The Mighty Blog

Dead Body Road

Un roadtrip mouvementé et sanglant

Delcourt sort un album one-shot de la série indépendante Dead Body Road. Justin Jordan et Matteo Scalera nous offrent un roadtrip mouvementé, bourré d'action et violent.

Orson Gage est un flic dont la femme a été tuée lors d'un braquage. Il est bien décidé de se venger de tous les responsables de ce crime et de ceux qui voudraient l'en empêcher. Sur sa route, qui le conduit sur ce qui ressemble à une mort inévitable, il rencontre Rachel, une jeune fille qui partage avec lui la même envie de se venger. Et, ça va être sanglant !

dead-body-road-interior-002

Dead Body Road est une mini-série dont les 6 chapitres sont compilés dans cet album. Ainsi, l'histoire de Justin Jordan possède un début et une fin. Ce qui est plutôt bien venu car l'univers mis en place n'a pas pour vocation d'être original. Cette histoire de vigilante est un bon défouloir.

Habituellement, je ne suis pas grand fan des écrits de Jordan, son admiration presque malsaine pour la violence aurait tendance à me mettre mal à l'aise. Mais, ici, il est dans une approche plus classique de la violence, car elle est bien présente, l'histoire en elle-même est axée autour d'elle.

dead-body-road-interior-001

Du coup, ce roadtrip sanglant a plus un aspect à ce que le duo Quentin Tarantino et Roger Avery ont proposé pendant les années 90. Forcément, on pense beaucoup à True Romance à quoi on ajoute des éléments de Death Sentence de James Wan.

Les personnages ne sont pas haut en couleur - d'ailleurs seule Rachel exprime vraiment des sentiments tout au long de l'histoire - mais ils sont charismatiques. Il ne s'agit pas de personnages interchangeables, ils correspondent certes à des stéréotypes mais ils ont un rôle bien précis dans la fable violente de Jordan.

Mais, Dead Body Road est surtout une histoire d'action et, en tant que telle, elle est parfaite. Les situations s'enchaînent sans blabla. Il se passe tout le temps quelque chose et les enchaînements se font sans problème. Les scènes plus posées en deviennent même plus marquantes.

dead-body-road-interior-003

Pour le coup, toutes les louanges vont à Matteo Scalera qui offrent des pages dynamiques de bout en bout. Dead Body Road est même une ode à son travail. Tout fan du dessinateur italien se doit de posséder l'album afin d'admirer ces planches.

Même si son trait est moins travaillé que maintenant - la mini-série a été dessinée peu de temps avant le début de Black Science - et qu'il met en scène un univers plus classique, il reste que l'art séquentiel est exemplaire. Jordan lui réserve des courses-poursuites en voitures ou en motos et Scalera assure le show. Il y a même un épisode quasiment composé uniquement de doubles pages avec une action non-stop nous offrant des pages sur lesquelles on aime se perdre afin d'admirer les détails.

dead-body-road-couvDead Body Road

Delcourt • Par Justin Jordan & Matteo Scalera • 15€95
Dead Body Road est avant tout une œuvre graphique. Les fans de Scalera apprécieront grandement son travail sur ces 6 épisodes bourrés d'action et de courses-poursuites. L'histoire, quant à elle, est volontairement basique mais très solide procurant le plaisir nécessaire.