The Mighty Blog

Hoplitéa Tome 1

Hoplitéa est une super-héroïne créée par Laurent Arthaud et Patrice Martinez. Elle vit dans le monde étendu de Comixheroes, des super-héros français et européens. Ce premier album, financé par une campagne KissKissBankBank et publié par Northstar Comics, nous permet de découvrir tout ce beau monde.

Je vais paraphraser Xavier Fournier, rédacteur en chef de Comic Box, qui signe la préface du livre mais ne vous fiez pas à la couverture et encore moins à la colorisation amateur des premières pages. Ce qui compte est en effet, l'intérieur et comment Arthaud et Martinez construisent leur héroïne mais aussi l'univers qui gravite autour.

Hoplitéa n'est pas un ersatz de Wonder Woman, elle a sa manière de bouger, son caractère et, surtout, elle a une famille pour qui elle a tout sacrifié. Ainsi, elle vit heureuse avec son mari et sa fille tout en combattant le soir avec la Justice Force, un groupe de super-héros d'Europolis. Mais son passé d'immortelle remonte à la surface et pourrait tout dévaster ce que la Lionne de Sparte a construit durant des années.

Les auteurs ne prennent pas les chemins les plus faciles. Non seulement ils introduisent Hoplitéa au lecteur, ils font de même pour de nombreux autres super-héros. Pourtant, le lecteur ne s'y perd pas. En effet, Arthaud et Martinez ne font pas comme Rob Liefeld à l'époque de Youngblood à entasser les super-héros et à en introduire régulièrement de nouveaux. Chaque personnage a sa personnalité plus ou moins travaillé, son pouvoir et, surtout, son utilité. En plus, passé le jeu de reconnaître quelle est leur version des Avengers et celle de la Justice League, nous y découvrons des héros aux noms réfléchis et documentés pour, qu'au final, nous arrivons à nous attacher à certains d'entre eux et à vouloir en découvrir d'autres dans d'autres contextes. Surtout que les auteurs font bien ressentir que cela n'est qu'une partie d'un plus vaste monde alors, forcément, les différentes histoires possibles sont multiples.

Mais, cela n'est qu'un bonus. Hoplitéa n'oublie pas de raconter une histoire dont l'intensité monte crescendo. Le troisième épisode est certainement l'apothéose de l'ensemble avec une tension palpable et une héroïne perdue mais prête à tout. Bref, malgré la jeunesse du début - avec la scène au restaurant un peu poussive, cela devient excellent. Le rythme de lecture s'accélère naturellement afin de savoir ce qui se passe en suite et nous promet de bonnes choses pour la suite.

L'album est en effet composé que des quatre premiers chapitres de la série. Le cinquième épisode est un flashback nous dévoilant les origines d'Hoplitéa dans une toute autre ambiance, plus posée mais nous plongeant dans les racines mythologiques de l'héroïne.

Graphiquement, comme je le disais, les couleurs de Martinez ne sont pas excellentes. Elles font très amateurs. Mais, au fil des épisodes, elles s'améliorent. Sur les pages finales, il y a des recherches graphiques des personnages, et je trouve que les applats sont plus jolis. En tout cas, sur le dernier épisode, colorisé par Eric Van Elslande, le travail de colorisation est mieux réussi. Les dessins eux sont plutôt réussis s'inspirant autant de comics traditionnels à la Paul Ryan que du dessin-animé Ulysse 31, c'est très propre. Le découpage est rudement efficace et certaines scènes sont magnifiques comme l'arrivée de Hoplitéa sur le dos de Griff (son chat qui se transforme en griffon) à Neo-Olympus.

L'album est au format Trade Paperback avec une softcover cartonnée. La reliure est plus bonne et, du coup, c'est plutôt agréable à lire. Le papier en revanche est un peu trop fin, cela arrive de voir le verso en lisant le recto. C'est un peu dommage mais cela ne gâche en rien le plaisir de lecture. Il y a quelques bonus, des recherches graphiques et du fanart, mais aussi une petite note de Laurent Arthaud à chaque fin d'épisode expliquant leur volonté de base ou le retour du public face au chapitre passé. En revanche, j'avoue avoir été déçu de ne pas découvrir en fin d'épisode des fiches personnage comme sur un Official Handbook of the Marvel Universe poussant le délire des auteurs jusqu'au bout. Ce n'est pas grave mais j'aurais bien aimé découvrir le background de certains d'entre eux.

L'album est disponible uniquement en vente par correspondance à cette adresse.

Hoplitea-Tome-1-couvHoplitéa Tome 1

Northstar Comics • Par Laurent Arthaud & Patrice Martinez• 15€00
Bien que l'ensemble n'est pas aussi bien rodé comme les grosses productions du genre, Hoplitéa est plein d'amour. Mais je ne vous conseillerais pas la lecture si la lecture de cet album ne s'avérait pas passionnante. La recette fonctionne très bien, elle laisse un goût en bouche qui nous force à en réclamer encore plus.