The Mighty Blog

Princesse Leia

Après la destruction d'Aldeeran dans l'épisode IV de Star Wars, la Princesse Leia a perdu sa famille, son peuple, et sa patrie. Dans une mission en solitaire, elle décide de rassembler ses compatriotes exilés dans la galaxie, pour préserver son héritage...

La destruction d'une planète par l'Etoile Noire était un moment fort dans le premier Star Wars (parce qu'on sait tous qu'il n'y a que trois films, et que la prélogie est une vaste fumisterie), dont les conséquences étaient restées vagues dans les films. On retrouvait Leia dans l'Empire Contre Attaque en leader des rebelles, sans savoir ce qu'elle avait fait entre temps. Mark Waid, Terry et Rachel Dodson explorent ce vide entre les deux films dans une mini-série dédiée à la Princesse...11

Leia va donc décider, contre les ordres des dirigeants de la rébellion, de fuir juste après la cérémonie à la fin de l'épisode IV, pour explorer la galaxie afin de trouver des traces de ses sujets. Accompagnée d'une rebelle qui ne l'aime pas particulièrement, la princesse va explorer des lieux bien connus de cet univers, comme Naboo, et rencontrer d'autres aventuriers.

Sur le papier, le principe est intriguant : Leia n'est pas le personnage le plus développé de tous les films, et lui consacrer une série faite des grands noms du comic pouvait marcher. Dans les faits, ce n'est pas le cas. Je me suis ennuyé durant les cinq numéros de la série, et j'ai carrément fini par soupirer tellement c'était mal fait.22

Les premiers numéros d'introduction sont des plus convenus, et enchaînent les clichés : la jeune princesse qui n'aime pas l'éducation et préfère se battre, l'autorité parentale qui l'empêche de s'épanouir, la pression de la royauté. Vouloir donner un vrai background au personnage est légitime, mais le faire sans jamais dépasser les clichés ne sert pas à grand chose. Mark Waid, qu'on a connu plus inspiré, enchaîne les lieux communs et autres clins d'oeil lourds à la trilogie. Leia qui se dit qu'elle aimerait avoir un frère ou une soeur, le contrebandier qui trahit mais n'est en fait pas si méchant que ça, R2-D2 qui sauve la situation plus souvent que les héroïnes, on a déjà vu ça dans les films, et l'auteur ne décolle pas de sa base.

En plus de ça, la saga a le même schéma sur ses cinq numéros : un piège, tout est perdu, ah non en fait R2-D2/un ami arrive, une bagarre, et on continue notre voyage. C'est dommage parce qu'il y a des choses intéressantes sur certains personnages, notamment pour Evaan, l'acolyte, ou même pour la princesse, qui a des sentiments "normaux". On n'est pas dans le cliché de la femme infaillible, mais on a une vraie battante qui a des sentiments, des doutes, et des motivations légitimes. Le discours qu'elle prononce dans le dernier épisode est joli et fort, par exemple, et donne du charisme à un personnage relativement riche et complexe. Malheureusement, Waid n'arrive jamais à la mettre dans des situations intéressantes, et se contente d'en faire bien souvent une personne qui a réponse à tout et possède une chance ahurissante.

Il y a aussi un gros problème de rythme, vu que sur ses cinq numéros, la série ne décolle presque jamais. Il y a encore et toujours ce même schéma sur les numéros, sans grand lien entre eux. Ca ressemble trop à une suite de one-shots plutôt qu'une vraie histoire, on découvre une nouvelle planète à chaque numéro, mais ça ne correspond pas à l'esprit Star Wars que j'aurais aimé trouver. L'univers est à peine survolé, les nouvelles planètes n'ont aucune identité, et hormis un détour sympathique par Naboo, les lieux sont complètement vides, interchangeables, et finalement fades. On ne s'attache à rien ni personne, hormis quelque peu Leia et Evaan, et c'est bien dommage au vu du potentiel de l'univers.33

Et en plus du manque d'inspiration de Mark Waid, Terry et Rachel Dodson sont en très petite forme, et c'est peu dire. La prestation de Terry sur quelques numéros d'Axis de Remender était très décevante, et même en ayant eu une pause entre les deux séries, il ne retrouve jamais son niveau d'une époque bien lointaine. L'impression que j'ai eu en lisant ces numéros et que c'était "flou": l'encrage est brouillon et irrégulier, et gâche les bonnes idées de découpage. Si les personnages ou les détails ne sont pas au premier plan, ils ne bénéficieront de quasiment aucun détail, ou seront carrément bâclés. Les visages sont parfois réussis, avec le style cartoon reconnaissable de l'auteur, mais souvent complètement ratés quand ils sont à l'arrière plan. Les Dodson ont rendus des numéros beaucoup plus jolis à une époque, et il est temps pour eux de se reprendre.

princesse-leia-couvPrincesse Leia

Panini Comics • Par Mark Waid & Terry Dodson • 13€00
Bilan très décevant pour cette série, qui aurait dû être "plus". Plus intéressante, plus ambitieuse, plus jolie, plus travaillée. C'est très loin de ce dont les Dodson et Waid sont capables, et à des années lumières de ce que devrait être l'univers Star Wars.