The Mighty Blog

Sunstone Tome 1

En 2015 je peux le dire, même si l'année n'est pas encore terminée, deux nouvelles m'ont fait bondir au plafond. La première, ma désormais fiancée acceptait ma demande en mariage. La seconde, Panini Comics annonçait l'édition en France du premier tome du chef d'oeuvre érotique de Stjepan Sejic, Sunstone. Évidemment, je vais vous raconter plus de détails sur la seconde, bande de curieux !

Pour la petite histoire, même si l'auteur lui-même la raconte mieux que moi, Sunstone était à la base le nom donné à l'ensemble des dessins que Stjepan Sejic réalisait à la marge, à la recherche d'inspiration, après plusieurs années à travailler sur la série Witchblade. Dessiner était devenu pour lui un automatisme et il lui fallait retrouver l'étincelle créative.

Sejic était déjà connu à l'époque de Witchblade pour la qualité de ses personnages, de leur design et de leur charme certain. C'est notamment son travail conjoint avec Ron Marz sur la série de Top Cow qui lui a redonné certaines lettres de noblesse et un minimum de respectabilité, notamment côté personnages féminins. La sensualité avait beau rester présente, pas l'ombre d'un défi à l'horizon.

Au final, Stjepan Sejic a ouvert un compte DeviantArt sur lequel il a publié de courts strips et dessins pleine page sur une dominatrice brune et ses deux soumises, l'une rousse et l'autre blonde. Sauf qu'à force de planches et de courtes histoires, une plus grande trame et un réel attachement pour les personnages a fini par se créer chez l'artiste croate et chez ses fans. La solution s'impose alors : raconter la romance entre Ally et Lisa.

SunstoneAlly

C'est ce qu'il est le plus important de retenir dans l'expérience Sunstone : c'est une histoire d'amour, avant tout. Une histoire qui passe par différentes étapes, qui connaît son lot de rebondissements, ses hauts et ses bas. Une histoire passionnante, passionnée et passionnelle où deux personnes ayant un but commun finissent par se découvrir l'une l'autre, s'apprécier, s'aimer.

Les héroïnes passent d'ailleurs par un lot très varié d'émotions, de l'excitation d'avant la première rencontre physique (après plusieurs mois de discussions virtuelles et souvent coquines - voir ci-dessus), aux angoisses naturelles de ne pas se sentir à la hauteur voire des passages plus déconcertants et pourtant criants de vérité (l'ignoble envie d'aller aux toilettes avant le passage à l'acte).

Et le sexe dans tout ça ? Il reste très présent dans ce tome introductif (et tendra à s'estomper un peu dans les suivants, mais nous reviendrons probablement dessus), à différents degrés et sous différentes formes. Il y aura les plans frontaux, qui ne dissimulent rien ou presque ; les plans suggestifs, plus érotiques que pornographiques ; les plans descriptifs avec leur dose de hors champ mais, avec le récit de ce qui se passe dans la tête de la narratrice, suffisent amplement à remplir leur office.

Sunstone est un cocktail parfait : une narration efficace, des dessins oscillant entre le très bon et le sublime, un sens aigu du découpage d'une bande dessinée (voir ci-dessus), des personnages caractérisés à l'extrême (y compris chez certains secondaires comme Alan) et une thématique innovante et très bien traitée.

L'édition française proposée par Panini présente une traduction sans fausse note. Mon seul reproche sur ce sujet concerne un emploi encore une fois saugrenu et inapproprié du mot "digital", mais on va encore une fois me traiter de Don Quichote ^^ La couverture cartonnée en fait un très bel objet et je suis ravi d'y retrouver les mêmes bonus en fin de tome que dans l'édition originale. Sa facilité d'accès en boutique est assez surprenante par ailleurs, d'autant plus qu'il n'est pas couvert, filmé ou protégé contre un feuilletage innocent en rayons.

Sunstone Tome 1

Panini Comics • Par Stjepan Sejic • 14€95
Il est évident que Sunstone n'est pas à mettre entre toutes les mains. C'est sulfureux, intense, sexy et qui plus est tourné vers une forme de sexualité qui n'est pas des plus accessibles. Mais il suffit de vraiment s'intéresser aux dialogues, de suivre le fil des pensées et émotions de l'héroïne/conteuse pour adhérer complètement au propos, à l'intrigue et à l'histoire. À mon sens, c'est le seul récit érotique pour adulte valable de ces dernières années. Et probablement le meilleur sur les relations BDSM.