The Mighty Blog

Generation Gone

Refuse. Dream. Rise.

Voilà maintenant quelques années qu'Aleš Kot a commencé sa carrière outre-atlantique et le France va enfin avoir l'opportunité de découvrir un des ses récits. C'est Hi Comics qui s'y colle et ils ont choisi Generation Gone, récit SF dans l'air du temps et parfaitement illustré par André Lima Araújo.

Baldwin, Nick et Elena sont trois hackers, talentueux, dont le but est de voler de l'argent à une grosse banque américaine. Pour y arriver, ils s’entraînent chaque jour, notamment en s'attaquant à des administrations des États-Unis. Malheureusement, même en étant très précautionneux, ils sont loin de passer inaperçus... Car en parallèle Ales Kot nous raconte l'histoire de M. Akio, un scientifique talentueux travaillant pour le département de la défense et qui semble être le seul à les avoir interceptés. Akio est un personnage intrigant, très vite dépeint comme quelqu'un d'utopique, très fortement intéressé par le transhumanisme. Et la rencontre - virtuelle - entre les 2 camps va être déterminante.

Si vous ne connaissez pas Kot, Generation Gone est un bon moyen de découvrir l'auteur. S'il politise souvent ses œuvres, celle-ci l'est un peu moins, même si les 3 hackers sont assez radicaux. Ici, c'est l'action qui prime, avec un récit qui va à 100 à l'heure après un gros chapitre d'introduction. Le propos est assez simple et montre surtout un sentiment de révolte parmi la jeunesse américaine. Les héros sont motivés par des idées communes, même si la racine de leur rébellion n'est pas la même. Kot arrive à donner de l'épaisseur à tous ses personnages, malgré le rythme soutenu.

Si Generation Gone est un récit plein de dynamisme, c'est aussi grâce à l'apport de André Lima Araújo. Le dessinateur portugais livre un travail magnifique, avec un dessin vivant et réaliste. Tellement réaliste que les scènes de combats sont parfois très violentes, explicites. Mais le dessin est complètement en rapport avec le propos et livre un récit qui va droit au but. C'est Chris O'Halloran qui s'occupe des couleurs, et le coloriste accompagne parfaitement Araújo. Il livre un bon travail en général et se démarque sur certaines scènes - je pense notamment au séisme ou à la manifestation, qui prennent une dimension particulière grâce à O'Halloran.

Concernant l'édition française, les équipes d'Hi Comics semblent avoir fait du bon boulot. Ils ont respecté le travail de Tom Muller, qui est clairement l'un des meilleurs designers dans l'industrie du comic book, et ils ont gardé une des spécificités de la série ; les pages de couvertures. En effet, celles-ci contiennent généralement des dialogues et forment les premières pages de chaque chapitre. Il était donc important de garder cette configuration.

Generation Gone

HI Comics • Scénario : Aleš Kot - Dessins : André Lima Araújo - Couleurs : Chris O'Halloran • 17€90

Generation Gone est un très bon récit, rythmé et bourré de bonnes idées. Les personnages sont attachants et le propos d’Ales Kot est juste. Graphiquement, c’est très réussi grâce à André Lima Araújo, qui livre un travail consistant et dynamique. C’est la première incursion de ce genre de récit en France, alors faites-lui honneur !