The Mighty Blog

Divinity Tome 1

Devenir un Dieu, ça vous tente ?

Durant la Guerre Froide, l'URSS a envoyé trois cosmonautes dans l'espace, pour explorer les limites de l'univers. Là-bas, ils ont trouvé quelque chose, qui fera de l'un d'entre eux un Dieu... Matt Kindt et Trevor Hairsine nous racontent la sublime histoire de Divinity chez Valiant Comics, et Bliss Comics nous publie une perle !

Pour mon premier contact avec l'univers Valiant depuis bien longtemps, je me suis laissé tenter par Divinity. Déjà, la couverture magnifique m'y a poussé, et ensuite, c'est un récit qui ne demande aucune connaissance de cet univers. Oui, on va voir une équipe de héros bien connus de l'éditeur, mais elle n'est vraiment pas au centre de l'intrigue, et je ne me suis jamais senti perdu. Et c'est une vraie prouesse, tant l'histoire est belle, mais surtout complexe.

L'URSS a donc envoyé une équipe de trois cosmonautes aux confins de l'univers en secret, espérant ainsi gagner la course à l'espace avec une avance gigantesque. Ils ont entre autre pris un de leurs meilleurs agents, ancien orphelin recueilli par la patrie, qui va être changé au cours de son voyage. Alors que le sort des deux autres aventuriers sera réservé au second tome de la série, celui de notre personnage va être drastique: investi de pouvoirs divins, il va retourner sur Terre pour tenter de rattraper une partie de sa vie.

Tout au long des quatre numéros, on multiplie les flashbacks, les allers-retours temporels, les monologues et les narrateurs, et il faut bien admettre que la narration est exemplaire. L'histoire n'est pas très complexe mais Matt Kindt la rend alambiquée, et si elle a dû être difficile à suivre en VO, là en un volume, on la dévore. Les mystères se dévoilent au fur et à mesure, on découvre un personnage fascinant, à mi-chemin entre le dieu et l'homme complètement perdu, et c'est finalement une histoire très humaine. Le personnage n'est pas aussi hermétique que ce à quoi on pouvait s'attendre, et l'ensemble est émouvant au possible.

Parce que finalement, Divinity est l'histoire d'un homme plus qu'autre chose, qui est tiraillé entre deux mondes. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier volume, c'est qu'il est bien trop court. Kindt a une excellente idée, en fait quelque chose de tout aussi bon, mais quatre numéros de plus n'auraient pas été de trop. Il crée un personnage fascinant mais ne va peut-être pas au bout des choses, ne le confronte qu'à un seul gros problème, et j'aurais voulu en voir plus. Mais sans prendre en compte l'excellente suite qui arrive bientôt en VF, on a là une excellente histoire, qui réfléchit sur la condition d'homme, et s'éloigne beaucoup des comics super-héroïques.

On a confié à Trevor Hairsine une histoire un peu folle, faite de pouvoirs divins et de voyages dans le temps, et il se l'approprie parfaitement. Je découvre cet artiste qui fait des pages sublimes, avec un gros boulot sur les compositions, et j'ai beaucoup aimé. La mise en scène est incroyable, les pages sont poétiques et le style est très mélancolique, et c'est vraiment réussi. Bliss Comics a gardé les bonus des fascicules VO, en mettant les commentaires de l'artiste et un regard sur la création des pages, et c'est une bonne chose. A moins de 14€, il serait bête de passer à côté.

DivinityT1Divinity Tome 1

Bliss Comics • Par Matt Kindt & Trevor Hairsine • 13€95
On nous répète sans cesse que l'univers Valiant propose des perles, et Divinity en est une. L'histoire est magnifique, le propos est intelligent et c'est une lecture vraiment spéciale. Vivement la suite, par la même équipe créatrice, parce qu'on adore.