The Mighty Blog

Marvel Comics annonce une nouvelle série Black Panther

Marvel Comics vient d'annoncer une nouvelle série Black Panther qui a la particularité d'être écrite et dessinée par des auteurs afro-américains, Ta-Nehisi Coates et Brian Stelfreeze. Une série qui prouve que l'éditeur a l'ambition de faire bouger les choses dans le monde de la pop-culture.

Black-Panther-Cover

Je vais commencer cet article en faisant un aparté à propos de ses soi-disant Social Justice Warriors (ou SJW) qui jugent - et parfois insultent - les créateurs pour rien. Depuis des années, Marvel lutte contre la discrimination et la bigoterie. Dans les années 80, Captain Marvel et Iron Man étaient des personnages noirs. Le leader des X-Men était une femme noire qui a battu Cyclops à mains nues, sans aucun pouvoir. Cette lutte se fit plus discrète dans les années 90 et le début des années 2000 mais Marvel a su intégrer depuis des personnages homosexuels ou musulmans dans son line-up. Encore récemment, et après les événements du 11 septembre, la Maison des Idées a donné le nom emblématique d'une de ses super-héroïnes à une jeune fille musulmane. Sans compter le fait que Thor soit devenu une femme, Captain America un afro-américain ayant grandit à Harlem, un coréen va devenir Hulk en décembre, etc. Même au sein de ses rangs, l'éditeur commence à faire attention et à embaucher de plus en plus de femmes comme employés et comme auteurs. Tout ça pour dire qu'il y a quelques semaines de ça, les SJW ont attaqué Marvel pour deux raisons. Tout d'abord parce que la prochaine série Blade - dont on a oublié de vous parler désolés - est écrite par un auteur blanc, Tim Seeley, celui même qui a fait d'une femme noire la directrice d'une agence d'espionnage dans la série Grayson. Ensuite, parce qu'ils estiment que c'est raciste de faire des couvertures variantes autour du hip-hop (à partir d'octobre sur tous les numéros 1 des séries All-New All-Different Marvel). Mais, autant sur le premier cas cela est dommage - mais jamais Storm n'a été aussi intéressante qu'écrite par un anglais - autant le second c'est du racisme ou plutôt de la discrimination positive de la part de ceux qui attaquent Marvel. En effet, à la différence de ce que les soi-disant SJW laissent entendre, le hip-hop n'est pas une musique ethnique mais de la rue. De nombreux latinos (Cypress Hill) en font mais aussi des blancs et des femmes aussi, parfois. Le projet de ses variant cover dont Ed Piskor, Mike Deodator Jr, Mahmud Asrar et tant d'autres non-américains ou non-caucasiens sont mis à contribution. De plus, le projet est l'initiative de l'éditeur en chef de Marvel Comics, Axel Alonso, qui est lui-même latino, fils d'immigré.

Ainsi Marvel décide de transformer la pop-culture et de revenir à certains de ses fondamentaux. Ainsi en plus de mettre plus de diversité dans ses comics, l'éditeur invite de plus en plus auteurs issus de minorité à travailler avec eux. Ainsi, on note l'importance qu'a pris Sana Amanat, co-créatrice de Kamala Khan alias Ms. Marvel. Récemment, la Maison des Idées a invité un auteur natif américain à réaliser les couvertures et superviser la prochaine série Red Wolf. Ça reste encore très binaire (un auteur d'une certaine nationalité qui écrit un personnage de la même nationalité que lui) et, au fond de moi, j'espère qu'on pourra voir bientôt un auteur noir écrire une série sur un gay coréen par exemple. C'est donc dans cette logique que Marvel invite un auteur noir à écrire une série sur un personnage noir. Mais, là où cela diffère c'est que l'auteur en question est un journaliste afro-américain du nom de Ta-Nehisi Coates.

Ta-Nahisi-Coates

Maintes fois  récompensé pour son travail journalistique - mais aussi ses livres, il s'est fait remarqué dans le monde des comics en écrivant un papier sur les efforts que devait faire Marvel Studios sur la diversité. Il explique justement que l'éditeur a été un exemple dans les années 80 et qu'il a perdu de sa splendeur dans ce domaine. Il a rencontré Sana Amanat, responsable du développement des personnages de Marvel, lors d'une interview sur Ms. Marvel. C'est comme ça qu'elle est venue à sympathiser avec le journaliste grand fan de l'éditeur et qu'elle lui a proposé d'écrire la série Black Panther.

En embauchant ce scénariste issu d'un autre domaine que les comics, Marvel mise gros. Nous le savons bien, avec l'apparition du personnage dans le film Captain America: Civil War et son film solo en 2018, T'Challa va avoir un énorme coup de projecteur. Certains diront qu'il s'agit d'un gros coup de communication mais, à l'instar de Ms. Marvel et des séries sur Miles Morales, l'éditeur se donnera les moyens de faire une série de qualité, il n'en fait aucun doute. Surtout que Coates est un homme qui semble pas mal intéressant comme le prouve cette interview (en anglais) pour le site Vulture.

Côté dessins, il sera accompagné par l'artiste noir Brian Stelfreeze, bien trop rare. Le premier visuel nous montre Black Panther au Wakanda avec des drapeaux en feu. Le scénariste nous promet de s'intéresser aux conséquences de la série New Avengers de Jonathan Hickman. Personnellement, j'espère que Coates parlera un peu politique puisque le personnage s'y prête et, ainsi, évoquera les maux qui rongent l'Afrique noire comme ce qui vient de se passer au Burkina Faso. En tout cas, la série qui débuterai en janvier 2016 m'intéresse beaucoup. Vivement.