Alex Ross, l'exposition !

Vous en avez peut-être vu l'affiche si vous prenez le métro parisien, le musée Mona Bismarck accueille jusqu'au 15 juin 2014 une exposition sur Alex Ross, génial dessinateur de Marvels et Kingdom Come pour ne citer que ses œuvres majeures. On y est allé, et on vous dit ce qu'on en pense !

All-New X-Men #24

Au moins, on peut se dire qu'il se passe des choses dans The Trial of Jean Grey... Ce qui est assez rare pour un cross-over, surtout ceux écrits ces dernières années par Brian Michael Bendis. Mais là, libre de la contrainte de les renvoyer dans le passé, il redéfinit un peu les jeunes X-Men. On va de surprise en surprise et la fin de la saga pourrait ne pas être le happy-ending attendu.

Starlight #1

Une nouvelle série de Mark Millar est toujours intrigante. On se demande s'il va se planter ou s'il va faire de gros clichés ou si la série va arriver à terme. Mais, lorsque Millar ne se plante pas on est heureux parce que c'est bon. C'est donc avec l'attente de lire du "bon"Millar que j'ai lu ce premier épisode de Starlight. Oh ! Et c'était du bon... Voire du très bon !

Deadly Class #2

Le premier épisode de Deadly Class m'avait réellement plu pour le ton employé, l'univers dans lequel évoluait le personnage et les promesses de la fin d'épisode. Et, comme souvent avec Rick Remender les enjeux de la série ne sont pas encore présentés. Et ce n'est pas dans ce deuxième épisode qu'on les découvre, l'auteur nous présente avant la fameuse école des assassins où l'action de la série se déroule.

On aurait pu vous l'annoncer via notre rubrique Actu Comics, mais c'est bel et bien par un article grognon que je préfère le faire : Jason Aaron quitte Amazing X-Men, arrêtant définitivement d'écrire pour la franchise X-Men. Cela est une triste nouvelle vu ce que l'auteur barbu a offert aux lecteurs ces dernières années. Mais ce qui me fait grogner c'est plutôt la nouvelle qui va avec : l'équipe créative de remplacement.

Black Science #4

Jusque-là Rick Remender nous a raconté une très bonne aventure de scientifiques perdus dans un monde parallèle à cause de leur invention. A la fin du dernier épisode, on s'est rendu compte que les enjeux ne sont peut-être pas ceux que l'on imaginait au début de la série. Cet épisode de Black Science le confirme et montre que le scénariste a plus d'une astuce pour faire perdurer son histoire.