The Mighty Blog

Paper Girls Tome 1

Tout ce qu'elles voulaient c'était distribuer les journaux !

Urban Comics publie Paper Girls, la nouvelle série de Brian K. Vaughan, le créateur de Saga et de Runaways chez Marvel Comics. Il est accompagné par Cliff Chiang pour nous ramener en 1988 dans une petite bourgade des Etats-Unis où quatre jeunes filles enquêtent sur la disparition de tous les autres habitants de la ville.

Au lendemain d'Halloween, Erin se réveille chez elle. Elle vient de faire un cauchemar étrange où sa sœur est détenue prisonnière du Diable mais, cela ne l'empêche pas de préparer rigoureusement sa tournée de distribution de journaux à travers sa ville d'Ohio. Sur le chemin, elle croise 3 autres livreuses: MacKenzy aux cheveux roses, clopeuse et au caractère bien trempé,  K.J. sérieuse et intelligente et, Tiffany au caractère d'aventurière. Alors qu'elles décident de faire leur tournée respective ensemble, les filles se font voler l'un de leur talkie-walkie. Bien déterminées à le récupérer, elles suivent leurs agresseurs et elle tombe sur une machine étrange qui s'active. Dès lors, les filles semblent seules dans leur ville, des hordes de ptérodactyles survolent le ciel et des personnages étranges s'affrontent.

paper-girls-vol1-review-003

Ce tome recueille les 5 premiers chapitres de la série publiée aux Etats-Unis chez Image Comics. Autant vous dire qu'ils se lisent très vite tellement Vaughan vous happe dans son récit qui devient de plus en plus fou. L'auteur répond à certaines questions mais laisse planer un grand mystère sur la situation. Ainsi, il faudra attendre le prochain tome pour espérer avoir plus d'informations sur les chevaucheurs de ptérodactyles et ce qui arrive à nos héroïnes - car ce sont bien des héroïnes - à la fin de ce premier volume.

Mais, la force de Paper Girls n'est pas tant l'histoire fantastique parce qu'il y a encore trop de mystères pour se faire une idée claire de la situation. Non, sa force réside dans ces quatre adolescentes aux caractères bien marqués. Elles sont sympathiques et foncent vers l'aventure. Elles sont déterminées, surtout lorsqu'il faut s'entre-aider. À leurs côtés, le lecteur va frisonner mais aussi s'émouvoir. Vaughan semble utiliser à sa sauce la recette d'Amblin Entertainment, le studio de production des films des années 80 de Steven Spielberg à qui l'on doit Les Goonies, E.T. ou Retour vers le Futur. Mais plutôt que d'utiliser des garçons un peu nerds, il utilise des filles. Ce n'est pas pour autant que le scénariste destine son livre à un public féminin, au contraire, il le veut destiné à tous, peu importe le sexe.

paper-girls-vol1-review-001

Le fait que l'histoire se déroule dans les années 80 est plutôt bien justifié. Bien évident, il y a la référence à Paperboy, le jeu vidéo d'arcade dans lequel nous incarnions un livreur de journaux, il y a aussi celle au jeu Arkanoid dans une scène complètement hallucinante qui s'étale sur plusieurs pages. Mais, Vaughan dépasse l'hommage, cela lui permet aussi de nous rappeler comment nous pouvions avoir des propos excessifs à l'époque. Mais, sur ce point de vue, le scénariste semble plus vouloir s'amuser que de véhiculer un message qui pourrait alourdir son histoire - déjà bien complexe.

Mais le véritable but du choix de cette époque est de nous offrir des repaires dans son histoire. Dans ce sens, nous retrouvons en fin du premier chapitre de ce volume un objet que nous connaissons bien de nos jours déroutant les jeux filles mais intriguant le lecteur. Cet objet prend encore plus de sens à la dernière page de ce volume qui va vous motiver à acheter la suite.

paper-girls-vol1-review-002

La partie graphique est aussi excellente. Chiang - que vous connaissez certainement pour son travail sur Wonder Woman - a une manière efficace de poser sa mise en page et donner du mouvement à l'action. Il sait mettre en valeur des cases et construire l'univers qui entoure les jeunes filles. Mais, le travail le plus remarquable est celui de Matt Wilson, le coloriste de la série, qui avec ses couleurs arrive à donner du mouvement à l'ensemble. Lorsque les filles découvrent le ciel étoilé, il arrive à retranscrire la sensation d'avoir quelque chose d'unique qui ondule dans le ciel.

CV1FR_CV_PAPERGIRLS_01_FR.pdfPaper Girls Tome 1

Urban Comics • Par Brian K. Vaughan & Cliff Chiang • 10€00
Comme vous avez pu le voir dans nos derniers coups de cœur, nous sommes trois de l'équipe à avoir lu Paper Girls et à avoir adoré la série. Cette série d'aventure se caractérise autant par l'étrangeté de la situation que par ses quatre héroïnes. Avec ce prix de lancement, il serait vraiment bête de passer à côté. Par contre, vous risquez de devenir accrocs et d'attendre impatiemment le prochain volume.