The Mighty Blog

Amazing X-Men #1

Ce mois-ci, les X-Men soufflent leurs 50 bougies. Marvel a fêté ça avec un cross-over et un nouveau titre : Amazing X-Men. Écrit par Jason Aaron et dessiné par Ed McGuinness, cette série met en avant les personnages adultes qui n'ont plus de titres attribués comme Iceman, Northstar ou Beast. Mais le scénariste nous ramène surtout Nightcrawler. Et c'est bel et bien comme ça qu'on veut le revoir !Le cross-over Battle Of The Atom terminé, les X-Men de l'Académie Jean Grey peuvent reprendre une vie normale. Et cela inclut aussi de trouver une porte dans leur cave qui mène au paradis.

C'est avec un sourire scotché aux lèvres que j'ai refermé cet épisode. Pas parce que l'épisode est drôle - il est drôle - mais parce que l'on retrouve LE Nightcrawler qui avait disparu toutes ces années. Mais ce serait oublié l'autre star du titre Firestar qui est un personnage que j'adore.

Ce qui est fort ici c'est que Aaron fait la transition parfaite entre l'homme de foi qu'est Kurt Wagner et le Nightcrawler qu'avait créé Dave Cockrum en hommage à Errol Flynn. Et c'était cet équilibre parfait entre ces deux entités qu'on voulait retrouvé, bien loin du dépressif prêtre toujours mélancolique que nous avait livré Joe Casey au début des années 2000 et que le film X-Men 2 avait entériné. En ses quelques pages, on retrouve le héros qu'on avait tant aimé sous la plume de Chris Claremont ou d'Alan Davis. Mais Aaron ne s'arrête pas là. Tous les doutes de Kurt - qu'on subissait ces dernières années - ne peuvent être qu'envolées puisque maintenant il a la preuve que son Dieu existe : il est au paradis (ou il pense l'être). Enfin, avec ce poids en moins, le personnage peut avancer. Merci Aaron ! Merci beaucoup. On se retrouve donc avec un pirate sautillant, se téléportant et maniant le sabre. Et c'est marrant. Enfin, on découvre que cet arc sera l'excuse pour faire affronter Nightcrawler ses derniers démons. Littéralement.

L'arrivée de Firestar est plus simple mais tout aussi fun. Aaron réintroduit l'univers - et son bordel ambiant - qu'il a construit dans l'Académie Jean Grey et commence à révéler un mystère qui "pesait" depuis le début de Wolverine And The X-Men. En assez peu de temps, Aaron nous donne le ton de chaque protagoniste notamment Northstar - sans pour autant passer par des clichés gay - qui aura une bonne mise en avant le prochain numéro. Seul bémol, mais ce n'est pas lié directement à cet épisode, mais ça serait bien que quelqu'un s'arrête sur le cas Storm et nous ramène la Ororo qu'on aimait tant. Parce que, là, en une phrase, elle est cataloguée en tant que "pimbêche". Et c'est possible de ramener un personnage qui c'est perdu au fil des ans. Regardez ce que Aaron est en train de faire sur Nightcrawler.

Graphiquement parlant, McGuinness est au top. On en avait marre de le voir dessiner que des colosses verts combattant des colosses rouges. Là, la scène de combat est fluide, légère, presque aérienne et l'ambiance de l'école est parfaitement. Et l'ajout des lunettes à Firestar dans le civil est tout simplement une idée ingénieuse pour qu'on comprenne tout de suite qui c'est et qu'on ne la confonde pas avec une autre rousse bien connue des X-Men.

Amazing-X-Men-(2013-)-001-coverAmazing X-Men #1

Marvel • "The Quest For Nightcrawler Part 1 of 5" Par Jason Aaron & Ed McGuinness • $3.99
Voilà un épisode qui ravira tous les fans de Nightcrawler. Mais aussi tous les fans des X-Men. La recette de Jason Aaron est bonne et on en redemande plus. Merci beaucoup à lui. Et la seule chose que j'ai envie de dire c'est BAMF.