The Mighty Blog

All-New X-Men #6-7

Dans All-New X-Men, Dennis Hopeless et Mark Bagley font affronter les jeunes X-Men des ennemis qu'ils ont bien connu par le passé mais qui ont bien changé et leur donne du fil à retordre.

À Paris, les jeunes X-Men doivent affronter The Blob. L'équipe est clairement dépassée par la situation. Pour ne pas aider, Idie est éprise par des doutes sur sa foi et Angel décide de rompre avec Wolverine. Enfin, Cyclops se fait kidnapper par Toad, bien en colère contre ce dernier.

All-New-X-Men-006-CoverAll-New X-Men #6

Marvel Comics  • Par Dennis Hopeless & Mark Bagley • $3.99
Le rythme de l'épisode est très bien trouvé. À chaque page, l'histoire - qui avance en même temps - est perçue par l'un des X-Man qui commente la situation en voix intérieure. Ainsi, Hopeless s'intéresse à chacun des protagonistes à tour de rôle même si l'épisode est plus centré sur Idie, Wolverine et Angel. La technique est plutôt sympathique puisque l'action est omniprésente mais le travail sur les personnages est bien là. On sent qu'il y a tout de même un déséquilibre qui se fait, Kid Apocalypse étant vraiment relégué au second plan.

All-New-X-Men-007-CoverAll-New X-Men #7

Valiant Comics • Par Dennis Hopeless & Mark Bagley • $3.99
Cette fois, l'épisode est focalisé sur la situation. Les conséquences du précédent épisode ne sont pas traités parce que Beast et les autres n'ont pas le temps, il faut retrouver Cyclops. Hopeless laisse de côté l'humour léger qu'il nous servait lors des précédents épisodes. Ici, c'est sérieux. La menace est vraie par Toad est devenu incontrôlable, dénué de toute inhibition. Et l’histoire du méchant semble assez profonde et intéressante.

Hopeless ne tente pas de faire comme son prédécesseur. La série a son propre ton et s'aventure sur d'autres terrains. Et plus il s'installe, plus le scénariste arrive à convaincre. Parti d'une série sympathique, elle devient l'un des incontournables de chez Marvel. Bien dans le Top 10 du moment.

En plus, All-New X-Men est dessinée par Mark Bagley qui offre des pages de toute beauté. C'est très détaillé même si nous pouvons déplorer ses connaissances en géographie parisienne. Non ! La Tour Eiffel n'est pas à deux rues de Notre-Dame. Mais ce n'est qu'un détail.