The Mighty Blog

Les Pas-Comics de janvier et février 2018

Thriller, anticipation, homosexualité, polar et pixels sont au programme

Il aura fallu attendre plusieurs semaines pour accumuler assez de coups de cœur pour remplir cette rubrique. J'espère que les prochains mois seront un peu plus chargés en pépites à découvrir.

On commence tout de suite avec ce que je pense être déjà l'un des grands albums de 2018 puis on enchaîne avec une sélection assez variées de très bons titres franco-belge et manga.


L'Homme Gribouillé

Delcourt • BD • Par Frederik Peeters & Serge Lehman • 30€
Quand j’ai entendu parler de ce projet pour la première fois, le fan à l’intérieur de moi a bondi. Frederik Peeters, que j’ai découvert avec l’autobiographique Pilules Bleues sur sa relation avec sa compagne séropositive puis retrouvé des années plus tard avec l’immense oeuvre de science-fiction Aama avant de retracer toute sa bibliographique sans fausse note. Ce Peeters donc allait dessiner sur un scénario de Serge Lehman, un autre grand auteur dans mes souvenirs de lecture. On lui doit entre autres la Brigade Chimérique, Masqué et dernièrement L’Oeil de la nuit. Des polars souvent fantastique avec toujours en toile de fond le même thème : le héros européen et sa place dans l’histoire du XXième siècle.

Lehman tourne autour de cette figure depuis le début. L’histoire, l’art, l’action, le polar, il y a une véritable connexion dans ces récits et cet Homme Gribouillé ne fait pas exception.
Betty Couvreur travaille comme éditrice de roman. Quand le stress est trop fort, comme au début de cette histoire, elle subit de graves crises d’aphasie qui la laisse muette parfois pendant plusieurs jours. Elle doit aussi s’occuper de son ado de fille et est très présente pour sa mère Maud, une écrivaine reconnue. Alors que Paris est sous des pluies diluviennes, Maud fait un AVC qui la laisse inconsciente, c’est le moment que choisit un personnage à l’apparence proche d’un oiseau pour frapper à sa porte et chambouler tout son univers.

La première force de l’album c’est d’avancer vers l’inconnu. Ce qui semble être un polar noir et horrifique glisse vers une enquête fantastique où les enjeux ne seront pas seulement ceux d’une mère et sa fille. Une montée crescendo que je ne peux que vous laisser découvrir.

La seconde c’est le dessin. Comme pour le scénario, il prend de la puissance plus on avance. D’un Paris noyé sous un déluge, on sera ensuite plus en extérieur, moins à l’étroit mais pas forcément plus serein. Peeters est un génie qui ne nous laisse même pas remarquer que le décor change par petites touches. Cet homme gribouillé et les différentes scènes où il apparait en sont le parfait exemple. Tantôt humain, tantôt corbeau on ne sait pas quoi penser de lui ni deviner de quoi il est capable.

La troisième c’est le lien avec la bibliographe de Lehman. On va à nouveau parler de légendes juives, de transmission et embrasser l’histoire de l’Europe. Et pourtant, ce n’est jamais redondant avec ses précédentes oeuvres. Il ajoute encore une pierre à l’édifice de son travail de réflexion et semble ne pas vouloir s’arrêter de construire.

Pas besoin d’attendre des mois pour trouver un album majeur de 2018.

Contes ordinaires d'une société résignée

Fluide Glacial • BD • Par Ersin Karabulut • 16€90
Attention, BD pas joyeuse du tout. Je dirais même extrêmement malsaine et perturbante.

Je ne peux pas vous raconter une histoire car cet album est constitué de plusieurs récits courts, oscillant entre le fantastique, l’anticipation et même l’horreur pour certains. Cependant elles ont toutes un point commun : elles parlent de notre société, de son aliénation, du rapport aux puissants. J’ai pas beaucoup rit mais j’ai souvent eu les tripes remuées.

Le dessin de Ersin Karabult est en plus extrêmement vivace. Parfois bien dégueulasse, c’est parfait pour accompagner les récits. Il me fait penser à du Gotlib avec un peu de Charles Burns dedans, façon indé américain mais sacrément détaillé et en couleur. C’est d’ailleurs Fluide Glacial qui a trouvé cet ovni de génie et il a fallu aller jusqu’en Turquie pour le dénicher. Je n’avais jamais lu de bande-dessinée turque et bien il faut avouer qu’ils ont pas pris de retard là-bas.

Éclats d'Âme Tome 1

Akata • Manga • Par Yuhki Kamatani • 7€95
L’homosexualité au Japon avait déjà été abordé par la série Le Mari de mon Frère et c’était super. En voici une nouvelle, sans doute moins légère, mais encore plus importante dans la production actuelle car là où le personnage gay était étranger (à savoir canadien) dans Le Mari de mon Frère, on a ici un personnage central adolescent et japonais qui se découvre homo et qui subit un coming-out non voulu auprès de ses camarades.

Les conséquences sont catastrophiques pour lui et il aborde les vacances sans trop savoir comme réagir. C’est alors qu’il va trouver refuge auprès d’un association, regroupée dans une maison pensée comme un havre de paix. Il comprend alors que tous les autres visiteurs du lieu sont comme lui. Certains ont assumés leur homosexualité et la vivent pleinement, d’autres sont moins prêts et n’osent pas encore poser des mots dessus.

Je ne sais pas encore comment va évoluer le titre mais j’ai déjà été très touché par certaines des histoires qu’on nous raconte dans ce premier tome. Je pense que le but sera de montrer la diversité des situations liées à l’homosexualité dans un Japon encore peu habitué à accepter cette différence pas si différente que cela…

Brigade Verhoeven Tome 1 - Rosie

Rue de Sèvres • BD • Par Pierre Lemaitre & Pascal Bertho & Yannick Corboz • 16€
Là comme ça, donnez-moi une série de BD policière qui se passe de nos jours. Avec des flics des vrais hein. Pas Blake et Mortimer ou XIII. Pas d’espions ou d’anti-héros au charisme surdosé.

Alors ? C’est dur hein ? Et bien oui, il y en a peu. Autant, on en voit sur TF1 en prime time avec des vedettes internationales comme Véronique Genest mais en bande-dessinée, c’est un peu le calme plat.

Surgit alors Le Brigade Verhoeven. Certes, c’est adapté d’une série de romans de Pierre Lemaitre (prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut) mais n’empêche que ça marche super bien. La brigade de Camille Verhoeven est constituée de la crème de la crème des flics de Paris et c’est grâce à son chef qu’elle se démarque.

Camille est un homme qui crève les pages tellement il en impose. Pourtant, il est assez petit et possède un physique un peu ingrat. Il avoue lui-même avoir le corps d’un enfant. Mais il compense par le talent, l’intelligence et une personnalité hors-norme.

Cette première enquête va les mener sur la piste d’un poseur de bombes, qui à peine son premier engin explosif mis en route va se rendre à la police et poser ses conditions. Un bon mystère bien traité qui tient en haleine.

Bots Tome 2

Ankama Éditions • BD • Par Steve Baker & Aurélien Ducoudray • 14€90
Ils reviennent. Les deux robots déserteurs qui ont trouvé un bébé mais ne savent pas qu’il s’agit d’un bébé car ils ne savent pas ce qu’est un être humain, tout comme le reste de la population robot alors ils enquêtent pour savoir ce que c’est que cette boule molle qui ne parvient pas à s’exprimer et recrache tout ce qu’elle ingurgite pas d’autres orifices que pas là où c’est rentré.

Dans un délire rétro/futuriste façon pixel, les auteurs racontent pleins de blagues de qualité au milieu d’une histoire finalement très humaine et plein d’émotions. Les références pleuvent comme les coups donnés par Ken le Survivant sur ses ennemis. On rit beaucoup, surtout quand on comprend les blagues.

Allez-y. C’est toujours super bien comme le premier tome. Et je vous préviens : il y en aura un troisième. Et y’a peu de chances qu’il soit nul.


Pour être tout à fait honnête, il y a eu beaucoup de bons titres durant ces deux mois. Aucun gros blockbuster pour booster les ventes a aussi permis a des plus petits albums d'émerger et de se défendre en boutique et ça c'est très positif.

Rendez-vous pour la sélection de mars d'ici quelques semaines.