The Mighty Blog

Avengers: Infinity War

Thanos vs the Marvel Cinematic Universe

Marvel Studios propose le troisième volet des aventures des Avengers, ou plutôt l'ombre d'eux-mêmes depuis les événements de Captain America: Civil War. Mais, ils vont devoir s'unir face à la menace qui les guette depuis des années, Thanos parti en quête des pierres de l'infinité dans ce film autant époustouflant qu'étonnant. Voici notre critique garantie sans spoilers du film de super-héros et de super-héroïnes événement, Avengers: Infinity War. Pour celles et ceux qui veulent se préserver plus qu'il ne faudrait, je vous invite à lire uniquement le dernier paragraphe de ce qui suit.

Avengers: Infinity War

Marvel Studios • Par Antony et Joe Russo • Avec Robert Downey Jr, Chris Hemsworth, Josh Brolin, Chris Evans, Mark Ruffalo, Scarlet Johansson, Chadwick Boseman, Benedict Cumberbach, Tom Holland, Chris Pratt, Zoe Saldana, Paul Bettany, Elizabeth Olsen, Anthony Mackie, Don Cheadle, Dave Bautista, Tom Hiddleson, Danai Gurira, Sebastian Stan, Karen Gillan...

Les Avengers et leurs allié·e·s devront être prêt·e·s à tout sacrifier pour neutraliser le redoutable Thanos avant que son attaque éclair ne conduise à la destruction complète de l’univers.

Nous voilà face au dix-neuvième film des Studios Marvel qui souffle par la même occasion ses 10 ans. C'est assez fou de se dire que la production de films à aussi gros budget se fasse aussi rapidement. On aura pu déplorer de nombreuses choses comme la répétition d'un schéma type, d'utilisation de l'humour parfois abusive et une direction artistique homogène mais, à ce sens manquant de personnalité. Oui, parfois ça été saoulant mais parfois ça marchait. Mais, il y a une chose sur laquelle je pense que tout le monde est d'accord : il s'agit de divertissements bien foutus, pour toute la famille et qui ne se moquent pas du spectateur en promettant autre chose.

Au fil des films, le grand Manitou de Marvel Studios, Kevin Feige, s'est réapproprié les histoires des comics, leur a collé les codes des classiques des films fantastiques tout en réalisant sa propre recette. On a vu évoluer les films, imposant le super-héroïsme comme la mode du moment au cinéma et, surtout, il a tenu en haleine le public avec une histoire qui servait de fil rouge depuis Captain America: First Avenger, celle des pierres de l'infinité et de Thanos parti à leur recherche. Il était alors difficile de savoir qui était Thanos et pourquoi il voulait ses pierres sur le gant qu'il a récupéré à la fin de Avengers: L'ère d'Ultron mais, il y avait une promesse faite par Feige et ses équipes aux spectateurs : lorsque les Avengers croiseront Thanos ça va être la guerre.

Nous voilà donc face à ce moment que n'importe quel fan du Marvel Comics Cinematic Universe attendait. Et, sachez-le les amis, si vous êtes ce fan, courrez le voir au cinéma. Ce n'est peut-être pas ce que vous vouliez voir parce que le film s'avère très étonnant mais la promesse faite est largement tenue.

À vrai dire, c'est compliqué d'en dire plus sur le film tellement cela pourrait vous gâcher le film et ce n'est pas ma volonté. Simplement, Thanos (Josh Brolin) s'avère être un personnage intéressant et complexe qui n'est jamais désacralisé. Mieux encore, ses premières apparitions font trembler, il est capable du pire rentrant ainsi dans le panthéon des plus grands méchants de l'histoire du cinéma aux côtés de Dark Vador. Il y a des scènes impressionnantes avec le personnage mais les scénaristes n'oublient pas de travailler ses origines et ses motivations, notamment dans des scènes plus intimistes.

En tout cas, les Avengers - ainsi que les Gardiens de la Galaxie et de nombreux autres héros et héroïnes Marvel - se retrouvent face à une situation qui les dépasse. Pour les Avengers - puisque le long-métrage porte leur nom, c'est la première fois qu'un film leur demande de combattre pour leur survie plutôt que de celle des civils. L'histoire devient donc personnelle... C'est d'ailleurs pour cela que les frères Russo s'intéressent à ses histoires personnelles, que ça soit d'amour, de famille ou d'amitié, sans jamais trop s'attarder pourtant cela fait mouche à chaque fois offrant de vrais bons moments.

Je ne vais pas vous la cacher tout cela marchera bien mieux si vous avez suivi tous les films des studios Marvel. Non seulement, Avengers: Infinity War est l'aboutissement d'une construction de 10 ans d'histoire mais il s'agit aussi d'une récompense que les Studios Marvel offrent à leur public. Et quelle belle récompense !

L'histoire est menée tambour battant, elle se renouvelle constamment, elle ne perd jamais le spectateur et elle offre la possibilité à celles et ceux qui n'ont jamais vu un film Marvel de comprendre les grandes lignes. Le film sait se poser quand il faut et relancer la machine pour éviter l'ennui. La réalisation des frères Russo est exquise, proposant des caméras souvent proche de l'action et des protagonistes, faisant sortir les tripes de Chris Hemsworth avec sobriété, ou mettant en avant le talent des acteurs et des actrices, ou encore marquant les scènes émouvantes. En plus de ça, la réalisation arrive à être ambitieuse avec une pléiade de scènes vraiment spectaculaires.

Très clairement, d'un point de vue effets spéciaux les studios Marvel connaissent assez peu de limite, les équipes des FX propose des scènes vraiment inédites, aussi terrifiantes que jouissives. La photographie de Trent Opaloch est très belle également, proposant de belles vues sur les contrées visitées, notamment la capitale du Wakanda qui n'a jamais été aussi bien mise en valeur. J'apprécie aussi qu'il n'abuse pas de filtres de couleur comme les trailers donnaient l'impression. Chaque filtre a un sens et s'inscrit dans une logique globale permettant également au spectateur de bien comprendre l'action. La direction artistique - souvent décriée - prend tout son sens puisque les différents mondes vus dans les différents films se croisent ici. En plus, les lieux fantastiques visités sont absolument merveilleux à voir.

Il n'y a peut-être que les compositions de Alan Silvestri qui m'ont laissé insensible, bien que lorsque le thème Avengers retentit pour la première fois ça a super bien marché sur moi - tout comme entendre de nouveau celui de Black Panther - mais malgré l'omniprésence de la musique, elle ne m'a pas laissé un souvenir impérissable.

Mais le film m'a laissé bien d'autres souvenirs surtout celui de la sensation étrange que j'ai ressentie dans le ventre lorsque le générique de fin a commencé. Le film a parfaitement fonctionné sur moi : c'était épique, grandiose, mature et plutôt bien écrit. Globalement, il y a de belles scènes. L'humour est quant à lui vraiment le bienvenu - surtout pour les enfants - fonctionnant à chaque instant sans jamais casser les moments dramatiques. Le film donne les frissons, on a peur, terriblement peur parfois. Et puis, on pleure. Je vous le garantis : on pleure même si on voit certaines choses arriver... on pleure quand même.

Toutes ses émotions misent bout à bout font de ses 2h30 un moment mémorable pour ceux et celles qui aiment les super-héros et les super-héroïnes. Et, croyez-moi, vous aurez envie de partager avec vos ami·e·s et proches votre ressenti mais, cela se résumera certainement à cette simple phrase : "Va le voir, ça vaut le coup !" à laquelle je vous invite à préciser qu'il faut impérativement éviter les spoilers parce que ça pourrait gâcher les nombreuses surprises que réserve le film.