadeau.