The Mighty Blog

Action Comics #1000

Action Comics devient officiellement le premier comicbook à atteindre le numéro 1000 que DC Comics a fait coïncider avec l'anniversaire de Superman, le super-héros qui a vu le jour dans le premier épisode de la série débutée en 1938. Pour l'occasion, l'éditeur a convié ses plus grand·e·s auteurs et autrices afin de rendre hommage au patriarche.

Difficile de critiquer une anthologie et d'en tirer les points positifs et ceux négatifs. Il est tout autant difficile de rédiger ces quelques lignes afin de faire une synthèse complète de ce numéro 1000 composé de 80 pages d'histoire. Et, je n'ai pas vraiment de solutions alors que j'entame ma critique. La seule chose qui me parait évident à dire c'est que ce numéro doit figurer dans n'importe quelle collection d'un lecteur de comics parce qu'il est historique.

Forcément, avec ce grand mot, la barre de qualité est placée très haute mais le contenu ne parvient pas à l'atteindre tellement le contenu est variable. Et, cela sera certainement ma plus grosse critique sur l'ensemble : DC a préféré l'anthologie qu'un récit d'envergure revenant à la fois aux fondations du personnage tout en montrant vers quoi le titre ou le personnage pourrait s'orienter dans les années prochaines. Certes le livre fait tout cela mais dans une solution plus simple.

D'un autre côté, vu la pléiade d'auteurs (et trois seules autrices), DC nous gâte. Je vous laisse le constater avec mon impression sur chacune des histoires qui compose le livre.

Illustration de Patrick Gleason - © 2018 DC Comics

La première histoire est signée Dan Jurgens qui offre une histoire très classique et pas forcément inspirée. Il écrit de manière scolaire son histoire pour coller à l'exercice plutôt que de proposer quoique ce soit de vraiment élégant.

A contrario, Peter J. Tomasi et Patrick Gleason réussissent l'hommage sans rester dans les clous. Le scénariste propose un résumé de ce qui fait que Superman est Superman à travers les âges et les époques - sans se soucier de la continuité ce qui est plutôt malin - pendant que le dessinateur adapte son style aux moments choisis. L'exécution est franchement remarquable.

Marv Wolfman reprend une histoire dessinée par Curt Swan... C'est passable et puis l'encrage et les couleurs modernes dénaturent je trouve le dessin.

Paul Levitz et Neal Adams opposent Superman et Lex Luthor... lors d'une partie d'échecs. L'histoire est plutôt sympathique avec une résolution assez bien trouvée même si l'ensemble est somme toute très classique.

Illustration de Clay Mann - © 2018 DC Comics

Deuxième moment magique du livre : Geoff Johns et Richard Donner se retrouvent à écrire une histoire de Superman dessinée par Olivier Coipel. L'histoire est simple, Superman fait face à un homme ordinaire et va lui changer la vie alors que tout le monde pense qu'il est perdu. C'est simple, beau et efficace.

Scott Snyder et Rafael Alburquerque offrent un autre face à face entre Superman et Lex Luthor. C'est beau mais complètement prétentieux pour pas grand chose. Le scénariste fait le beau avec une forme originale qui aurait pu fonctionner mais, le problème est qu'il n'a rien à dire.

Tom King et Clay Mann font tout l'inverse. Dans ce récit simple, ils nous emmènent dans le futur alors que la Terre n'existe plus telle qu'on la connait. Pourtant, Superman revient. C'est beau, c'est touchant. Voici donc le troisième moment magique de ce numéro - qui justifie largement l'achat d'ailleurs.

Louise Simonson et Jerry Ordway s'intéressent aux autres stars de Action Comics : le Daily Planet et son équipe de journalistes qu'on aime tant. La scénariste s'intéresse surtout à la double vie du héros et comment il gère son quotidien aux côtés des gens qu'il aime. J'ai beaucoup aimé le récit et les dessins sont vraiment chouettes.

Illustration de John Cassaday - © 2018 DC Comics

Paul Dini raconte une nouvelle histoire sur Mr. Mxyptlk qui a ouvert un parc d'attraction inspiré de Superman. C'est fun et très bien  dessiné par José Luis García-López. Ce n'est pas l'un des moments magique du numéro mais cette histoire se place dans le haut du panier.

Brad Meltzer et John Cassaday nous montrent simplement Superman sauver une jeune femme d'une prise d'otage. La moralité de cette histoire est que Superman est nourri par celles et ceux qu'il sauve. Encore un beau moment dans ce numéro.

On termine le livre avec la première histoire de Brian Michael Bendis sur Superman. Pour l'occasion, le dessinateur star, Jim Lee, l'accompagne. Il y a pas mal de choses à dire sur ces quelques pages. Je vais commencer par les dessins qui sont bien en-dessous de ce que sais produire le dessinateur (c'est toujours mieux que The Immortal Men mais bon...). Les moments de génie de sa contribution sont des moments imposés par le script qu'il réalise avec brio. Côté histoire, c'est nul. Nous avons un nouvel ennemi qui débarque de nul part, il ressemble à une sorte de Doomsday dégueulasse (Lee n'est vraiment pas doué pour le charadesign) et il est trop fort pour Superman. La révélation finale est digne de Bendis puisque elle propose un moment fort lançant le concept de sa prochaine série. On le sait, cela peut-être du lard comme du cochon. Il y a tout de même deux choses bien : Superman qui se soucie avant tout des habitants de Metropolis plutôt que de combattre bêtement le méchant et Supergirl. Très clairement, ce n'est pas le meilleur de ce que sait faire Bendis et ce n'est pas aussi bon ce que nous avions pu lire jusque-là dans le numéro.

Action Comics #1000

DC Comics • Scénario : Dan Jurgens, Peter J. Tomasi, Marv Wolfman, Paul Levitz, Geoff Johns & Richard Donner, Scott Snyder, Tom King, Louise Simonson, Paul Dini, Brad Meltzer, Brian Michael Bendis - Dessins : Dan Jurgens, Patrick Gleason, Curt Swan, Neal Adams, Olivier Copiel, Rafael Albuquerque, Clay Mann, Jerry Ordway, José Luis García-López, John Cassaday, Jim Lee - Encrage : Norm Rapmund, Patrick Gleason, Jackson Guice, Kurt Schaffenberger, Neal Adams, Olivier Copiel, Rafael Albuquerque, Clay Mann, Jerry Ordway, Kevin Nowlan, John Cassaday, Scott Williams - Couleurs : Hi-Fi Design, Alejandro Sanchez, Dave McCaig, Jordie Bellaire, Carlos M. Mangual, Patricia Mulvihill, Laura Martin, Alex Sinclair - Lettrage : Rob Leigh, Tom Napolitano, Nick J. Napolitano, Dave Sharp, Josh Reed, John Workman, Chris Eliopoulos, Cory Petit • $7.99

Si vous êtes fan de super-héros et de super-héroïnes, acheter cet épisode est inévitable malgré la qualité en dents en scie des histoires qui composent cet anthologie. Il s’agit d’un numéro historique et il serait bête de passer à côté.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs