The Mighty Blog

Batman Beyond Tome 2 - 10 000 Clowns

Vous ai-je déjà dit que j'adorais Batman Beyond et Terry McGinnis ? Non ? Vous êtes sûrs ? Ah, vous me rassurez 🙂 Parce que je vais vous parlez de la suite directe des aventures précédentes, à nouveau publiées par Urban Comics, pour mon plus grand bonheur. Et vous savez quoi ? Ce fut encore une fois un régal !

Et quand je dis suite directe, je ne mens absolument pas. Suite à la terrible attaque de Silence, au retour de Powers et la prise d'otage ou même la Justice League a du intervenir, Neo-Gotham doit affronter un afflux massif de Jokerz, ces pseudos-gangsters dont la principale caractéristique est de faire de l'ancienne némésis  de Batman un gourou de secte. Si une dizaine de temps en temps n'est pas un problème majeur pour Terry de temps à autre, le poids du nombre finit par représenter une menace difficile à ignorer.

Côté vie privée, nous avions laissé Terry dans le tome précédent faire face à sa rupture avec Dana, sa petite amie depuis le premier épisode de la série animée, alors qu'elle venait dans le même court laps de temps de révéler que son grand frère fut aussi un Jokerz. Si l'on oublie pas non plus que, jusqu'ici, le jeune homme reste persuadé que des Jokerz ont assassiné son père (dans le premier épisode là aussi), vous comprendrez que cette arrivée massive de clowns ne va pas être du goût du nouveau Batman.

L'arc 10 000 clowns, bien que long, regorge de rebondissements et de moments de bravoure. Adam Beechen, déjà en poste sur le tome précédent, démontre toute sa maîtrise de l'univers Beyond en plaçant chaque scène clé au moment le plus approprié. Certaines ont d'ailleurs encore plus d'impact que d'autres, comme la présentation du Vigilant ou l'altercation entre Bruce Wayne et le chef des Jokerz. Et il en profite d'ailleurs pour distiller de nombreux indices ou éléments pour connaître la suite ou nourrir l'univers pour les prochains artistes à écrire dessus.

Côté caractérisation, ce tome offre de très bonnes évolutions à certains personnages principaux ou secondaires. Dana a malgré elle un rôle central et s'écarte assez facilement du rôle de faire-valoir amoureux et demoiselle juste en détresse (même si, de fait, elle le reste encore un peu). C'est évidemment le duo Terry-Bruce qui évolue le plus, que ce soit dans cet arc ou le suivant. Il serait difficile de continuer plus longtemps sur l'intrigue de 10 000 clowns sans trop en dévoiler, mais sachez que le chef des Jokerz présente une variation du célèbre Bat-Vilain des plus intéressantes.

2015-10-13 20.01.32

Passé les trois quart du tome, le nouvel arc Undercloud propose de s'intéresser plus avant à Max, la meilleure amie experte en informatique de Terry. Légèrement en retrait dans le tome précédent, elle se voit presque effacée de l'arc 10 000 clowns pour les besoins de celui-ci. Moins intense et plus cartoon que le précédent, Undercloud voit le retour d'un célèbre groupe de personnages du DC Univers, dans une forme au départ très étonnante.

Si l'antagoniste de 10 000 clowns était efficace et crédible dans sa caractérisation et ses ambitions, celui d'Undercloud est décevant pour ne pas dire cliché en diable. L'intérêt majeur au final de ces quelques chapitres réside dans la nouvelle dynamique proposée par Bruce à Terry, qui modifie considérablement l'approche autour du retraité milliardaire et ex-justicier de la nuit.

Enfin, le dernier numéro de ce volumineux tome est consacrée au passage de flambeau entre le commissaire Gordon (Barbara, pour rappel) et une nouvelle Batgirl, anonyme, inédite et sortie de nulle part dans le paysage de la série Batman Beyond. L'histoire reste sympathique mais, distillée dans le reste du tome à la manière de certains autres éléments, elle aurait moins paru artificielle.

Norm Breyfogle signe la presque totalité des dessins des chapitres de ce volume, exceptions donc du chapitre 14, centré sur Dana et épilogue de 10 000 Clowns, de quelques chapitres d'Undercloud et du chapitre Batgirl Beyond. Dynamiques, détaillées mais sans superflu, ses planches et la vie qu'il donne aux décors et aux personnages font pour beaucoup dans l'efficacité de ce tome 2. Annie Wu sur Batgirl Beyond doit plus sa particularité aux couleurs qu'à son trait, plutôt classique.

Batman Beyond Tome 2 - 10 000 Clowns

Urban Comics • Par Adam Beechen, Scott Peterson & Norm Breyfogle, Peter Nguyen, Adam Archer, Annie Wu • 28,00€
Le mode de diffusion aidant, la narration de ce deuxième tome de Batman Beyond gagne un rythme nouveau pour une œuvre du genre. Sans grande fausse note dans les dessins, l'histoire est prenante, efficace et innovante sur certains aspects. Je conseille la lecture plutôt aux fans de l'univers Beyond ou à ceux qui ont apprécié le premier tome. Sachant que, à ma grande joie, un troisième et dernier tome est attendu 🙂