The Mighty Blog

Docteur Strange et Docteur Fatalis : Triomphe et Tourment

Strange et Fatalis s’en vont en Enfer

A l'approche du film sur le Dr Stephen Strange, Panini Comics sort de nombreux albums autour du sorcier suprême, notamment ce chef d'oeuvre écrit par Roger Stern et dessiné par Mike MignolaDocteur Strange et Docteur Fatalis : Triomphe et Tourment.

Sorti aux Etats-Unis en 1989 dans la série anthologique Marvel Graphic Novel #49Docteur Strange et Docteur Fatalis : Triomphe et Tourment est sorti au format Top BD chez Semic en 1992 et a fait le bonheur de ceux qui l'ont lu. Déjà parce que le Docteur Strange était un héros plutôt rare dans les publications françaises de l'époque mais aussi parce que l'histoire de Roger Stern est tout simplement excellente.

dr-strange-et-dr-fatalis-interieur-002

Victor Von Fatalis et le Docteur Strange ont croisé par le passé un même homme, Ghengis. Le premier pour exiger d'apprendre les arts occultes auprès de lui, le second pour lui prêter main forte. Mais, Genghis sent la mort approcher. Il décide alors de rassembler les plus grands magiciens de la Terre, qui devront s'affronter pour obtenir le titre de Sorcier Suprême. Strange et Fatalis font partis des appelés. Comme vous le savez, Strange deviendra le Sorcier Suprême mais il devra alors former son successeur. Ilaccompagne Fatalis en Latvérie, où il découvre que le dictateur est aimé par son peuple, qu'il leur apporte tout le bonheur dont ils ont besoin et, surtout, que Victor a une tradition : tous les ans, en été, il affronte les forces de l'Enfer afin de récupérer l'âme de sa mère. C'est ce qui mènera nos deux sorciers affronter Mephisto, leur passé et leur propre pouvoir.

dr-strange-et-dr-fatalis-interieur-001

Afin de construire son histoire, Stern part sur deux postulats concernant Fatalis. Le premier a été établi en 1971 dans Astonishing Tales #4 de Gerry Conway et Gene Colan. Fatalis va désespérément tenter de retrouver sa mère perdue dans les Enfers. L'autre est posé par John Byrne dans son run sur Fantastic Four qui est que Fatalis est un dictateur mais que son peuple est heureux et l'apprécie grandement. Ce sont ces deux postulats sur lesquels repose essentiellement Triomphe et Tourment. D'ailleurs, il s'agit d'une véritable lettre d'amour au personnage de Fatalis qu'écrit Stern. Il montre un personnage froid, calculateur, tricheur (avec ses implants cybernétiques améliorant sa magie) mais surtout, dévasté par la mort de sa mère, et plus complexe que jamais.

Stephen Strange a le rôle du super-héros de l'histoire mais aussi d'observateur. Il va avoir des préjugés sur Fatalis et va finir par le découvrir. J'oserai même dire qu'il va percer l'armure de Fatalis en découvrant sa part d'humanité. Après une telle aventure, il n'est d'ailleurs pas étonnant que Fatalis finisse par faire de Strange son shérif dans son Battleword durant les dernières Guerres Secrètes.

dr-strange-et-dr-fatalis-interieur-003

L'histoire est une fable romanesque qui conserve les codes du super-héroïsme. La descente aux Enfers de nos deux personnages n'est pas qu'un simple affrontement contre des êtres démoniaques. Les personnages y sont mis à nus et il est difficile d'imaginer qu'ils sortent de cette aventure indemnes.

Si l'histoire est passionnante et très solide, la plus grande force reste les dessins de Mike Mignola. Les plus jeunes lecteurs le connaissent certainement pour son travail sur sa création, Hellboy, mais il a travaillé avant chez Marvel Comics et DC Comics. Déjà à l'époque, il avait ce style angulaire et adorait jouer avec l'espace négatif et les ombres. Sur certaines pages, nous retrouvons même les compositions qu'il aime tant utiliser pour ses couvertures. Dans ce comicbook, il est encré par Mark Badger qui - et ce sera le seul point négatif - "désépaissit" le trait singulier rendant les contours moins bruts. Parfois, l'effet est plutôt réussi, souvent sur les architectures ou les éléments de décor qui restent imposants mais ont aussi un aspect vivant, sur les visages parfois, il casse la volonté du dessinateur, les rendant plus "lisibles". Ce n'est finalement qu'un détail puisque cela reste somptueux.

dr-strange-et-dr-fatalis-interieur-004

Somptueux, c'est le terme que nous pourrions utiliser également pour cette réédition de Panini Comics dans un très grand format . Les adaptations des films Star Wars en comics avaient été édités dans ce format de plus de 26cm de haut. Du coup, si comme moi, vous avez le Top Bd (plutôt délabré tellement je l'ai lu), cette édition pourrait très bien trouver une place dans votre bibliothèque de beaux livres.

dr-strange-et-dr-fatalis-couvDocteur Strange et Docteur Fatalis : Triomphe et Tourment

Panini Comics • Par Roger Stern & Mike Mignola • 26€00
Docteur Strange et Docteur Fatalis : Triomphe et Tourment est une oeuvre passionnante et, surtout, une lettre d'amour à Fatalis. Si vous ne deviez ne prendre qu'un seul des albums qui sort chez Panini pour la sortie du film, c'est bien celui-là, car Strange a aussi sa part belle dans l'histoire et vous verrez qu'il ne démérite pas l’appellation de Sorcier Suprême.