The Mighty Blog

Age of Ultron VS Marvel Zombies #4

"Nous sommes dans le Battleworld de Secret Wars. Toutes les Deadlands sont occupées par les zombies et les robots... Toutes ? Non ! Un petit village d'irréductibles héros résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et la vie n'est pas facile... La mort non plus."

On avait pu constater dès le premier épisode que la série Age of Ultron vs Marvel Zombies ne nous donnerait pas ce qu'on voulait voir, à savoir une grosse baston avec des victimes humaines au centre. Si j'ai eu du mal à me faire une raison, la qualité globale des numéros précédents de la série n'a pas aidé, et j'espérais une franche amélioration sur la fin. Peine perdue.

Hank Pym pense donc avoir trouvé un moyen de mettre fin à l'alliance contre-nature des robots et des zombies, alors que ces derniers lancent un dernier assaut contre le bastion humain. Pendant ce temps-là, Janet arrive dans le village...

C'est le dernier numéro de la série, et comme pour nos héros, ça aura été douloureux. Dans l'ensemble, le titre est resté médiocre, voire franchement lourd par moments. Alors que la fin du numéro précédent nous laissait enfin apercevoir de l'action, on en retrouve sur quelques rares pages, avant de sombrer de nouveau dans des histoires des personnages qui ne sont pas intéressantes.

Je peux comprendre le désir de faire un titre "hommage", qui utiliserait toute la famille des androïdes de l'univers Marvel, mais en fait, ça n'intéresse pas. Déjà, le format "série limitée" de Secret Wars fait que les auteurs ont peu de temps pour raconter une histoire, et Steve Robinson s'enlise dans des flashbacks et des relations amoureuses inutiles. Les histoires de ces versions parallèles de nos héros ne sont pas nécessaires ici, ne sont pas intéressantes, et alourdissent le numéro. Sincèrement, on se fiche un peu de découvrir la femme de Toro l'androïde, parce qu'on ne la reverra jamais, et qu'elle n'a aucun background dans ce titre.

En plus de ça, alors que le numéro commençait bien avec enfin un peu d'action, Robinson décide de lancer un flashback sur les origines et les espoirs de la vie de Hank Pym, dont on se fout royalement. Vu que ce sont des personnages qu'on ne reverra probablement jamais, quel est l'intérêt ? C'est mal amené, mal écrit, extrêmement lourd, et ça plombe le peu de bonnes idées du numéro. Le numéro se permet même des retournements de situation un peu absurdes et surtout trop faciles, qui donnent un ton vraiment amateur au titre.

Il ne reste pas grand chose à sauver, hormis quelques pages assez amusantes de zombies qui déboulent et dévorent tout. Ce sont les seuls moments où Steve Pugh arrive à donner un peu d'énergie à son numéro, alors que le reste est statique et ennuyant au possible. Il n'y a aucune inventivité, aucun sens du rythme, et on a du mal à croire ou apprécier cet univers...

Age of Ultron vs. Marvel Zombies 004-000Age of Ultron VS Marvel Zombies #4

Marvel Comics • Par James Robinson & Steve Pugh • $3.99
Toutes les séries Secret Wars ne se valent pas, et celle-ci ne vaut vraiment pas le coup. Lecteurs VF, ou VO, passe ton chemin, tu ne trouveras qu'une histoire longue, sans aucun intérêt, et d'une facilité déconcertante. Aucun intérêt.