The Mighty Blog

Rick and Morty Tome 1

Pour son lancement, Hi Comics, le nouveau label "comics" de Bragelonne, a opté - entre autres - pour amener l'adaptation en bande dessinée d'une licence assez connue, celle de Rick and Morty le dessin animé déjanté de Dan Harmon et Justin Roiland. Mais est-ce que le comicbook de Zac Gorman et CJ Cannon est au niveau du show ?

Rick est un scientifique, peut-être le plus grand génie que le multivers ait connu. Sauf qu'il est alcoolique et qu'il n'a absolument aucune morale. Sa fille Beth s'est mariée avec Jerry, un américain moyen un peu bête, et ont eu ensemble deux enfants : la fille aînée Summer et le cadet Morty qui essaie de vivre son adolescence comme n'importe quel garçon de son âge. Sauf que Rick a décidé d'embarquer ce dernier dans ses aventures à travers l'univers, les dimensions et le temps. Depuis, les deux vivent une relation de je t'aime moi non plus...

Adapter un dessin animé comme Rick and Morty en comic book n'est pas une chose évidente parce que le show se suffit à lui-même proposant une continuité qui lui est propre et dans laquelle il est difficile de venir insérer telle ou telle histoire. Mais sa force réside également à comment cette série TV joue avec le média, avec du son, de la musique, du vignettage... Et cela est difficilement transposable tel quel sur papier.

Justement, sur les premières pages, j'ai trouvé que la BD n'arrivait pas à trouver sa voix et ne faisait que transposer bêtement les blagues récurrentes et les gimmicks du dessin animé. Quelque part, c'est un passage obligé non pas pour satisfaire le fan mais pour amorcer le ton du titre et, avec du recul, c'est plutôt malin puisque très vite le lecteur s'en imprégne et est prêt à l'aventure qui suit.

Mais plus l'aventure continue plus elle trouve sa voie - tout en gardant la voix du dessin animé. Et c'est là que le scénariste Zac Gorman a aussi la bonne idée de ne pas intercaler les histoires au milieu de celles de la série animée ; il semblerait ainsi que le comicbook est une continuité à part. En tout cas, les cinq histoires de ce premier tome forment un ensemble cohérent et qui ne passe pas son temps à référencer l'œuvre originale.

Plus concrètement, dans ce premier tome, Rick et Morty sont condamnés à une peine qui servira de pivot aux autres histoires. Le délit sert alors d'introduction et la manière dont ils s'échappent de leur peine sera évoquée plus d'une fois dans les épisodes d'après.

Du coup, l'histoire prend un peu de temps à se mettre en place mais parce qu'il y a une construction assez réussie et qui rend la lecture de plus en plus agréable, à tel point que lorsqu'on arrive à la fin du tome sans plus s'en rendre compte.

Chaque numéro est ponctué d'un backup story complètement loufoque, à l'image des scènes post-génériques de l'animé. Là encore, il s'agit d'une rudement bonne idée d'autant plus que cela peut permettre à celles et ceux qui découvrent Rick and Morty via la BD de se familiariser avec les personnages.

Vu qu'il s'agit de notre première critique d'une publication de Hi Comics je vais m'attarder un peu sur la qualité du livre. Autant dire qu'elle est très agréable avec une reliure solide et des pages agréables à toucher et sans reflet, l'éditeur a vraiment mis les formes tout en gardant un format relativement proche de celui des comics. J'ai regardé ses autres publications (The Few ou Invincible Republic) et nous retrouvons cette même qualité sur celles-ci tout ceci pour un prix raisonnable vis à vis de la concurrence.

Rick and Morty Tome 1

Hi Comics • Scénario : Zac Gorman - Dessins : CJ Cannon & Marc Ellerby - Encrage : CJ Cannon & Cat Farris - Couleurs : Ryan Hill - Lettrage : Studios Makma • 14€90

Si l’adaptation en comics de Rick and Morty manque un peu de folie par rapport à la série animée, elle ne reste pas moins plaisante à lire. Et puis ce n’est qu’un début qui donne vraiment envie de continuer à suivre le titre. Mon coup de cœur reste les backup stories toute plus excellentes les unes des autres.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs