The Mighty Blog

X-Men: Days of Future Past

Après énormément d'attente et de teasing, X-Men Days of Future Past est enfin sorti en salle hier. Autant dire qu'avec les Gardiens de la Galaxie, c'était un des films que j'attendais le plus de l'année. Au final, c'est une oeuvre imparfaite, mais qui malgré tout ce qu'on pourrait lui reprocher reste excellente. Critique garantie sans spoiler !

Petit rappel du scénario, pour ceux qui auraient vécu dans une grotte pendant les trente dernières années : après un assassinat, le gouvernement américain a déployé les Sentinelles, des immenses machines crées pour tuer les mutants, qui ont non seulement exterminé la quasi-totalité des mutants, mais ont aussi asservi l'espèce humaine. Cinquante ans après les événements de First Class, le futur a donc pris une trajectoire apocalyptique, et les X-Men restants décident d'envoyer Wolverine dans les années 70 afin d'empêcher l'assassinat dont il est question. Il devra retrouver le Professeur Xavier, ainsi que Magneto, et les unir s'il veut avoir une chance de sauver le futur...Two-generations-unite-in-x-men-days-of-future-past-posters

Je suis allé voir le film confiant, parce que je sais que Singer est un bon réalisateur quand il s'agit des mutants, et que First Class m'avait réconcilié après des années de bouses (Wolverine Origins, The Last Stand...). J'avais aussi extrêmement peur que le casting soit surchargé, en mélangeant les époques, les castings, et les intrigues.

La première qualité est avant tout son écriture, à la fois subtile et remplie de fan service. On voulait voir un futur apocalyptique, on n'en a eu que des passages, mais bon sang que c'était bon... La première apparition des Sentinelles est absolument géniale, et surprend vraiment dans son dénouement. La menace est réelle, on sent qu'il y a un vrai enjeu, et les robots sont absolument terrifiants. Les rares aperçus du futur sont traumatisants, un peu comme l'étaient ceux de Matrix à l'époque, et on regrette de ne pas avoir plus vu de la Résistance tant ce passage était réussi. Pourtant, on a plus affaire à une suite à First Class que la première trilogie, et il était logique de se concentrer sur les années 70.

Période très réussie, l'intrigue principale révèle son lot de surprises et de rebondissements, et s'avère tout aussi réussie que dans First Class. L'époque est bien retranscrite, et c'est toujours autant plaisant de voir les balbutiements des X-Men dans une autre période que celle qu'on lit dans nos comics. L'intrigue de cette période est bien rythmée et ne s'arrête pas un instant, et si on pouvait avoir peur que la comparaison avec le futur fasse mal, il s'avère que non. La réalisation, qui alterne souvent entre les périodes, réussit à bien montrer que les enjeux sont colossaux, et ça marche vraiment bien.

wolverine-griffes-os-adamantium-xmen-days-future

Le script n'est pourtant pas dénué d'humour dans le présent, et le réalisateur s'est fait plaisir en donnant des répliques cinglantes à ses acteurs. On rit énormément, et le tout donne énormément dans le fan service. Les références aux autres films sont légions, et le sort d'énormément de mutants est mentionné, en créant ainsi une tension plus forte encore. Les fans seront servis concernant les caméos (on ne les spoil pas, mais certains m'ont vraiment fait plaisir), et les références font extrêmement plaisir, notamment pour Peter Maximoff...

C'est encore une fois Wolverine qui a un des rôles principaux, mais l'explication est légitime cette fois, et il est finalement secondaire tant l'intrigue tourne autour des jeunes Xavier, Magneto, et Mystique. Les trois sont incroyables dans leurs rôles, et toute la relation qui les unit est crédible et émouvante, une des grandes réussites de Days of Future Past.

L'autre claque du film est son casting. On le sait, Singer a réussi à ramener un nombre monumental de mutants, et si tous n'ont pas le même temps à l'écran, ils arrivent à tous briller à un moment ou un autre. On regrette que le futur ne soit pas plus exploité, et que des acteurs comme McKellen ou Halle Berry aient de si petits rôles, mais ils brillent tous au moins une fois dans les scènes d'actions. Les acteurs des années 70 sont tous excellents, McAvoy et Fassbender sont encore une fois incroyables, mais Jennifer Lawrence réussit aussi à briller dans un rôle difficile, qui lui donne beaucoup plus d'importance que dans les précédents films. Nicolas Hoult est aussi bon en Hank McCoy qu'en Beast, et a un côté mélancolique émouvant qui rend hommage au personnage du comics. Hugh Jackman quant à lui est comme toujours LE Wolverine parfait, aussi bien dans les scènes d'action que dans ses répliques qui fusent, et assure parfaitement le spectacle.

x-men-days-of-future-past-movie-screenshot-quicksilver

Les mutants du futur sont eux aussi tout à fait convaincants, et c'est un réel plaisir de voir un Iceman qui fait enfin du surf, le retour de Colossus ou même Blink et Warpath qui sont crées pour le film et sont extrêmement réussis, grâce aux effets-spéciaux incroyables. Omar Sy est lui aussi impeccable, et a un rôle non négligeable contrairement à ce qu'on attendait, et s'en sort parfaitement dans un registre qui n'était pas le sien. On regrettera par contre que certains mutants connus n'aient pas de plus gros rôle, notamment Kitty Pryde, mais c'est le risque avec un casting aussi large. Enfin, Evan Peters, alias Peter Maximoff est la grande surprise mutante! Alors que j'étais prêt à détester son look d'adolescent et sa coupe ridicule, tout ça va bien avec le personnage, et visuellement il est ahurissant. La très grande réussite des effets spéciaux, c'est lui !

Si Quicksilver est extrêmement impressionnant, c'est grâce aux effets spéciaux qui sont tous bluffants. Les Sentinelles sont incroyables, les combats dans le futur sont complètement dingues (le boulet de canon de Colossus avec Blink, bon sang les frissons...), et les maquillages ainsi que les décors sont irréprochables. C'est une constante chez les films mutants, on croit à ce qu'on voit, ici peut-être encore plus. Il y a une réelle identité, et en dépit d'un futur juste aperçu, la partie visuelle est parfaite, et rend l'ensemble crédible.

1400745500213

X-Men-Days-Future-Past-140324X-Men: Days of Future Past

20th Century Fox • Par Bryan Singer • Avec Hugh Jackman, Jennifer Lawrence, Patrick Steward, Ian McKellen, James McAvoy, Michael Fassbender, Omar Sy, Evan Peters...
Alors non, tout n'est pas parfait. Il y a certaines scènes trop longues, et le second tiers est un peu trop lent pour ce qu'il a à raconter. Pourtant, il y a quelque chose qui accroche dans Days of Future Past. Que ce soit le casting de folie, l'histoire réussie ainsi que les effets spéciaux bluffants, ou même les références pour les fans, ça fonctionne vraiment bien, et on est carrément partants pour la suite qui s'annonce dantesque (restez pour le générique, la scène cachée est alléchante !). Pas le meilleur de la saga, mais aisément sur le podium avec X-Men 2 et X-Men: First Class !