The Mighty Blog

Batman Tome 3 - Le Deuil de la Famille

Urban Comics continue de publier les albums regroupant les épisodes de la série Batman de Scott Snyder et Greg Capullo. Le long arc dans lequel Batman combattait les Hiboux est terminé mais ce n'est pas pour autant que le Chevalier Noir a du temps pour se reposer ; le Joker est de retour avec un tout nouveau style et il a une information qu'il aimerait partager avec le monde entier.

Le Joker a disparu depuis un an sans laisser de trace. Mais lorsqu'il réapparaît, il ne fait pas les choses à moitié puisqu'il attaque le commissariat du GCPD. C'est sur cet élan de démesures et de promesses que commence ce 3ème arc de Batman version New 52. Et puis, le soufflé n'est pas monté qu'il retombe déjà...

En fait, si Snyder s'amuse à monter son histoire et à laisser des fausses pistes, on se rend vite compte que cela ne tient pas debout. Peut-être à cause de la surenchère d'artifices qu'emploie le scénariste pour créer le doute chez Batman et surtout chez le lecteur. Mais autant Batman tombe dans le piège, autant le lecteur n'y croit pas voire n'y adhère pas. Et, lorsque la révélation finale tombe, il se dit vraiment qu'il a été pris pour un imbécile.

Lorsqu'on connaît la fin, on se dit quand même que Snyder a un tantinet travaillé son récit pour rendre crédible son histoire mais la fin ressemble plus à un deus ex-machina facile qu'à un plan hautement élaboré. Et c'est d'autant plus dommage qu'il y a de réelles bonnes idées.

Ce qui est encore plus dommage c'est que son histoire n'a aucun impact sur la suite des événements. La faute à Snyder qui en terminant son histoire ne la fait pas perdurer. Mais aussi, la faute à l'éditorial de DC Comics qui n'a pas su coordonner Batman avec Batman,Inc. Même Forever Evil gâche les conséquences de l'arc. En gros, peut-être que "Le Deuil de la Famille" est arrivé trop tôt et après les conséquences de Batman, Inc. (et de Forever Evil ?) il y aurait eu plus de sens et d'impact.

La version album de l'arc a un mérite : l'intrigue est assez dense pour donner envie de lire l'histoire jusqu'au bout. Lorsque j'avais lu la première fois, dans sa version hebdomadaire, j'avais ce temps à la réflexion qui n'était pas forcément bon surtout que les cliffhangers ne prenaient pas. Tout spécialement ceux des deux derniers épisodes. Mais en le lisant d'un seul bloc, on a un peu l'impression d'avoir à faire à un twist avant une coupure pub dans un épisode des Experts.

En revanche, graphiquement c'est irréprochable. Greg Capullo s'amuse vraiment : entre le look du Joker, l'aspect de Gotham City, les scènes d'action et le lieu où se déroule la dernière partie de arc, on en prend plein les yeux. Maintenant, en VO et dans la revue Batman Saga, Jonathan Glapion est remplacé par Danny Miki. On voit qu'il y avait une bonne alchimie entre l'encreur et le dessinateur. Quelque chose de moins fin, plus brut et qui ne me déplaît pas. Miki fait du très bon travail aussi, c'est une approche différente.

L'aventure est entrecoupée d'interludes co-écrits par James Tinyon IV et dessinés par Jock. Bien entendu, graphiquement c'est magnifique aussi par contre, ça n'a guère d'intérêt.

Vu qu'on a jamais parlé sur The Mighty Blog d'albums Urban Comics avant, je fais un a parte pour dire que leurs albums sont de très bonne qualité : hardcover avec un revêtement agréable au touché, reliure solide et le papier de qualité avec une bonne épaisseur. Par contre, l'impression dessus aurait tendance à assombrir les couleurs originales... Bien qu'ici ça ne me gêne pas du tout, cela contribue pleinement à l'ambiance de l'histoire.

Batman-tome-3-cvBatman Tome 3

UrbanComics • "Le Deuil de la Famille" par Scott Snyder, Greg Capullo & Jock • 17€50
(Contient les épisodes US Batman (vol. 2) 13-17)

Niveau histoire, "Le Deuil de la Famille" déçoit. Les dialogues sont fantastiques, il y a de très bonnes idées mais le scénario n'est pas à la hauteur des promesses. La faute est à imputer à de fausses pistes mal gérées et un deus ex-machina trop facile. Dommage, Snyder avait construit un bon fondement pour bâtir son histoire. Et puis graphiquement c'est somptueux que ça soit du côté de l'histoire principale que de celle des interludes.