The Mighty Blog

All-Star Batman #1

Le titre qui vous rendra schizo !

Avec Rebirth, DC Comics demande à Scott Snyder d'écrire une nouvelle série sur le Chevalier Noir, All-Star Batman. Ensemble, ils invitent des dessinateurs star, ici John Romita Jr et Declan Shalvey, faisant du titre celui qu'il faut suivre pour avoir "l'aventure principale" du justicier... à un prix prohibitif.

Je ne pense pas vous parler à nouveau de All-Star Batman.

"Mais pourquoi donc l'as-tu lu ?"

La curiosité m'a poussé à lire ce premier épisode d'une série vendue avec un sous-entendu qu'elle serait hors-continuité. Ce qui me paraît complètement faux après lecture. Le titre sans adjectif, écrit par Tom King, me paraît moins pensé à redéfinir le héros que celui-ci. En effet, Snyder donne une part belle à l'épisode - et, encore plus sur la seconde histoire - à Duke, le nouveau sidekick de Batman, celui qui, selon les propres termes du Chevalier Noir, devrait devenir quelque chose de meilleur que Robin. What the fuck ?! Snyder arrive également à placer un retcon des familles nous rappelant que depuis Zero Year, les origines de Batman, il ne s'est écoulé que dix ans et que la vie du Chevalier Noir a été mouvementé, cumulant les sidekicks, la plupart des Robin, donc des ratés si je le comprends bien.

L'histoire principale nous propose un roadtrip à travers les États-Unis. Batman doit emmener Two-Face dans un lieu spécial qu'Harvey Dent lui a lui-même communiqué où il devrait être soigné de sa double personnalité. Sauf que Two-Face ne l'entend pas de la sorte. Ce dernier décide donc de mettre à prix là tête de Batman afin de l'arrêter sur le trajet.

"Et donc, Two-Face est encore vivant !?"

Dans un sens, ce ne serait pas la première fois qu'un personnage est ramené à la vie sans explication. Sauf que venant de la part de Snyder qui a habituellement rien à foutre de la continuité, cela est encore un problème. En tout cas, aucun mot sur le suicide du personnage dans les pages de Batman and Two-Face #28. Dans un certain sens, je comprends que Peter J. Tomasi ait la haine et fasse n'importe quoi sur Superman vu le nombre de fois que Snyder a bousillé son travail ou lui a imposé de devoir justifier l'injustifiable.

"Et donc, Two-Face est un schizophrène ?!"

Ou, comment rater la caractérisation - et la caractéristique - d'un personnage rudement intéressant. La question que je me pose est : à quoi lui sert la pièce de monnaie maintenant ? J'avoue que l'idée de l'intrigue est géniale sauf que Snyder s'est trompé de personnage. Avec un peu d'astuce et d'espièglerie - comme Candy, l'histoire aurait très bien pu fonctionner avec le Joker.

"Et donc, Two-Face est le Joker ?!"

Ça pourrait être le twist de l'arc à venir. Surtout que le méchant balance de la pluie acide sur les habitants de Gotham, comme ça, pour le fun !

"Et donc, tu ne recommandes pas All-Star Batman ?!"

Il est évident que non. En soit, ce n'est pas mauvais. Un jeune lecteur qui n'a lu que du Snyder ces dernières années devrait y trouver son compte. Mais, il ne faut pas lire les autres titres contemporains et ne pas connaître grand chose de l'univers de Batman. Mais, l'épisode a du rythme, les dialogues ne s'étalent pas trop - grâce à l'action. Je déplore tout de même une structure pseudo-compliquée pour faire genre, pas forcément maîtrisée. Désolé Snyder, Bendis fait mieux !

"Heureusement c'est dessiné par JRJr !"

Gribouillé serait le terme plus exact. Le coloriste Dean White rajoute des épaisseurs de couleur et de nombreux effets afin de donner du volume. Mais cela ressemble plus à de l'impressionnisme qu'à un comicbook. Sans oublier que Romita relooke des personnages et l'histoire des comics l'a prouvé plus d'une fois, le dessinateur n'aurait jamais pu être styliste. Il faut arrêter de lui demander de faire ça. Merci beaucoup !

La backup, très courte servant à justifier le prix, est bien plus solide côté dessins. Shalvey offre un travail impeccable prouvant tout son talent. Il est dommage que l'histoire soit si banale et propose elle aussi une structure alambiquée pour faire genre.

all-star-batman-001-coverAll-Star Batman #1

DC Comics • Par Scott Snyder, John Romita Jr & Declan Shalvey • $4.99
Vendu comme une histoire hors-continuité, Snyder continue de garder les rennes de la destinée de Batman. Tous les défauts des 51 épisodes de Batman sont encore là mais, maintenant, DC est arrivé à nous faire gober que ça valait quasiment 5 dollars. J'adhère assez peu au principe. Quant à l'histoire, elle repose sur une idée géniale mais la réalisation rend le tout sympathique mais ne vous foutra certainement pas la claque espérée.