The Mighty Blog

Action Comics #44 - #45

Retour sur les deux derniers numéros d'Action Comics en date, le 44 et le 45. Greg Pak et Aaron Kuder continuent de nous conter l'histoire de ce Superman sans pouvoir, plus que jamais au service de sa ville, malgré ce que ça lui coûte ...

On l'avait en effet laissé en bien mauvaise posture, à se battre contre les procureurs de Metropolis.

action-comics-44-coverAction Comics #44

DC Comics • Par Greg Pack & Aaron Kuder • $3.99
Suite et fin (provisoire) de l'affrontement entre Superman, Metropolis et l'étrange substance noire qui a pris le contrôle de nombreux habitants, notamment les dirigeants de la ville. La personne derrière cette menace se dévoile, et semble prendre sa puissance de l'énervement de Clark Kent, qui, étonnement, ne semble pas faire d'efforts de ce côté-là ... Traitement un peu particulier de la part de Pak, qui rend définitivement son Superman très humain, en lui enlevant tout le contrôle et le sens tactique qu'il avait, le laissant à l'écoute de ses émotions.
Wrath - c'est son petit nom - ne se prive donc pas de la situation, mais Superman arrive néanmoins à maîtriser la situation, mais à quel prix ?

action-comics-45-coverAction Comics #45

DC Comics • Par Greg Pack, Aaron Kuder & Scott Kolins • $3.99
Numéro de transition ici, avec la participation aux dessins de Scott Kolins. Son trait est un peu moins propre que Kuder, tout comme ses cadrages moins audacieux (mais plus normaux), mais son dessin est agréable.

Superman est retourné se cacher, afin d'adopter la technique de son ennemie et de préparer son plan à l'abri des yeux (croit-il !). Il arrive d'ailleurs à s'approcher du secret derrière tout ça, mais les dernières pages donnent un sentiment de déjà-vu. A voir comment le traitement de l'homme de fer va se faire dans les prochains numéros.

Le soufflé retombe un peu, mais la lecture d'Action Comics reste agréable. Si la caractérisation de Superman peut sembler un peu bizarre, il me semble que Greg Pak fasse l'effort d'adapter la psychologique de Kent à sa condition physique. Les prochains numéros nous diront comment cela évolue, mais la lecture de ce run est toujours sympathique.