The Mighty Blog

All-New X-Men #34

Suite de l'arc qui voit les All-New X-Men propulsés accidentellement dans l'univers Ultimate. Brian Michael Bendis fait ainsi se rencontrer deux factions de mutants qui n'ont pas tant de choses en commun sauf leur rejet de la société.

En soit, il ne se passe pas grand chose dans cet épisode et, surtout, je déteste lorsque Bendis termine ses épisodes comme celui-ci. Cela donne l'impression que l'épisode n'est pas terminé et c'est plus frustrant qu'autre chose.

Mais le fait qu'il ne se passe pas grand chose ne veut pas dire que Bendis propose un récit décomplexé. Il y a d'abord un rythme efficace qui nous emmène d'un groupe de X-Men à un autre. Ensuite, le scénariste continue de faire évoluer ses personnages. Ici, Hank et, surtout, Bobby sont mis en avant. Le premier révèle ce qui est au plus profond de lui. Quant à Bobby, il a enfin la mise en avant nécessaire qui ne le limite pas au petit plaisantin de service. Par contre, la scènes avec les Jean Grey sont... Hmm... Particulières. Cela n'apporte pas grand chose à son personnage ni à l'intrigue. Si j'étais mauvais langue, je dirais même que Bendis réalise là l'un de ses fantasmes d'adolescence.

Nous sommes tout de même dans le cas où Bendis crée son histoire en pensant au Trade Paperback (que certains qualifient d'avenir) et je m'imagine très bien avec l'album en main et prendre beaucoup de plaisir à lire cet arc narratif. En single, cela fait 3 épisodes dans lesquels les personnages font les mêmes actions, ça en devient redondant.

Mahmud Asrar est en petite forme. Peut-être que la magnifique double-page de sonde d'esprit mutuelle des Jean l'a épuisé. Ça reste très propre et dynamique, il n'y a que certaines cases sur lesquelles les visages des personnages ne sont pas top.

All-New-X-Men-034-CoverAll New X-Men #34

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis  & Mahmud Asrar • $3.99
Comme souvent Bendis privilégie la construction des personnages à l'avancée de son intrigue. L'histoire ne stagne pas puisque l'objectif de certains personnages a changé, mais tout va doucement. Cela reste une lecture plaisante mais qui le sera bien plus en TPB.