The Mighty Blog

Ventes Comics U.S. : Mai 2018

Un marché inondé par des titres événements...

Tous les mois, nous allons vous présenter les chiffres de vente des comics outre-Atlantique et analyser le marché dans son ensemble.

Avant de rentrer dans les chiffres et, surtout, l'analyse qui en découle, il faut préciser quelques détails.

Tout d'abord, il s'agit d'estimations de vente des comics sortis entre le 1er et le 31 mai 2018, uniquement ceux-là. Les estimations sont données par Diamonds Comic Distributors, Inc., le principal fournisseur de comics sur le direct market, c'est à dire qu'il distribue les comics aux comic shops et assimilés. Il peut y avoir des marges d'erreur mais cela indique une tendance fiable du marché américain.

Les classements sont séparés en deux. D'un côté, il y a un classement en fonction de la quantité vendue, tout simplement on additionne le nombre de comics sortis pendant la période vendu. De l'autre, il y a un classement en fonction des revenus engendrés. Là encore il s'agit d'estimation puisque les bénéfices engendrés par un éditeur dépend du pourcentage qu'il touche retranché à celui qu'il investit et ces chiffres varient en fonction de la maison d'édition. Ainsi pour faire simple, Diamonds prend le nombre de comics vendus et le multiplie par le prix de vente. Encore une fois, cela n'est qu'un ordre de grandeur.

Ces deux classements peuvent paraître redondants mais, il n'en est rien puisqu'un éditeur peut vendre moins de comics mais engendré plus de revenus notamment parce qu'il vend ses comics plus chers ou parce qu'il arrive à placer plus de titres dans le classement global.

Et, justement, dernier point, ces chiffres ne prennent en compte uniquement les 300 premiers comics vendus en single. Donc les Graphic Novels et les Trade Paperbacks ne sont pas considérés dans ces classements.

À noter que je ne diffuse pas de classement sur les albums parce que les chiffres ne montrent que des tendances assez vagues vu que certains livres sont distribués par d'autres moyens. En plus, avec la vente en ligne, les chiffres ne sont plus aussi fiables qu'avant.

Ce mois-ci, j'ai rajouté un nouveau graphique qui montre l'évolution du marché sur l'année écoulée en opposant à la fois le nombre d'unités pré-commandées et les revenus estimés. Encore une fois, ces chiffres sont basés sur le Top 300 communiqués par Diamonds, donc il s'agit d'une tendance représentant l'état du marché.

Maintenant, place aux chiffres.

TOP 10 des éditeurs en quantité

Il s'agit des 10 meilleurs éditeurs de la période en fonction du nombre de comics vendus.

ÉDITEUR PART DE MARCHÉ
MARVEL COMICS 48,02%
DC COMICS 32,57%
IMAGE COMICS 10,30%
IDW PUBLISHING 2,58%
DARK HORSE COMICS 1,56%
VALIANT ENTERTAINMENT LLC 1,03%
BOOM! STUDIOS 0,99%
DYNAMITE ENTERTAINMENT 0,96%
ONI PRESS 0,39%
TITAN BOOKS 0,34%
NON-CLASSÉS DANS LE TOP 10 1,26%

TOP10 des éditeurs en revenu engendré

Il s'agit du classement des éditeurs qui ont gagné le plus d'argent durant la période.

ÉDITEUR PART DE MARCHÉ
MARVEL COMICS 53,53%
DC COMICS 28,77%
IMAGE COMICS 9,29%
IDW PUBLISHING 2,39%
DARK HORSE COMICS 1,47%
VALIANT ENTERTAINMENT LLC 0,93%
BOOM! STUDIOS 0,89%
DYNAMITE ENTERTAINMENT 0,89%
TITAN BOOKS 0,36%
ONI PRESS 0.35%
NON-CLASSÉS DANS LE TOP 10 1,15%

TOP 10 comics

Voici les 10 comics single qui se sont le mieux vendus pendant la période.

Rang Titre Prix Editeur
1 AMAZING SPIDER-MAN #800 $9.99 MARVEL
2 VENOM #1 $4.99 MARVEL
3 DOOMSDAY CLOCK #5 $4.99 DC
4 AVENGERS #1 $4.99 MARVEL
5  BLACK PANTHER #1 $4.99 MARVEL
6 BATMAN #47 $2.99 DC
7 BATMAN #46 $2.99 DC
8 JUSTICE LEAGUE: NO JUSTICE #1 $3.99 DC
9 MAN OF STEEL #1 $3.99 DC
10 WALKING DEAD #179 $3.99  IMAGE

Nombre de nouveaux titres publiés

Classement des éditeurs qui ont en fonction du nombre de comics nouveaux qu'ils ont publié durant la période.

ÉDITEUR COMICS PUBLIÉS
MARVEL COMICS 92
DC COMICS 74
IMAGE COMICS 65
IDW PUBLISHING 39
BOOM! STUDIOS 23
DYNAMITE ENTERTAINMENT 20
DARK HORSE COMICS 17
VALIANT ENTERTAINMENT LLC 8
ONI PRESS 3
NON-CLASSÉS DANS LE TOP 131
TOTAL 472

Nombre de titres classés dans le TOP 300

Classement des éditeurs qui ont en fonction du nombre de comics nouveaux qu'ils ont publié durant la période.

ÉDITEUR COMICS PUBLIÉS
MARVEL COMICS 100
DC COMICS 76
IMAGE COMICS 47
IDW PUBLISHING 21
DARK HORSE COMICS 13
DYNAMITE ENTERTAINMENT 10
BOOM! STUDIOS 7
VALIANT ENTERTAINMENT LLC 7
TITAN BOOKS 4
AFTERSHOCK COMICS 3
ALBATROSS 2
ARCHIE COMICS 2
ONI PRESS 2
ACTION LAB 1
BLACK MASK 1
BONGO COMICS 1
BROADSWORD 1
TOKYOPOP 1
UNITED PLANKTON 1

Graphiques

Evolution sur une année de la quantité de comics vendus

Evolution du marché sur l'année écoulée

Cliquez pour agrandir

Les petits éditeurs
Marvel vs. DC vs. le reste du marché

Cliquez pour agrandir

Les petits éditeurs

Cliquez pour agrandir

Evolution sur une année des profits

Marvel vs. DC vs. le reste du marché

Cliquez pour agrandir

Les petits éditeurs

Cliquez pour agrandir

Analyse des chiffres

Marvel, leader incontesté du mois

Le numéro 800 de Amazing Spider-Man est clairement pour quelque chose dans le succès de Marvel Comics de ce mois de mai 2018. Il faut dire que le numéro arrive à vendre presque autant que Action Comics #1000 le mois dernier ("seulement" 38307 unités d'écart entre les deux). Et vu le prix du fascicule proposant 80 pages de comics, soit $9.99, forcément, Marvel Comics survole les chiffres de vente. Il réunit 53,53% de part de marché.

Mais, à la différence de DC Comics le mois dernier qui n'avait pas réussi à prendre la tête des classements, Marvel a avec lui le succès des premiers numéros des séries Fresh Start et leurs nombreuses variant covers. Très clairement, Avengers, Thor et Black Panther permettent à la Maison des Idées de se démarquer de ses concurrents. De même, les titres Despicable Deadpool et Invinsible Iron Man se terminant avec des numéros anniversaire (respectivement 300 et 600), ceux-là se sont particulièrement bien vendus. Ces 5 titres se vendent entre $4.99 et $5.99 l'unité expliquant également le succès de Marvel Comics en terme de chiffre de ventes.

Un prix au single assez proche

Bien évidement, c'est en vendant un plus grand nombre de comics onéreux que Marvel Comics arrive à se classer en tête sur le classement des profits. Mais, si nous rapportons à l'unité, nous constatons que le prix moyen du fascicule de la Maison des Idées est de $3.88, soit 9 cents de plus que DC Comics. La fait est que Marvel a de nombreux titres "True Believers" - beaucoup sur Wolverine notamment - classés dans le Top 300. Ces fascicules à 1 dollar permettent de faire baisser la moyenne.

Par un simple calcul, nous constatons que chaque floppy vendu rapporte à Marvel Comics 120,94% du prix unitaire (soit $1,03) alors qu'il ne rapporte que 102,48% à DC Comics. Ceci est encore explicable par la grande quantité de comics onéreux qu'a écoulé Marvel Comics.

Une surenchère de titres événements chez les Big Two...

Si nous nous intéressons plus aux titres parus, nous nous rendons compte que Marvel et DC abusent légèrement en terme de titres événements : one-shots et mini-séries tie-ins aux mariages qui se préparent chez les deux éditeurs, nombreux tie-ins liés au futur event de Marvel Comics mais aussi ceux introduisant le retour de Wolverine, DC préfère introduire avec des mini-séries à parution hebdomadaire les deux blockbusters à venir à savoir la série Justice League écrite par Scott Snyder et les titres Superman écrits par Brian Michael Bendis. Avouons-le, ces titres trouvent leur public sans trop de difficulté, sauf qu'aucun n'arrive vraiment à percer. Les premiers numéros de Justice League: No Justice et The Man of Steel arrivent seulement à la 9e et 10e place du classement avec, certainement, un chiffre en-deçà de ce qui était prévu.

Le marché est déjà très dense avec ses 472 publications nouvelles ce mois-ci, la concurrence devient de plus en plus rude et, il semble que ces publications éphémères parasitent le marché. Très clairement, les succès des tie-ins de Dark Knights: Metal a inspiré les éditeurs ou, tout du moins, les a conforté dans l'idée que les lecteurs et les lectrices attendaient cela, mais il y a une telle surenchère que le lectorat semble assez peu décidé à en choisir plus un qu'un autre et, du coup, ce sont les séries régulières qui en pâtissent.

Conclusions

Sur l'année, la tendance est toujours à la baisse en terme de quantité écoulée même si les chiffres sont plutôt au-dessus de ces derniers mois. A contrario, en terme de revenus, nous avons un pic record grâce aux numéros spéciaux et ceux anniversaires qui envahissent les catalogues de Marvel et de DC Comics.

Du côté des autres éditeurs, Image Comics continue à faire de jolis scores malgré la baisse le mois dernier. Le reste est plutôt dans la moyenne habituelle. Nous constatons tout de même que les ventes de IDW Publishing ont une tendance à la baisse depuis un an. Il y a parfois des hausses (comme ce mois de mai 2018 de 8% d'unités en plus que l'année dernière) mais rien n'est franchement rassurant. BOOM! connait également une baisse générale des ventes depuis deux ans il semble qu'elles se stabilisent après de lourdes chutes il y a un an.

D'ailleurs si nous regardons les scores par rapport à l'année dernière, seul Image Comics semble gagner vraiment en quantité écoulée (+20,70%) récupérant ce que les autres éditeurs ont perdu.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs