The Mighty Blog

Killing Joke

Urban Comics nous fait le plaisir de publier Batman : The Killing Joke d'Alan Moore et Brian Bolland en français. Il s'agit d'une oeuvre incontournable pour tout fan de Batman... et pour les autres aussi.

L'histoire est relativement simple : le Joker s'est évadé de l'asile d'Arkham et il a un plan machiavélique en tête. Mais avec ce simple postulat, Alan Moore nous offre une histoire profonde mettant à nu la relation Batman/Joker.

Il s'agit là de la première histoire de Batman que j'ai lu en comics. À l’époque, j'attendais  avec impatience de voir le film fraîchement sorti au cinéma. Et je me rappelle de l'effroi que j'ai ressenti. Tout ça à cause du Joker qui est montré comme un vrai fou. Historiquement, c'est ici que le Joker que l'on connait maintenant est né. Alan Moore y dépeint un fou avec des idées et un agissement de fou. Mais surtout, il lie à jamais Batman et le Joker... Ainsi que la Bat-Family.

Au final, ce qui est fou c'est d'avoir autant - voire plus - de plaisir à lire cette série 25 ans plus tard et de ne pas s'en lasser. J'ai dû lire cette histoire une bonne vingtaine de fois et pourtant cela marche toujours. Je ne viendrais pas plus en détails ici* sur ces raisons mais sachez qu'au moins une seconde lecture est nécessaire pour comprendre/apercevoir certaines choses. Même si le pitch est sommaire, Alan Moore décortique la folie du Joker jusqu'au point de faire douter le lecteur sur ce qu'il a lu. Pour ne pas en dire trop, c'est une histoire dont la construction est plus élaborée qu'elle n'y parait. Mais tout cela est le "second effet Kiss Cool" et, sans s'attarder sur ces points, l'histoire est prenante, surprenante et surtout marquante.

Brian Bolland nous offre un travail irréprochable : entre son découpage millimétré, les détails dans les décors, les expressions des personnages et la folie ambiante du titre. Lorsque le Joker se retourne pour la première fois, vous verrez alors tout le talent du dessinateur.

Le seul (petit) reproche que je pourrais faire c'est l'édition d'Urban Comics. Elle a la qualité que l'on connait niveau papier et couverture, ainsi que le contenu supplémentaire issu de la version Deluxe américaine ce qui est un bon complément. Mais, dites-moi pourquoi cette couverture ?! La couverture originale est une partie intégrante de la narration (il s'agit même d'un moment clef de l'histoire). C'est vraiment dommage. Pour ceux qui ne la connaissent pas, je vous rassure, elle est à l'intérieur de l'édition.

* Un article est prévu à cet effet, le but de la chronique n'est pas de spoiler l'histoire.

killing-jokeKilling Joke

UrbanComics • Par Alan Moore & Brian Bolland • 13€00
(Contient le one-shot Batman: The Killing Joke)

Killing Joke est culte et son statut est grandement mérité, il s'agit d'une histoire intelligente et mature dans laquelle Alan Moore nous invite à découvrir la folie. Tout fan de Batman, de comics et de bandes-dessinées doit l'avoir dans leur bibliothèque. Magistral !