The Mighty Blog

Moon Knight Tome 1

La dernière série Moon Knight arrive en France chez Panini Comics. A la fois fou et ambitieux, ce nouveau départ est concocté par un trio de génie : Jeff Lemire, Greg Smallwood et Jordie Bellaire !

La tête enflée de vaporeux souvenirs, un homme hurle d’angoisse au milieu de la nuit. Deux employés, Billy et Bobby, font irruption et avertissent le nommé “Spector” de son comportement susceptible de réveiller les autres patients. Ce dernier semble désorienté et réclame de l’aide. Bobby n’hésite pas à lui fournir le “coup de main” demandé en amochant sa face puis en lui servant un relaxant traitement aux électrochocs... Le lendemain matin, entouré de malades mentaux aux regards insipides, l’homme voit clair quant à l’endroit où il est enfermé : un asile psychiatrique. Les yeux aux beurre noire et la main cramponnée à sa côte douloureuse, celui-ci s’approche de la télévision de la salle de repos. Moon Knight fait alors la une des journaux pour avoir neutralisé une menace dans la ville d’Hell’s Kitchen. Problème, Spector se proclame comme étant le Chevalier de la Lune ! Est-ce que sa folie lui joue des tours ou essaie-t-on d’embrouiller notre héros en lui faisant perdre pied ?

Après l’excellent dépoussiérage de Warren Ellis, la reprise remarquée de Brian Wood et la passage un peu en deçà de Cullen Bunn, c’est au tour de Jeff Lemire de secouer l’esprit de notre personnage troublé préféré. Moon Knight est-il, depuis le départ, une pure fiction imaginée par le patient Marc Spector ? C’est la direction audacieuse prise par Lemire qui réserve une aventure vraiment excitante.

La grande force du récit est de faire douter le lecteur sur ce qu'il voit, avec un auteur brisant la vérité au sein d'une narration maîtrisée. Deux calques s’entremêlent : une vision ordinaire montrant un environnement psychiatrique et une vision très étrange au goût de mythologie égyptienne. La vérité se cache-t-elle dans l'un des calques ? Est-elle morcelée dans les deux ? Est-elle autre part ? Il faudra être patient avant d'avoir la réponse mais cette déstabilisation volontaire est vachement passionnante à suivre, et contient son lot de rebondissements qui ne laissent pas indifférent.

Pour participer à l'animation de son récit, Lemire dépeint des personnages très intéressants orbitant autour de l'instable Marc Spector. Khonsu est très présent et se montre comme la voix sacrée guidant ce dernier vers la vérité et la libération. Son interaction avec Spector est intéressante à suivre, et apporte toujours plus d'épaisseur à leur lien étroit. La docteure Emmet, le duo détonnant Billy et Bobby ou bien le compagnon Crawley font également la richesse du récit et interviennent dans des moments assez marquants de la trame.

Côté graphique, la prestation est irréprochable. Monté en puissance depuis sa première participation sur le titre aux côtés de Brian Wood, Greg Smallwood offre un trait beaucoup plus expressif et raffiné. Par ailleurs, celui-ci exprime toujours l'envie de tenter des découpages originaux, ce qui est vraiment appréciable sur un titre comme Moon Knight. Sa patte graphique est un délice et se voit embellie par une colorisation élégante signée Jordie Bellaire, offrant une de ses meilleurs performances à mes yeux.

Moon Knight Tome 1

Panini Comics • Par Jeff Lemire & Greg Smallwood • 14€95
Une direction folle, une histoire ambitieuse, une touche indépendante, une partie graphique éblouissante. Que vous soyez fan du personnage ou non, Moon Knight est une série extrêmement captivante à découvrir sans hésiter.