The Mighty Blog

Avengers #35

Les Avengers de Jonathan Hickman, Troisième Acte. Après un saut de huis mois dans le temps, les Illuminatis sont traqués, les Avengers éparpillés dans l'univers, et la Terre plus en danger que jamais.

Alors que DC fait son saut dans le temps avec Future's End ce mois-ci, Marvel lance ses deux séries Avengers dans le prologue à Time Runs Out, qui sera probablement une dernière incursion d'une autre réalité dans celle des héros, et la fin des histoires lancées plus de 40 numéros avant.

Mais avant d'en arriver là, il faut déconstruire l'équipe, lancer toutes les intrigues, et préparer le terrain. Plutôt que d'écrire ce qui mènera les héros à ces événements, Hickman avait ce saut en tête dès le début, probablement pour redynamiser des séries qui commençaient à en avoir besoin. On arrive du coup dans ce numéro sans trop comprendre ce qu'il se passe, et la quarantaine de pages n'est pas superflue. On retrouve différents membres de l'équipe dans différents endroits, mais pas forcément ceux qu'on attendait le plus. On commence par Starbrand, Ex Nihilo, Cannonball et Sunspot, les chouchoux de l'auteur, mais pas forcément les plus intéressants.

Ce premier chapitre prend donc des allures de "que sont-ils devenus" du futur, sachant que tous les segments du numéro ne se valent pas. Comme d'habitude Ex Nihilo est dans une atmosphère d'apocalypse et de destructions de planètes qui marche énormément, mais Sunspot et Cannonball ont évolué d'une manière bien particulière, pas forcément intéressante à mon goût. L'auteur se permet de faire plein de références à des événements qu'on n'a pas vu (et qu'on ne risque pas de voir hormis en flashback), qui ont deux effets possibles sur le lecteur : soit les patients marcheront et se régaleront pendant huit mois, soit les plus impatients comme moi pesteront tout du long, et ne seront satisfaits qu'à la fin.

L'intrigue n'est par ailleurs pas très bien rythmée, avec certains passages de dialogues trop longs, remplis de détails qui ne semblent pas avoir d'importance. On verra ce que ça donne sur le long terme, mais la situation de Cannonball ne m'a pas passionné pour l'instant. Par contre, le dernier segment montrant la traque d'Amadeus Cho par le SHIELD et les Avengers est pour sa part génial. On voit la direction que va prendre Hickman pour la suite, et même si arriver jusqu'à ce stade risque d'être difficile, ça fait vraiment envie. AXIS de Remender sera situé entre temps, mais pour l'instant, je vois mal comment l'event pourra mener à ça, ce qui laisse présager qu'il y aura énormément d'autres choses à montrer.

Pour dessiner le numéro, Marvel a fait appel à plusieurs dessinateurs, pas forcément réputés pour être rapides, pour ne pas surcharger Jim Cheung (qui est surchargé dès qu'il a plus de deux pages). Du coup, chaque segment à son dessinateur attitré, et le découpage est parfaitement géré pour une fois. Nick Bradshaw joue à merveille sur son style cartoon pour Sunspot et Cannonball, Dustin Weaver retrouve Ex Nihilo et rend son passage sublime avec le découpage, Paco Medina est fidèle à lui même sur une scène de dialogue qu'il arrive à rendre claire et fluide. Par contre, Jim Cheung est incroyable, vu qu'on ne l'a pas forcé à produire plus qu'il ne pouvait. Ses pages sont riches, et en dépit d'une colorisation un peu lourdes, c'est un régal. Ça bouge bien, les héros sont puissants et impressionnants, et si ce sont là les seules pages qu'il rend pour la saga, ça sera déjà une excellente prestation.

Avengers (2012-) 035-000Avengers #35

Marvel Comics • Par  Jonathan Hickman, Jim Cheung, Nick Bradshaw, Paco Medina & Dustin Weaver • $4.99
Un seul mot pour définir ce numéro : frustrant. Hickman a peut-être vu trop gros pour le coup, et il est possible qu'il perde des lecteurs en mettant huit mois à répondre. On devrait savoir ça assez vite normalement, mais on veut la suite !