The Mighty Blog

Marvel annonce Black Panther: World of Wakanda

Le succès du titre Black Panther de Ta-Nehisi Coates et Brian Stelfreeze pousse Marvel à développer un peu plus l'univers du pays fictif en lançant Black Panther: World of Wakanda, co-écrite par Roxane Gay et Yona Harvey, et on vous explique en quoi c'est important !

black-panther-world-of-wakanda

Bien que la série Black Panther n'en est qu'à son quatrième numéro sorti, voir un nouveau titre arriver n'est pas nécessairement surprenant. Les chiffres de vente sont excellents  - le premier numéro c'est vendu à 300.000 exemplaires, et les suivants à 75.000 - et les critiques dithyrambiques.Ce qui l'est déjà plus, c'est que ce titre aura pour protagonistes Ayo et Aneka, les deux guerrières lesbiennes qu'on a pu découvrir dans la série, et qu'il sera co-écrit par Coates et Roxane Gay, écrivaine féministe bisexuelle, auteur de Bad Feminist. Ils seront accompagnés par la poétesse Yona Harvey qui s'occupera des back-ups sur Zenzi, la sorcière opposée à T'Challa. Ces deux artistes afro-américaines seront rejointes par Afua Richardson qui s'occupera des couvertures et Alitha E. Martinez des pages intérieures, des artistes elles-aussi afro-américaines.

Du coup, niveau représentation, c'est parfait. Marvel publie énormément de titres sur des personnages de couleur  comme Captain America: Sam Wilson, Ms. Marvel, Moon Girl & Devil Dinosaur et la prochaine série Invincible Iron Man, mais ils sont uniquement écrits et/ou dessinés par des blancs. La volonté de représentation des minorités a toujours été important chez l'éditeur, et c'est un bon signe que de mettre des personnes concernées sur un titre comme ça.

La qualité du titre reste à voir. Mais, vu les délais de production d'un titre, on peut penser qu'il a été envisagé avant les chiffres de vente du premier numéro, ce qui montre une vraie volonté de développer l'univers de la Panthère Noire. On peut espérer que voir des auteurs venus d'un univers différent de celui du comic apportera quelque chose de supplémentaire, et on jugera l'histoire dès novembre. En attendant, c'est un joli coup de communication de la part de Marvel, qui comble le manque d'auteurs de couleur dans ses équipes créatives.