The Mighty Blog

Avengers: L'Ère d'Ultron

Marvel Studios termine la Phase 2 comme il termine la précédente, avec un film Avengers. Toujours réalisé par Joss WhedonAvengers: L'Ère d'Ultron emmène cette fois les Avengers combattre leur propre création, le robot Ultron et son armée de clones de lui-même. Autant le dire de suite, Marvel et Whedon n’hésitent pas à prendre des risques et le film est certainement le plus ambitieux de leurs productions. Découvrez notre critique sans spoiler d'un film qui risque de vous marquer.

affiche-du-film-avengers-l-ere-d-ultronAvengers: L'Ère d'Ultron

Par Joss Whedon • Avec Chris Evans, Robert Downey Jr, Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, James Spader, Aaron Taylor-Johnson, Elisabeth Olsen...
Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye vont devoir à nouveau unir leurs forces pour combattre le plus puissant de leurs adversaires : le terrible Ultron, un être technologique terrifiant qui s’est juré d’éradiquer l’espèce humaine.
Afin d’empêcher celui-ci d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, les entraînant dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps…

Critique de Noisybear

À ceux qui pensent que les bandes-annonces révèlent bien souvent trop l'histoire des films, celles des productions Marvel Studios prouvent qu'il est possible de montrer plein de choses sans pour autant révéler complètement l'intrigue du film. Je prends pour exemple Captain America: Le Soldat de l'Hiver, la bande-annonce nous montrait trois héliporteurs s'écraser. Alors qu'on pensait que c'était une attaque de HYDRA, il s'agissait en fait de la victoire des héros. Sans pour autant utiliser les mêmes ficelles, l'équipe de Kevin Feige a réussi à nous montrer durant la promotion du film de nombreuses images de Avengers: L'Ère d'Ultron tout en gardant de nombreuses surprises. Cela est d'autant plus remarquable que les studios Marvel ont réussi à nous vendre le film via ses bandes-annonces tout en arrivant tout de même à nous surprendre devant le produit fini.

Bien sûr, je parle de l'histoire et son traitement mais aussi du rythme, des personnages principaux du film et de la caractérisation d'Ultron. Pourtant, en les regardant, j'avais comme une certitude de pouvoir déjà raconter le film avant de l'avoir vu. Il n'en est rien. Mieux encore, Joss Whedon s'éloigne drastiquement du schéma du premier film Avengers afin de ne pas se répéter. Et, elle est là, la réelle surprise de ce second opus. Chaque fois que le scénariste/réalisateur fait écho aux moments clefs du premier film, il arrive à faire passer la chose comme un gimmick et non pas une tentative de retrouver bêtement l'énergie du prédécesseur afin de plaire au plus grand nombre comme on peut le déplorer à la plupart des suites. Nous sommes plus proches d'une suite à la Star Wars: L'Empire Contre-Attaque ou Retour vers le Futur II que de Escape From L.A. ou Men In Black 2.

avengers---lere-dultron---avengers-assemble

C'est dans cette optique que le réalisateur balance la sauce dès le début du film avec une chorégraphie rappelant la synergie entre les personnages lors de la mythique bataille de New-York. Une bien belle manière de réintroduire les personnages mais aussi de ne pas faire attendre le spectateur venu voir de l'action. Cette introduction permet également d'évoquer des événements qui se sont déroulés dans Captain America: Le Soldat de l'Hiver mais aussi de parler de choses qui se sont déroulés lors de l’ellipse narrative qui relie les deux événements. Ainsi, j'ai l'impression que le film reste très accessible à ceux qui n'auraient vu que Avengers et ne seraient pas allés voir les autres films de la Phase 2. Pourtant, certains événements de ces films sont évoqués, le travail fait sur le personnage de Tony Stark dans Iron Man 3 permet de mieux comprendre sa motivation qui le guide durant tout le film et, bien sûr, Captain America: Le Soldat de L'Hiver qui introduit la nouvelle situation de HYDRA, son nouveau leader, le Baron Von Strucker (Thomas Kretschmann) et nous dévoilait les jumeaux.

Très vite, Avengers: L'Ère d'Ultron devient autonome et le film prend réellement forme. On découvre ainsi que le film va laisser une part belle aux personnages et aux interactions qu'ils peuvent avoir entre eux. Les Avengers et d'autres personnages de l'univers cinématographique interagissent ensemble lors d'une petite fête qui a une certaine légèreté en proposant de petits moments plein d'humour comme un concours de qui a la meilleure fiancée, une histoire racontée à ceux qui veulent bien l'entendre et la fameuse scène dans laquelle les Avengers, tour à tour, tentent de soulever Mjölnir, le marteau de Thor. Joss Whedon se lâche bien dans les dialogues et on retrouve cette tonalité "Disney" pleine d'humour. Mais, très vite, le film dévoile sa vraie personnalité et tonalité lorsque Ultron apparaît physiquement devant les Avengers.

avengers---lere-dultron---avengers

Le film n'est pas une comédie à la différence de Les Gardiens de la Galaxie. Le film n'est pas non plus sombre et graveleux [le fameux "Grim And Gritty" des films DC - NdR]. Le film a un sens de la dramaturgie bien trouvé mettant les héros face à l'impossible. Mais Whedon dilue à tout ça de l'humour dans ses dialogues. Ainsi, cette recette permet à Hawkeye de livrer l'un des meilleurs monologues que j'ai entendu dans un film ; du même niveau que le "I don't believe in vampires" de George Clooney dans From Dusk Till Dawn (Une Nuit en Enfer en VF).

Whedon n'a guère de pitié pour ces personnages. À chaque instant, nous sentons que les Avengers doivent repousser leurs limites. En plus, ils sont obligés tous de se mettre à nus, les uns après les autres. Et on se rend compte que le groupe n'est constitué que de gens qui ne se connaissent pas. Justement, le film est un moyen pour Marvel Studios de demander à Whedon de travailler plus en profondeur les personnages déjà vus précédemment, mais qui étaient mis en retrait dans le premier film. Captain America (Chris Evans) a la même importance que lors du premier film mais sa situation est un peu à l'opposé de ce qui était. Il est toujours caractérisé par cette droiture sur laquelle reposent ses idéaux. Iron Man (Robert Downey Jr) est en revanche plus discret. Pourtant, il est au centre de l'histoire et il a la scène tant attendue dans laquelle il doit combattre Hulk dans l'armure Hulkbuster. Thor (Chris Hemsworth), lui, est toujours aussi maladroit en matière de relations humaines. La trinité Marvel est réellement au centre de l'intrigue pour des raisons bien différentes mais je ne révélerai pas ces parties de l'histoire. Pourtant, les autres personnages gagnent en intérêt et en profondeur.

avengers---lere-dultron---trinity

Hulk (Mark Ruffalo) n'est pas mieux travaillé mais sa relation avec Black Widow (Scarlett Johanson) permet de révéler une autre nature de la personnalité de Bruce Banner et du monstre qui l'habite. Et, justement, Natasha Romanoff n'aura jamais été aussi humaine et sensible, jamais aussi naturelle. De part ce que Scarlet Witch leur font subir et de cette relation avec Banner, mais aussi celle qu'elle entretient avec Hawkeye (Jeremy Renner). C'est d'ailleurs lui qui surprend le plus. Il est réellement mis en avant pas comme le simple pantin de Loki et le mec ultra classe lorsqu'il tire à l'arc. Ici, on le découvre vraiment.

Les nouveaux personnages ont droit aussi à un très bon traitement. Même les méchants ! Rien que le Baron Von Strucker a une certaine classe à la manière dont il bouge et il parle. Mais rien comparé à Ulysses Klaw (Andy Serkis) qu'on cerne très rapidement comme personnage impitoyable sans réelle moralité. De plus, Serkis est juste incroyable avec son accent travaillé et sa manière de bouger. On a du mal à reconnaître l'acteur derrière Golum - ce n'est pas plus un mal.

Ultron (James Spader), enfin, est le grand méchant de l'histoire et il a une motivation très... logique, tel un programme informatique. Il a une ligne directrice claire qu'il suit jusqu'au bout et que le spectateur comprend au fur et à mesure que le film avance. Je trouve le personnage nettement moins théâtral que lors des bandes-annonces. Cela fait moins ersatz de Loki, finalement. Cette motivation qui l'anime le rend humain, je ne dirais pas attachant mais le spectateur peut avoir de l'empathie avec le personnage. Voire de la sollicitude. Et c'est cette technique qui a toujours fait des bonnes histoires avec Ultron de bonnes histoires avec Ultron. En VO, Spader a une voix incroyable, il arrive à donner un ton condescendant au robot tout en jouant avec la nature du personnage. J'espère qu'en VF les spectateurs seront autant gâtés.

avengers---lere-dultron---ultron

Il y a les deux personnages les plus intrigants du film, les jumeaux Maximoff. Eux aussi sont réellement bien travaillés. D'abord, leur motivation qui les pousse à rejoindre HYDRA. On comprend assez vite qu'ils sont parés à être face à n'importe quoi. On sent également de l'attachement entre les deux. Cela est fait visuellement mais, en plus d'être jumeaux, leur histoire les a unis à jamais. Ensuite, chacun a son trait de caractère. Quicksilver (Aaron Taylor-Johnson) est un personnage sympathique qui est légèrement cynique - bien moins que son alter ego dans les comics ou celui de X-Men: Days of Future Past. Le personnage est joué avec une retenue efficace. Taylor-Johnson fait vraiment évoluer Pietro tout au long du film en ouvrant le visage du personnage. Scarlet Witch (Elisabeth Olsen) est incroyable. Autant son pouvoir laisse plus penser à Jean Grey qu'à Scarlet Witch, autant le personnage a la complexité nécessaire pour en faire une bonne Sorcière Rouge. Je dois avouer que le timbre de voix en VO de Olsen est incroyable ne laissant pas insensible. Cela participe pleinement à la caractérisation de Wanda. Whedon fait un travail exceptionnel avec. Il fait passer l'héroïne entre différents stades, de la mystérieuse fille un peu bizarre à celle déterminée pour le bien d'autrui. Par leur nature, ces deux personnages sont différents des autres Avengers mais Whedon a tenu à les rendre quand même plus "réalistes" leurs pouvoirs. À force de courir, Quicksilver est essoufflé et ceux de Scarlet Witch semblent avoir des limites. Mais, le scénariste laisse des pistes montrant que cet état de fait n'est pas figé.

avengers---lere-dultron---maximoffs

Enfin, il y a Vision joué par la voix de J.A.R.V.I.S. Paul Bettany. Marvel Studios a laissé beaucoup de mystère autour du personnage lors de la promotion et pour cause ! D'ailleurs, je pense que l'équipe marketing  a hésité longtemps avant de le révéler au public mais qu'à cause des jouets et autres produits dérivés, elle était obligée de le révéler. Tout est surprenant chez lui de la motivation de sa création au moment de sa naissance. Je pense que pas mal de monde sera un peu largué par les premières phrases qu'il prononce mais les fans des comics reconnaîtront leur Vision. Tout de même, beaucoup de choses étonnent sur lui et son rôle me rappelle plus un autre personnage de l'univers Marvel Comics mais nous en reparleront plus tard.

Il y a aussi le supporting cast : Maria Hill (Cobie Smulders) et Nick Fury (Samuel L. Jackson) sont toujours excellents, James Rhodes (Don Cheadle) est drôle mais efficace et le personnage tenu par Linda Cardellini est incroyablement attachant en très peu de temps. Seule le Dr Helen Cho (Claudia Kim) a un traitement plus léger.

avengers---lere-dultron---avengers2

Vous l'aurez compris, Whedon travaille énormément les personnages mais pas aux dépends de l'histoire. Loin de là ! De plus, il évite intelligemment de rendre son histoire trop complexe. Il faut dire que chaque fois que le scénariste lance une nouvelle intrigue une autre se termine quasiment en même temps. Il abat les éléments au fur et à mesure afin que l'information passe bien et que le spectateur n'en ait pas trop à digérer. Whedon fait un travail minutieux d'écriture pour guider le public. Vraiment, si je devais vous résumer en détails tout ce qui se passe dans le film, cela serait très long et pas aussi bien fait. Ce qui est remarquable, c'est que chaque moment du film sert à construire quelque chose d'autre que ça soit les visions provoquées par Scarlet Witch ou même la scène comique avec Mjölnir évoquée plus haut. Il n'y a pas photo, c'est très bien écrit.

L'autre travail de Whedon est titanesque. En effet, en tant que réalisateur nous sommes à des années-lumière de Avengers. Il a toujours cette envie de retranscrire l'essence visuelle des couvertures de comicbooks de super-héros. Il rajoute par-dessus encore plus d'efficacité et il intensifie ce côté épique que nous aimions tant dans le premier film. La scène de course-poursuite à moto est nettement plus pêchue que celle des frères Russo dans Captain America: Le Soldat de L'Hiver. La scène de combat entre Iron Man et Hulk est incroyable et cela défonce tout. Enfin, le grand combat final est inattendu parce qu'il ose une approche plus humaine, plus rapprochée des protagonistes que précédemment. Enfin, les scènes de dialogues qui faisaient terriblement Buffy contre les Vampires sont bien plus calibrées cinéma dans cet opus. Je n'ai rien à dire non plus sur les effets spéciaux, c'est un blockbuster, pas de réelles surprises à ce niveau-là. La 3-D est très bien gérée, et Whedon s'amuse de temps en temps avec - notamment avec les reflets dans les fenêtres ou les miroirs.

Marvel's Avengers: Age Of Ultron..Hulkbuster..Ph: Film Frame..?Marvel 2015

Dernier point et pas des moindres, à savoir comment le film s'inscrit dans la Phase 2 et comment il installe la situation qui nous mène à la Phase 3. Je ne dévoilerai pas ces intrigues, je vous rassure. D'autant plus que là encore, cela surprend. Alors qu'on pensait que ce film allait installer l'histoire sur du court terme, c'est sur le long terme que Marvel et Whedon travaillent. Cela donne presque l'impression que les studios de Kevin Feige veulent que les spectateurs puissent voir les 3 chapitres de Avengers à la suite sans forcément avoir vu les "spin-offs" et comprendre tout de même l'intrigue. Cela ne veut pas dire que des éléments vus - ou entendus - dans le film n'auront pas de répercussions dans Captain America: Civil War, Thor: Ragnarok, Black Panther ou les autres films à venir. Enfin, la scène mid-générique ne laissera pas insensible les fans de Marvel. Je tente de rester cryptique et, encore une fois, nous en reparlons certainement prochainement pour éviter de vous gâcher la surprise.

avengers---lere-dultron---hawkeye

Au final, je comprends que Joss Whedon quitte l'aventure Marvel Studios (provisoirement ?), il doit être fatigué. Il est évident que Avengers: L'Ère d'Ultron lui a demandé beaucoup de temps et d'énergie afin d'atteindre cette qualité finale. Et puis le scénario est très bien écrit, les intrigues sont amenées au fur et à mesure avec brio, les personnages sont profonds et attachants, la menace est réelle, l'équipe des Avengers est rassem... unie comme jamais, les scènes d'action sont incroyables, la réalisation est dynamique, l'intrigue arrive à surprendre. Vous l'aurez compris c'est une réussite sur toute la ligne. Je pense que ce film est devenu mon préféré de tous les films Marvel Studios mais seul un deuxième visionnage me le confirmera. Vivement !