The Mighty Blog

4001 A.D. #1

L'été arrivant, les éditeurs américains préparent leur grand événement. Cette année chez Valiant Comics, l'événement s'appelle 4001 A.D. et se déroule principalement dans une mini-série en 4 parties écrite par Matt Kindt et dessinée par Clayton Crain.

Qu'on ne se trompe pas, 4001 A.D. est la suite directe de la série Rai. Du coup, si comme moi, vous n'avez jamais lu un épisode de la série de Kindt et Crain, n'ayez crainte. L'épisode s'ouvre sur un résumé textuel illustré par David Mack qui rend tellement belles les pages que vous n'en raterez pas une miette.

En 4001, le Japon est devenu une station orbitale imposante et s'appelle maintenant New Japan. Elle est commandée par une intelligence artificielle que le peuple appelle Father. Elle a un fils, Rai, mais suite à plusieurs circonstances, il s'est rebellé en découvrant la vraie nature de l'IA. Aidé par Lula, une adolescente, Rai combat alors Father. Mais les choses ont évolué. Rai a été banni sur Terre mais Lula a pu injecter un virus mortel dans le système de Father le tuant petit à petit mais avec comme conséquence la destruction de parties de New Japan. Quant à Rai, il prépare son retour sur la station orbitale mais pour cela il a besoin d'aide.

Même en n'étant pas un grand fan de Crain, l'épisode se lit très bien. Le dessinateur a toujours ses défauts avec des pages souvent trop figées mais ses peintures numériques sont de magnifiques illustrations et peuvent être impressionnantes comme le quartier de New Japan qui collapse en début d'épisode. Il n'y a bien que les visages des humains qu'il n'arrive pas à retranscrire. En tout cas, j'ai beaucoup de mal avec eux.

L'histoire de Kindt qui s'attache finalement beaucoup sur l'humain avant de rentrer dans le grand spectacle est passionnant à lire même si, pour le moment, cela manque véritablement d'originalité. En fait, le scénariste fait la même chose que Jeff Lemire sur l'arc The Analog Man dans la série Bloodshot Reborn - lui-même rappelant d'autres histoires connues. Rai trouve donc de l'aide d'un héros bien connu de l'univers Valiant et va "emprunter" une arme que les fans reconnaîtront. Cela avant de faire face à Father qui va utiliser New Japan comme arme en réponse.

Si j'étais Toine, je dirais que l'épisode est vide - après tout il se résume en quelques lignes seulement - mais l'ambiance alpague le lecteur et je ne pense pas que le combat qui se profile en fin d'épisode remplisse les 3 prochains numéros et les nombreux tie-ins - que je suppose guère utiles comme lors de Armor Hunters et de Book of Death. Du coup, nous sommes certainement loin d'être au bout de nos surprises. En tout cas, je l'espère bien parce que cette introduction est prometteuse.

4001AD-001-Cover4001 A.D. #1

Valiant Comics • Par Matt Kindt, David Mack & Clayton Crain • $3.99
Pour le moment 4001 A.D. n'arrive pas au niveau de The Valiant mais ce premier épisode sort du lot comparé aux autres événements de la firme. Il est à la fois accessible et donne envie de lire la suite - voire de découvrir la série Rai.