The Mighty Blog

Amazing Spider-Man #14-15

Pour la fin de Spider-Verse, on fait d'une pierre deux coups en critiquant le dernier chapitre de la série ainsi que son épilogue, vu que les deux ne fonctionnent pas l'un sans l'autre. Après l'affrontement avec les héritiers, les araignées du multivers sont durement affectées, et doivent résoudre encore quelques problèmes....

The Amazing Spider-Man 014-000Amazing Spider-Man #14

Marvel Comics • Par Dan Slott, Olivier Coipel & Giuseppe Camuncoli • $3.99
Dan Slott gère souvent mal ses fins de sagas, et son éditeur semble l'avoir compris en lui offrant un chapitre uniquement centré sur l'action en plus d'un épilogue conséquent. Du coup, cet épisode se lit rapidement mais s'oublie vite aussi, vu qu'il ne résout qu'une partie des problèmes des différentes araignées. Ce n'est pas mal fait, loin de là, mais il faut vraiment voir ce numéro comme un gros concentré d'action plutôt qu'une histoire à part entière.

On retrouve par contre tout ce qui fait le charme de la série, entre l'héroïsme acharné de Peter, la méchanceté d'Otto, et l'humour débridé de Slott. Il y a quelques facilités, notamment dans l'apparition de certains personnages à peine aperçus dans la série principale (ah, la magie des tie-ins !), mais tout marche, même si on recommande de le lire avec l'épilogue à côté pour mieux en profiter. Aux dessins, Olivier Coipel fournit ses derniers efforts pour le début du numéro, et c'est encore une fois incroyable. Hormis des décors un peu vides (mais c'est habituel chez lui), ses personnages sont bluffants, ses scènes d'action parfaites, et le tout est un modèle de lisibilité. Trois numéros par an, ce n'est pas assez, mais ça vaut le coup à chaque fois. Camuncoli finit le numéro et fait encore une fois du très bon travail, en marquant moins ses visages et en soignant le découpage.

Amazing Spider-Man #15Amazing Spider-Man (2014-) 015-000

Marvel Comics • Par Dan Slott & Giuseppe Camuncoli • $3.99
On attaque donc ce dernier épisode en ayant une question en suspens : que va devenir Otto ? Si on le sait pertinemment depuis Superior Spider-Man, Slott arrive à lancer quelque chose d'intéressant pour la suite, si tant est qu'il reste sur le titre après la prochaine valse des auteurs post-Secret Wars.

Le numéro est globalement réussi et accomplit bien son but, mais comprend quand même quelques facilités narratives : des personnages disparaissent sur un bout de page, des situations se résolvent automatiquement sans trop convaincre, et les personnages ont des attitudes quand même très "automatiques" (et certains dialogues sonnent faux). On sent que c'est Peter Parker qui est mis en avant, et les autres servent juste de faire-valoir, sans que Slott se donne vraiment la peine de les étoffer un peu.

Ça n'empêche pas le numéro de conclure avec brio l'arc, mais l'ampleur du casting pouvait laisser penser qu'autre chose était possible. Mais peu importe les faiblesses de la conclusion, Spider-Verse aura été une histoire épique, ambitieuse et dans l'ensemble parfaitement menée par Slott, qui réussit encore une fois un incroyable event. Coipel et Camuncoli se sont surpassés (l'épilogue est assuré par ce dernier), et c'est vraiment une saga qu'il faudra lire en trade pour prendre un pied monstrueux.