The Mighty Blog

Ant-Man

Marvel Studios décide de conclure sa Phase 2 en faisant une parenthèse et de proposer les aventures d'un nouveau héros, Ant-Man. A priori, il s'agit de la dernière "origin story" que nous réserve les studios éprouvant une formule qu'ils rodent depuis Iron Man en 2006. On pourrait craindre une lassitude mais les scénaristes arrive à détourner le schéma et à en faire quelque chose de plus décontracté que d'habitude. Découvrez notre critique sans spoiler de ce qui pourrait devenir la comédie de l'été.

Ant-Man---PosterAnt-Man

Par Peyton Reed • Avec Paul Rudd, Evangelyne Lilly, Michael Douglas, Corey Stall, Michael Peña...
Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…

Impossible de ne pas parler de Edgar Wright qui est à l'initiative du projet Ant-Man. Le réalisateur anglais, à qui l'on doit l'adaptation de Scott Pilgrim vs The World, Shaun of The Dead mais aussi, mon film préféré de tous les temps Hot Fuzz, a quitté le navire parce que Kevin Feige, président de Marvel Studios, voulait, à l'instar des autres super-héros de la firme, intégrer d'avantage le personnage au sein du Marvel Cinematic Universe. En tout cas, Wright reste producteur du film et est remercié à maintes reprises lors des crédits du film. Le fait est qu'on ne sait pas ce qui reste exactement du film de Wright bien qu'on pourrait retrouver la patte de Joe Cornish, son ami avec qui il a co-écrit Attack of the Block et Tintin et Le Secret de la Licorne, et on peut imaginer que certains délires sur le changement de taille peuvent venir des deux compères. Mais, le fait est qu'on ne verra jamais le film et qu'on ne sait pas ce qui aurait été autrement.

Surtout que Paul Rudd et Adam McKay, ceux qui ont adapté le script de Wright et Cornish pour Marvel Studios, on injecté leurs pattes. C'est assez flagrant sur l'humour des répliques de Scott Lang bien plus proche des comédies dans lesquelles apparait Rudd habituellement, et même les délires sur le changement de taille dont je faisais allusion ci-dessus avec la scène du train notamment, pourrait être dans l'une des comédies de Will Ferrell que McKay a écrit. Et puis mine de rien, le scénario est cohérent et le résultat final donne une comédie loufoque et efficace.

Ant-Man-005

De ça, il y a forcément le film de super-héros derrière. Autant prévenir les gens qui recherchent l'adaptation fidèle des comics et ceux qui dénigrent les films Marvel, Ant-Man ne vous plaira pas. Il s'agit d'un blockbuster suivant la recette Marvel Studios et il n'a que pour vocation de vous faire passer du bon temps pendant 1h58. Et, pour le coup, ça marche très bien. Je trouve que ça marche mieux que Les Gardiens de la Galaxie, finalement. Je ne dis pas que le film est meilleur mais d'un point de vue divertissement, c'est plus rafraîchissant et l'action est plus folle.

L'histoire suit donc le fameux schéma de construction d'un super-héros que nous avons pu voir dans Iron Man qui a été repris dans Thor, Captain America, Les Gardiens de la Galaxie ou Big Hero 6. Comme dans ces précédents films, les auteurs prennent un film de genre et articulent les codes de celui-ci autour du principe de création d'un super-héros. Là où Captain America était le film d'aventure et de guerre et Les Gardiens de la Galaxie du space-opera, Ant-Man s'inspire des films de braquage. Ainsi, il y a quelque chose de plus intimiste, moins grandiloquent et plus humain dans l'ensemble.

Ant-Man-001

On retrouve donc le mec qui a un tuyau par un mec qui le tient d'un autre mec qui le tient de la copine d'un autre mec. On retrouve l'élaboration du plan, l'entrainement et les étapes intermédiaires pour récupérer l'équipement nécessaire. Mais on retrouve également des thématiques plus proche des films de Judd Apatow - avec qui Rudd a collaboré - notamment avec le fait que Scott Lang soit père de famille et qu'il essaie de s'acheter une conduite pour sa fille qu'il ne peut plus voir à cause de son activité de cambrioleur.

Justement, Scott Lang (joué par Paul Rudd, donc) n'est pas un héros et bien qu'il ait excellé dans son domaine, le cambriolage, il n'est pas parfait puisque, au début du film, il a été enfermé en prison. Il s'agit d'un mec qui a un certain potentiel mais qui est humain et perfectible. Il est accompagné par des camarades de prison, notamment Luis, campé par irrésistible Michael Peña.

Scott Lang se fait donc recruter par Hank Pym (Michael Douglas) qui, avec sa fille Hope Van Dyne (Evangeline Lilly), veulent empêcher Darren Cross (Corey Stoll) de répliquer les fameuses particules Pym qui permettent de rétrécir et de créer une armée de micro-soldats. Douglas joue un personnage déterminé mais secret et, sans réelle surprise, il le fait bien. Les scénaristes lui laissent de bonnes situations comique et il les interprète avec brio.

Ant-Man-003

Hope Van Dyne pourrait devenir la Lois Lane du MCU. Enfin, lorsque je parle de la reporter de Superman, je parle de celle que nous aimons bien. Hope est déterminée et elle s'avère bien meilleur sur de nombreux domaines que les personnages masculins. Elle a du caractère et, à part sa coiffure qui ne lui va pas, Lilly tient très bien le rôle, ses airs supérieurs auront tendance à énerver les mecs. En tout cas, elle est un bon complément aux personnages forts de Marvel Studios déjà mis en place comme Pepper Potts et Maria Hill.

Stoll lui n'a pas un rôle facile. Il est froid et il subit des métamorphoses mais cela n'est pas évident dès le début. Il campe merveilleusement bien l'homme d'affaire un peu faux-cul sur les bords. Il est moins crédible lorsqu'il a son casque de Yellow Jacket. Mais, cela passe. D'un autre côté, j'ai eu l'impression que Marvel Studios avait réussi à faire ce qu'ils avaient raté avec Iron Monger dans Iron Man. Ce n'est pas le méchant du siècle, c'est certain, mais il fait le boulot pour un "premier vilain".

Ant-Man-002

Le film est rythmé et on ne s'ennuie jamais. L'humour est omniprésent et l'action est efficace. Peyton Reed gère le tout en appliquant des codes des films de braquage à ses scènes de dialogues. Cela donne une impression de série B mais pas forcément désagréable. C'est d'ailleurs assez proche des films de pop-culture de notre jeunesse. À côté de ça, il a des idées de mise en scène assez efficace comme la fouille dans les tiroirs, la scène dans la baignoire, les scènes de "ragot" et les scènes d'action sur la seconde moitié du film. En revanche, il pèche sur deux scènes qui manquent de quelque chose. Je pense à la première utilisation du costume et à celle du premier vol à dos de fourmis. C'est un peu comme si le réalisateur cherchait ses marques ou testait des choses. Mais, heureusement, il corrige le tir plus tard dans le film.

Enfin, Feige en avait parlé, Ant-Man est lié au Marvel Universe. D'ailleurs, le film s'ouvre en voyant des figures emblématiques de l'univers, à savoir Howard Stark (John Slattery) et Peggy Carter (Hayley Atwell). Le S.H.I.E.L.D. est donc plus qu'évoqué. Les Avengers sont évoqués également dans une scène de dialogue bien vue et drôle et démontrant que Lang ne veut pas jouer les héros. Mais, il y a d'autres choses et je ne vous gâcherai pas la surprise, ou plutôt, les surprises. De plus, le film bénéficie de deux scènes post-générique, une après celui en 3D (très joli) et une à la fin des crédits. Ne les loupez surtout pas !

Ant-Man-004

Vous l'aurez compris, j'ai aimé Ant-Man parce qu'il s'agit d'un film frais, drôle et divertissant et qui n'a aucune prétention d'être autre chose. Du coup, il remplit parfaitement son cahier des charges initial. Ainsi, je vous invite à aller voir le film afin de passer du bon temps, idéal pour se rafraîchir dans une salle de cinéma cet été.