The Mighty Blog

Paper Girls Tome 2

Bienvenues dans le présent !

Nous l'attendions la suite de Paper Girls chez Urban Comics ! Nous retrouvons ainsi nos livreuses de journaux préférées dans une aventure complètement folle dans notre présent, leur futur, sous la plume de Brian K. Vaughan et les dessins de Cliff Chiang.

Quatre livreuses de journaux, Erin, McKenzie, Tiffany et K.J., vivant dans une petite bourgade des Etats-Unis à la fin des années 80, se sont retrouvées "zappées" par un objet étrange dans un garage. Depuis, tout part en vrille : tous les habitants de la ville ont disparu, des personnages étranges chevauchant des ptérodactyles traînent partout, elles ont rencontré des adolescents venus du futur. Mais, la chose la plus étrange vient de leur arriver : elles ont débarqué en 2016 face à face avec Erin de cette époque et K.J. a disparu. Elles vont alors essayer de partir à la recherche de leur amie en suivant les indices que celle-ci a laissé derrière elle et en utilisant un objet étrange avec une pomme croquée gravée dessus.

Comme le précédent, ce tome recueille 5 épisodes de la série et se lit très vite tellement Vaughan et Chiang arrivent à capter l'attention, à créer du suspens et à donner un rythme sympathique à l'ensemble. Mais ce deuxième volume a la particularité de surprendre assez régulièrement à vous faire décrocher la mâchoire. Oui, l'histoire devient complètement folle avec des tardigradas géants qui se battent en pleine ville, leurs larves qui fouillent les poubelles et, surtout, l'arrivée d'une adolescente qui... bref, lorsque vous la verrez vous direz à haute-voix "mais c'est complètement dingue".

Et malgré toutes ces choses étranges, le lecteur a l'impression de mieux comprendre ce qui se passe. Le mystère est loin d'être résolu mais nous avons quelques réponses et les questions en suspens donnent plutôt envie de connaître la suite des événements. En somme côté histoire, Paper Girls assure toujours autant.

Mais, Paper Girls est aussi l'aventure de 4 filles toujours aussi attachantes. Elles restent fidèles à elles-mêmes. Et nous avons le droit à de belles séquences. Il y a tout d'abord la découverte du futur et de ce qu'est devenu leur ville adorée - et d'autres choses. Ensuite, il y a gros moments chargés en émotions notamment grâce à McKenzie. Ce que j'aime par-dessus tout c'est que Vaughan fait tout ça en toute sobriété. Ces instants sont courts mais directs, et donc intenses. Le scénariste fait mouche à chaque instant.

Enfin, il fait aussi évoluer le groupe. C'est vrai qu'il y a eu des tensions plus de moments sympathiques mais, elles se font confiance - quitte à tourner le dos à d'autres personnes qui leur veulent du bien - et une vraie amitié est en train de se créer sous nos yeux.

Le travail de Cliff Chiang est tout simplement remarquables. Il allie efficacité tout en sachant travailler les moment cruciaux. Les personnages sont expressifs, l'action est claire et les cases sont vivantes. Les couleurs de Matt Wilson sont toutes aussi remarquables. Le dernier épisode mélange trois ambiances lumineuses bien marquées et c'est toujours cohérent.

Paper Girls Tome 2

Urban Comics • Par Brian K. Vaughan & Cliff Chiang • 15€00
Je pourrais faire court en écrivant seulement "136 pages de plaisir" mais cela serait ne pas parler de l'histoire qui prend des proportions dingues, des réponses sont données mais attisent toujours l'intérêt et nos livreuses de journaux sont toujours aussi attachantes... En fait, c'est 136 pages de pur plaisir !

  • Anthony

    Bonjour, j'ai un avis complétement différent sur cette série, que je trouve folle, oui, mais au premier sens du terme, c'est à dire que je ne comprends rien. Je dois sans doute passer à côté de quelques chose, mais je ne vois pas de fil rouge, pas d'intrigue de fond après deux tomes et donc 10 numéros. Encore une fois, surfer sur le retour des 80's en mélangeant ça avec du voyage temporel c'est très alléchant mais décidément je n'accroche pas. Par contre, et là on est d'accord, Cliff Chiang et Matt Wilson sont au top !
    Bien sympa cette petite semaine de review VF au passage.

    • Salut,

      la série est loin finalement de surfer sur les 80's. Cela n'est qu'un détail de l'histoire. Le fil rouge est, je trouve, assez simple à trouver (des filles qui essaient de retourner à leur vie normale après un incident bizarre). Les enjeux sont volontairement pas claires du coup, je peux comprendre que cela déstabilise. Clairement, si tu n'adhère pas à la tournure que prend (rapidement) la série, ça ne doit pas être évident de t'accrocher.

      • Antho

        Oui, effectivement je vois ce que tu veux dire. Mais ce soit disant fil rouge n'est finalement qu'un prétexte pour ne faire pas grand chose derrière je trouve. Et les personnages évoluent sans enjeux. Après ça ne reste que mon ressenti, d'ailleurs ça m'avait fait la même sensation sur Wick Div, que j'ai profondément réprouvé. Mais c'est un autre débat.
        Je préfère largement Saga, on a le début, et on sait où va la série. J'attends de lire We Stand on Guard ou encore Private Eye, pour lire autre chose de scénariste. D'ailleurs, tu conseilles ces deux lectures ?

        • Je te rassure l'histoire est autant nébuleuse pour moi que pour toi 😉

          Vaughan nous conseillons tout ce qu'il fait 😉 Mais We Stand on Guard et Private Eye ont la chance d'être de courtes histoires autosuffisantes. C'est très bon d'ailleurs.

          • Anthony

            J'irai plutôt voir ces deux séries là alors. La multitude de sorties fait que je n'irai pas lire la suite de Paper Girls qui ne m'a donc pas accroché.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs