The Mighty Blog

The Shadow Hero

Y’a pas assez d’éditeurs et de sorties comics chaque mois, il faut en plus que les coups de cœur se planquent là on ne penserait jamais à aller les chercher… Aujourd’hui donc, direction Urban China avec The Shadow Hero de Gene Luen Yang et Sonny Liew.

D’habitude, l’éditeur publie des mangas, enfin des Manhuas plutôt (et on admettra que, dans ces conditions, le nom est bien trouvé puisqu’il s’agit de mangas chinois) mais cette fois-ci, il s’agit bien d’un comic. Mais un reprenant un personnage ayant véritablement été publié aux États-Unis dans les années 40. Il s’appelait La Tortue Verte. C’était écrit par Chu Hing. Il n’y a eu que 5 numéros et puis il s’en est allé.

Sauf que le symbole de ce premier super-héros chinois n’a pas été totalement oublié. Deux auteurs asiatiques ont décidé de réinventer La Tortue Verte et d’en faire un personnage moderne, neuf, accessible à n’importe qui mais digne successeur de son modèle. L’un est chinois, Gene Luen Yang, il écrit le scénario et on le retrouve en ce moment sur le titre New Super-Man (qui place l’histoire d’un Superman chinois dans la nouvelle continuité DC Comics), et l’autre malaisien Sonny Liew, et a déjà travaillé pour DC, Marvel et des éditeurs indépendants assez peu connus.

ShadowHeroMoman

Place donc maintenant à Hank, fils d’immigré chinois, destiné à reprendre l’épicerie familiale sans trop faire d’histoires. Mais c’était sans compter sur sa mère, bien décidée à faire de lui un super-héros (pour impressionner ses copines de jeu).

Et sans aucune fausse promesse, la suite va vous étonner.

L’intention est donc bonne et ce qui va sortir de cette collaboration est également très bon.

D’abord l’histoire emprunte un peu aux mythes asiatiques, avec un esprit totem qui confèrera ses super-pouvoirs à notre futur héros. Ensuite Yang utilise beaucoup de clichés sur la communauté chinoise arrivant aux États-Unis. Une population assez auto-centrée, qui ne se mélange pas beaucoup et des histoires de gangs. Sauf qu’il tourne tout en dérision pour en faire presque une BD humoristique !

Mention spéciale pour la maman donc, qui passe à la foi pour une aigrie de premier ordre n’aimant pas du tout son mari et qui va passer un long moment à tenter de donner des super-pouvoirs à son fils comme lorsqu’elle le pousse dans un mutagen vert dans lequel arriveront bientôt certaines tortues…

ShadowHeroSlip

Des séquences vraiment hilarantes et inattendues qui donnent une ambiance légère et font du titre une oeuvre à conseiller aux adolescents. En lisant The Shadow Hero, j’ai eu l’impression de revoir les films Karate Kid de mon enfance. Du fun et de l’action bien mixés et bien fait à partager avec ses parents ou ses potes.

Je ne vous raconte pas ce qui se passe dans la seconde moitié de l’histoire, ce serait gâcher le développement d’un scénario plus complexe qu’il n’en a l’air au premier abord mais sachez que ça avance vite, bien, qu’on continue à rigoler mais que quand Hank met son costume, il ne fait pas les choses à moitié. À part mettre son costume. Parce qu’il se retrouve en slip et cape. Moyen devant les méchants quand même…

Et puis les dessins sont si cools ! Y’a des détails partout, j’adore les expressions des visages. Tous les personnages ont des morphologies bien distinctes. Et la mise en page pioche beaucoup dans le comics mais est aussi assez proche des BDs européennes.

CouventiereThe Shadow Hero

Urban China • Par Gene Luen Yang & Sonny Liew • 15€00
Ce The Shadow Hero était tout ce que je voulais lire cet été. Une histoire pas lourdingue, positive, drôle avec des beaux dessins et des couleurs chaudes. Alors d’accord, c’est un petit format pour une BD, mais un grand format pour un manga et c’est une couverture souple mais ne vous arrêtez pas à ça, c’est un excellent album bien actuel et qui rappelle un certain moment de l’histoire des comics américain.