The Mighty Blog

Les Nouveaux Héros

Disney s'apprête à sortir en France sa nouvelle création : Les Nouveaux Héros. La particularité de ce film c'est que le papa de Mickey s'éloigne des contes de fée d'antan pour s'interroger aux mythologies modernes, celles des super-héros. Ainsi, Disney récupère une licence Marvel Comics peu connue, Big Hero 6, et la transforme en leur propre création et le résultat est détonnant.

bighero6_afficheLes Nouveaux Héros

Par Don Hall & Chris Williams
Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de super-héros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai…

Peut-être connaissez-vous le comicbook Marvel, Big Hero 6 ? Eh bien, oubliez-le, le film n'a rien à voir. Ici, pas de Sunfire (entre autres) ! En effet, les studios Disney ont repris seulement le contexte : des super-héros dans un monde connoté pop-culture asiatique. En gros, ils transposent les codes des comics dans l'univers des manga (des shōnen pour être plus exact). Ainsi, Disney crée ses propres héros. Mais, la collaboration avec Marvel ne s'arrête clairement pas là. Lors du visionnage du film, impossible de ne pas penser à Avengers et Les Gardiens de la Galaxie tellement la structure de Les Nouveaux Héros est proche de ces deux films. Ceci n'est pas un reproche, loin de là, ce schéma fonctionne à merveille et les studios Disney construisent leur histoire en fonction de cette structure et en détourne les codes lorsque le scénario le nécessite. Surtout que les créateurs du film n'oublient pas qu'ils font un dessin-animé Disney et que, là aussi, il y a des règles à respecter. Et vous savez quoi ? Ils y arrivent à merveille.

bighero6_dynamicduo

 

Les Nouveaux Héros raconte l'histoire du jeune Hiro, 14 ans, orphelin et surdoué qui vit chez sa tante avec son grand frère, Tadashi, un ingénieur en devenir qui a conçu un robot d'assistance médical nommé Baymax. Hiro est un peu paumé mais il peut compter sur son frère pour lui montrer le chemin à suivre. Sauf qu'un jour, Tadashi meurt dans un terrible accident. Alors que Hiro n'arrive pas à faire son deuil, il découvre qu'un mystérieux homme avec un masque de Kabuki utilise son invention à des viles fin. Aidé de Baymax et des amis nerds de son frère, Hiro va tenter de déjouer le complot qui se prépare.

La première chose qui frappe à l'ouverture du film est le travail et le nombre de détails que les studios Disney ont mis dans San Fransokyo, la ville futuriste où se déroule l'action du film. C'est techniquement bluffant et au bout de quelques secondes, on se dit qu'on va en prendre plein les yeux. Et c'est le cas ! L'éclairage est impressionnant. Quant à l'animation, tout est fluide. Les personnages bougent dans tous les sens, ça gigote, ça virevolte, ça bouge les bras constamment. Au début, j'avais peur que ça soit trop mais, au final, cela fait parti du charme du film. Enfin, la réalisation est au top, les deux réalisateurs, Don Hall et Chris Williams, savent autant mettre en scène la comédie que l'action. D'un point de vue technique, tout est donc parfait.

bighero6_kabuki

Du point de vue scénaristique, il est fort de constater que le scénario est plutôt basique. On s'attend à presque (on va dire qu'à un moment, on arrive à avoir un doute) tout. Mais, tout comme Avengers et Les Guardiens de la Galaxie, le but de l'opération est d'introduire des personnages dans un monde inconnu et, surtout, de s'intéresser à la thématique "Disney" du film plutôt que super-héroïque, celle de Hiro qui a besoin de se faire réparer. Et tout tourne autour de ça, même le choix de la motivation du Kabuki, un méchant qui, sans être le meilleur des super-vilain, a le mérite d'avoir la classe.

Vous l'aurez compris, tout repose donc sur les personnages, et ce côté-là, on n'est pas déçu ! Tadashi est volontairement lisse mais il joue son rôle de vecteur émotionnel. Hiro, lui, est attachant et énervant à la fois, autant qu'un petit génie vantard puisse l'être. Et puis, il s'avère être très touchant. La tante Cassie a peu de place à l'écran mais elle est ecrite avec beaucoup de talent. On comprend simplement ses motivations. Il y a les autres héros également avec d'abord les filles Gogo et Honey Lemon qui sont des personnages charismatiques et attachantes. Gogo a le mérite d'être la plus bad-ass de tous. Il y a également Wasabi qui est un génie maniaque et qui va vous faire pleurer de rire sur une scène. Et, enfin, Fred, ce gros cradingue de Fred ! Je vous laisse la surprise mais cette mascotte de l'université est très drôle.

bighero6_baymax

Mais, la star du film est Baymax, le robot baudruche et assistant-medical. Il s'agit tout simplement d'un des personnages les plus attachants des derniers films Disney. Il est simple et drôle malgré lui. Sa scène d'apparition dans la chambre de Hiro est incroyablement drôle, celle au commissariat vous fera pleurer de rire autant que celle lorsqu'il a sa batterie vide. Et, je ne parle de ses "high five" hilarants ! Vous l'aurez compris, Baymax est devenu mon idole !!

Je ne m'attendais à pas grand chose en allant voir le film, à part rigoler parce que les films Disney studios sont toujours drôles. J'en suis sorti conquis ! La formule fonctionne à merveille. Et, pour la première fois de ma vie, j'ai envie de voir une suite aux aventures de Les Nouveaux Héros (oui, le nom français n'est pas terrible). En plus, la scène post-générique est hilarante surtout qu'il y a... Je vous laisse la surprise ! Allez voir le film, vous passerez un très bon moment !